Archive pour le ‘articles médecine du sport’ catégorie

tous les conseils pour faire du sport quand il fait froid

21 janvier 2017

Voici des conseils et recommandations efficaces pour faire du vélo l’hiver quand il fait froid; comment lutter contre le froid aux mains et le froid aux pieds, quelles conséquences quand on s’entraine et qu’il fait froid ? Le coureur à pied trouvera ici également des astuces pour lutter contre le froid. Donc comment faire du vélo par grand froid ??? : il s’agit de conseils de bon sens, pour éviter bien des problèmes:

 

-500 mg de vitamine C le matin, que l’on peut trouver dans une clémentine + un kiwi. La vitamine C aide à lutter contre le froid.

-Consommer un verre de jus de betterave rouge crue  une heure avant la sortie: ça contient de l’oxyde nitrique, produit naturel qui dilate un peu les vaisseaux sanguins

-Tenir compte de la température ressentie (vent + vitesse) qui peut être de 5 à 6° en dessous de la température annoncée.

Echauffement musculaire à l’intérieur mais sans transpirer (quelques pompes, sautiller, etc. )

-Si c’est possible, attendre le début d’après-midi pour que la température se réchauffe un peu, souvent en début d’après-midi

-Consommer 2-3 gorgées d’une boisson chaude avant le début de la sortie, ça réchauffe la gorge, les bronches

Front, cou bien couverts, cagoule, bandeau, bonnet.

3 couches de vêtements pour bien se protéger du froid et éliminer la transpiration = 1ère couche maillot de corps –  les sous vêtements – les chaussettes = évacuation de la transpiration sans la retenir. La sueur doit sécher rapidement pour ne pas refroidir le corps après l’effort. Donc pas de coton! // 2ème couche intermédiaire (exemple un maillot cycliste à manches longues) = conserver la chaleur tout en étant respirante // 3ème couche (veste coupe vent Windstopper ou imperméable Goretex) pour protèger des intempéries et évacue la transpiration.

Gants 2 couches = soie + Goretex                          

 Chaufferettes » si besoin sous la paume des mains pendant la sortie

-Contracter et relâcher fréquemment doigts et orteils pour éviter l’onglée

Couvre-chaussures en néoprène ou en Windstopper

-2 Bidons thermos thé/miel

-Attention ASTHME (froid + sec)

-Attention tendons DONC éviter fractionné/intensité/braquasse dans les bosses; privilégier une sortie en mode aérobie

-Ne pas partir à jeun; plus d’apports sucrés pendant la sortie (risque hypoglycémie): bien doser la boisson, pâtes de fruits, barres de céréales

Douche bien chaude tout de suite en rentrant

-Idée reçue qui est FAUSSE: l’alcool ne réchauffe pas !!! ni avant l’effort ni après l’effort ; et pas … pendant !!

Bonnes sorties !

Cordialement et un grand merci pour votre fidélité sur ce site de médecine du sport et de nutrition du sport, qui se veut un site de terrain, et qui a déjà réuni plus de … 9 millions de visiteurs !!

Jean-Jacques

site de sophrologie du sport

Sur ce site vous pouvez télécharger  des séances de sophrologie à destination du sportif, notamment le cycliste: comment bien préparer un objectif, lutter contre le stress, mieux récupérer après une sortie ou une course, améliorer le sommeil, et de nombreuses autres séances

Gianni MEERSMAN, cycliste Belge, déclaré inapte pour raison de santé, met un terme à sa carrière

30 décembre 2016

30 décembre 2016: Gianni Meersman, coureur belge de très grand talent, vient d’annoncer qu’il met fin à sa carrière de cycliste professionnel à l’âge de 31 ans; après s’être vu notifier une contrindication médicale à la pratique du cyclisme en compétition ; vainqueur de 2 étapes sur le dernier Tour d’Espagne sous les couleurs de l’équipe « Etixx Quick Step », ce coureur allait intégrer dans deux jours  notre équipe « Fortunéo – Vital Concept », un très beau projet pour le coureur et pour l’équipe bretonne dirigée par Emmanuel Hubert.

Une réflexion collégiale des plus grands experts de la cardiologie du sport, sous l’impulsion du Pr François Carré qui dirige le service de médecine du sport du CHU de Rennes, a pris le soin d’examiner longuement, avec la plus grande attention, les nombreux examens réalisés très récemment, en concertation avec le staff médical de notre équipe dont je suis le médecin référent. Le secret médical m’interdit de communiquer plus sur ce dossier dont le contenu appartient au coureur.

Il n’était pas question de signifier à un sportif de haut niveau qu’il devait interrompre son métier et sa passion sans prendre le temps de lui expliquer longuement les raisons de cette contrindication médicale; il a été clairement informé des données de son dossier et a compris le sens de la décision des médecins.

Pendant ce parcours de quelques semaines où se sont déroulés les nombreux examens, j’ai eu l’occasion d’apprécier l’esprit de ce jeune coureur, un gars bien, équilibré, posé, gentil. Ce sentiment de sympathie est partagé par notre staff et tous les coureurs de l’équipe qui au cours d’un stage récent en Espagne ont partagé  une relation enthousiaste  avec ce coureur expérimenté et talentueux.

Même si cet arrêt de carrière revêt une note de profonde tristesse, la priorité reste et restera toujours la santé du coureur, et la prévention. La médecine du sport progresse, avec des outils diagnostics performants, au repos et à l’effort.

Les décisions d’aptitude et d’inaptitude sont prises par les plateaux techniques situés le plus souvent dans les services de médecine du sport des principaux CHU français, ils sont pilotés par des experts de la physiologie et de la cardiologie du sport, sous l’impulsion de la médecine fédérale dirigée par le médecin national le Dr Armand Megret.

Ma mission de médecin d’équipe n’est pas de juger de l’aptitude d’un sportif, mon rôle est celui d’une médecine de soins. Sur ce dossier je n’ai été qu’observateur.

Ce triste dossier permet toutefois de souligner l’importance de la prévention et des bilans médicaux chez le sportif de haut niveau: tests d’effort, échographies cardiaques, bilans complémentaires au moindre doute: la santé avant la performance.

Nous partageons et accompagnons tous sa peine, car l’arrêt brutal du sport lorsque le sportif ne l’a pas décidé et programmé, c’est un drame psychologique, les lumières et les spots s’éteignent.

Bonne chance à ce coureur dans sa vie future, comme père de famille, bonne chance à lui pour sa reconversion professionnelle. Il a appris à se battre sur le vélo, ce sera un guerrier dans sa nouvelle vie.

Pensées émues et respect.

Jean-Jacques Menuet, médecin de l’équipe.

————————

Site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport : http://www.medecinedusportconseils.com/

Site de séances de sophrologie du sport à télécharger, pour un travail du mental, des exercices simples de sophrologie et relaxation : https://www.seance-sophrologie.com/

Comment ne pas grossir après un bon repas ? Comment ne pas prendre de poids pendant les fêtes ? Comment se faire plaisir en mangeant mais sans grossir ?

26 décembre 2016

 

Comment ne pas grossir après un bon repas ? Comment ne pas prendre de poids pendant les fêtes ? Comment se faire plaisir en mangeant mais sans grossir ?

Voilà des questions qui nous concernent tous ; restons sur des conseils de bon sens, que je détaille dans cet article :

  • La stratégie de « mise entre parenthèses » : le sportif comme chacun d’entre nous a besoin de se faire plaisir ; ce qui craint c’est l’addition rapprochée des excès ; le repas « qui craint » va être « mis entre parenthèses » :
    • Par exemple s’il s’agit d’un repas en famille ou entre amis le midi : dès le lever boire un demi verre d’eau tiède avec le jus d’un citron ; faire sa toilette, s’habiller ; au petit déjeuner il faudra consommer 2 pommes cuites et un yaourt nature (lait ou soja ou brebis etc.), et vers 11h croquer une pomme bien lavée avec la peau. Et au dîner on limite le repas à la prise d’un bon potage de légumes verts (choux, navets, poireaux, courgettes, oignon, etc.), puis une compote de pommes sans sucre ajouté.
    • Si le repas qui « craint » est le dîner : le midi on mangera un peu de salade verte assaisonnée avec du jus de citron, une assiette qui associer un légume vert cuit et du poisson ou 100g de viande blanche, puis de la compote de pommes sans sucre ajouté ; vers 16h puis 19h : une pomme crue avec la peau.
    • Et bien sûr, pour les repas de fin d’année la semaine entre Noël et le nouvel An sera gérée avec « vigilance » : plus de fruits, de légumes verts cuits, viande blanche, tisanes, jus de légumes.
  • Le piège de l’alcool : être vigilant, contrôler sa consommation ; attention un apéro « musclé » peut totaliser 1000 Kcalories ; voici plein de conseils pour composer un apéritif pauvre en calories !!! Puis à table se limiter à 2 petits verres de vin, pas plus.
  • Faire un choix judicieux pendant le repas, quels aliments privilégier pour ne pas stocker de graisses ? : sans limite les légumes verts s’il y en a, le poisson ou les produits marins ; limiter le pain et les sauces ; plutôt du pain complet ou aux céréales que du pain blanc ; limiter le fromage ; attention au dessert : s’il associe graisses + sucres ne prendre qu’une petite part. une demi-heure après la fin du repas manger si possible un peu de fibres : une pomme crue avec la peau, ou 2 clémentines.
  • Brûler un peu de calories !!! une bonne marche digestive après le repas va brûler 200 à 300 Kcalories ; pour les plus sportifs un footing en mode foncier (pas plus de 10km/h) permet de brûler un peu plus, de même qu’une sortie à vélo autour de 25-30km/h ; à placer quelques heures avant ou après le repas qui « craint », ou le lendemain matin ; c’est en mode aérobie que les graisses vont être brulées. Si le repas chargé est le repas du soir une marche de 45 minutes le lendemain matin à jeun est une bonne astuce pour taper un peu dans les graisses (ou 45 minutes de home trainer)
  • Quels sont les aliments « détox » qui vont « laver » le foie !!! cette terminologie confine à l’ésotérisme, elle est volontiers utilisée par les « gourous » de la nutrition mais elle « parle » au patient, c’est sa demande : « docteur, comment je peux nettoyer mon foie ? » En fait il s’agit d’un double processus : consommer des aliments qui stimulent la vidange de la vésicule biliaire (et donc faciliter la digestion des graisses consommées), et manger des fibres qui vont « entourer » les graisses et les sucres ingérés pendant les repas qui « craignent », et donc en limiter l’absorption ; et donc moins de graisses et moins de sucres vont passer dans le sang puis se stocker dans l’organisme. Quels sont les aliments « détox » qui « nettoient le foie » ? : l’artichaut, le radis noir (en jus, ou en potage ou consommé avec des crudités), le citron (en assaisonnement ou en jus) Comment manger plus de fibres alimentaires ? : consommer des fruits peu caloriques (pomme crue avec la peau, compote de pommes sans sucre ajouté, pomme cuite, clémentine), plus de légumes verts cuits que de féculents, du pain complet ou aux céréales plutôt que du pain blanc, potage de légumes.

 

Et voilà pour des conseils de bon sens qui permettent au sportif et à chacun d’entre nous de se faire plaisir sans prendre de poids ; après … il y a une forme d’injustice .. car certains ne prendront pas un gramme de graisse en additionnant plusieurs repas chargés ; et d’autres « malheureux » prendront un kilo après chaque repas de fête … C’est une prédisposition génétique, pas de chance …

Bonnes fêtes à vous tous, le plaisir de l’alimentation fait partie de notre équilibre, mais on peut bien manger en étant vigilants.

Merci à tous pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport ; depuis 2009 date de création de ce site, bientôt 10 millions d’internautes ont parcouru mes conseils de terrain ; sur d’autres nombreux sites vous trouverez des conseils apportés par d’autres experts de la nutrition, de la physiologie, de la médecine du sport, de la psychologie du sport ; ma simple ambition est de coller au terrain, d’apporter des conseils de bon sens, conseils issus de mon expérience depuis plus de 25 années sur le terrain du sport mais surtout issus de votre expérience à vous tous sportifs de tous niveaux.

Sur un autre site je mets à la disposition du sportif des séances de sophrologie à télécharger : comment préparer un objectif, comment mieux récupérer, des séances pour optimiser la qualité du sommeil, comment renforcer l’aptitude du cerveau à gérer les réflexes, la réactivité ; comment apaiser le mauvais stress avant ou pendant la compétition. J’ai conçu des séances pour chaque sport : le cyclisme, le foot, le tennis, etc. Je propose aussi des séances généralistes à destination de patients non sportifs : des séances pour l’arrêt du tabac, des séances pour faciliter la perte de poids, lutter contre la migraine, les problèmes de colon, comment mieux gérer le stress, des séances pour apaiser les tensions, des séances conseils et astuces pour la préparation d’un examen ou d’un concours, etc. etc.

Bien cordialement à tous

Jean-Jacques

Sport et végétarisme, sport et végétalisme ? Le sans gluten ? quel retentissement pour la santé et pour la performance ? Nowak Djokovic végan, pourquoi ?

13 décembre 2016

Sport et végétarisme, sport et végétalisme ? le « régime sans gluten » est-il une mode, quel intérêt chez le sportif ? quels retentissement pour la santé et pour la performance si un sportif ne mange pas de viande et ou s’il mange sans gluten ?

Nowak Djokovic, joueur serbe et star du tennis mondial annonce « je suis végétarien et végan » ; en même temps lui et son épouse ouvrent un restaurant végan à Monaco … Il y a quelques années ce joueur avait annoncé bénéficier d’une alimentation sans gluten, tandis qu’il lançait une marque de produits énergétiques sans gluten, et sans produits d’origine animale « Djokolife »

Si bien que l’on peut se poser des questions : démarche marketing de la part de ce joueur ? ou vraie recherche d’une alimentation plus saine, pour des raisons nutritionnelles mais aussi philosophiques et « éthiques » (refus de la souffrance animale)

Voici mon point de vue en qualité de nutritionniste du sport, avec une expérience de terrain qui me semble importante.

Cliquer sur: Le végétarisme ? Oui on peut être en bonne santé et performant si on ne mange pas de viande ; à la condition de maîtriser parfaitement la nutrition à adapter pour éviter les carences : légumes secs, dérivés du soja, choix de protéines végétales de bonne richesse biologique, éventuelles complémentations en vitamines du groupe B et en Fer. Le sportif végétarien est quelqu’un qui réfléchit plus qu’un autre sportif à sa nutrition, qui se pose des questions, si bien que sa nutrition est souvent plus équilibrée, adaptée aux charges de travail. Une alimentation à base de végétaux expose à un moindre risque cardiovasculaire, à une masse grasse corporelle réduite, un muscle plus tonique et explosif. A la seule condition de bénéficier d’une prise en charge nutritionnelle par un professionnel de la santé, avec une surveillance biologique à la recherche de carences.

Cliquer sur: Le sans gluten : dans cet article je développe le raisonnement que même si une personne ne présente pas d’intolérance vraie au gluten (ce qui est une maladie), il existe probablement des intolérances partielles, surtout à l’effort ; car le gluten est digéré au niveau de l’intestin grêle, tout de suite à la sortie de l’estomac ; et pendant l’effort cette région anatomique est soumise à des tensions : chez le cycliste par exemple (position fléchie), chez le nageur (contact avec l’eau), chez le coureur à pied (trépidations). Il semble aussi qu’une alimentation pauvre en gluten augmente les défenses immunitaires, atténue les réactions allergiques, limite les troubles digestifs pendant l’effort.

En conclusion : chaque personne, chaque sportif est libre d’adopter l’alimentation qui lui convient ; à mon sens le « meilleur » sportif est celui qui écoute ses sensations, sait s’adapter, et choisit ce qui lui convient. Mais pour la santé comme pour la performance une surveillance et une pédagogie nutritionnelles semblent devoir être mises en place, par des professionnels de la santé, diététiciens ou nutritionnistes. Cette réflexion doit se situer à l’abri des « modes » et des lobbyings, au sportif de choisir !

Site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport : http://www.medecinedusportconseils.com/

Site de séances de sophrologie du sport à télécharger, pour un travail du mental, des exercices simples de sophrologie et relaxation : https://www.seance-sophrologie.com/

Conseils nutrition boxe avant un combat, la nutrition du boxeur

8 décembre 2016

Je suis le médecin régional de la Ligue de Bretagne; je possède également une expérience comme médecin de l’équipe de France de boxe pendant 4 années (années 2010) ; lors de ma présence (depuis 25 ans …) sur des surveillances de soirée de boxe en qualité de médecin de ring, je pose toujours la question aux boxeurs lors de la visite médicale d’avant combat: « tu as mangé quoi hier soir, ce matin, ce midi, et tu vas manger quoi avant ton combat » ; je constate de très(trop …)  nombreuses erreurs, si bien que je souhaite vous apporter quelques conseils ; comment le boxeur doit s’alimenter avant un combat, quels conseils pour préparer un combat, quels sont les bons aliments, quelles erreurs éviter ? Ces conseils sont adaptés pour la performance, mais aussi pour votre santé.

Ces conseils concernent bien sûr les boxeurs qui sont au poids, et qui n’ont pas besoin de sauter un ou des repas qui précèdent la pesée. Pour les coureurs qui suivent un « régime » avant un combat, je les encourage à consulter leur médecin, ou un spécialiste en nutrition, car la seule solution pour disposer de tout son potentiel sur un combat c’est d’être au poids quelques jours avant le combat (maximum + 3kg un mois avant, + 1,5kg 15 jours avant, + 500g 4-5 jours avant) ; se pose aussi pour les boxeurs qui font trop de « régime » la question de savoir s’ils sont dans la bonne catégorie de poids, c’est une discussion qu’ils doivent mener avec leur coach. Mais la priorité reste la santé du boxeur, et faire du régime c’est mauvais pour la santé, c’est mauvais pour le mental (stress pendant les jours avant le combat, sensation de faim), c’est mauvais pour la performance (manque de puissance, déshydratation, hypoglycémie, réflexes altérés).

Les repas de la veille : apporter le bon carburant = des féculents (riz, pâtes, semoule de blé ou de maïs, pommes de terre) ; peu de graisses (peu de beurre peu de fromage ; pas de crème ni mayo ; pas de frites ; pas de charcuterie sauf jambon blanc) ; pas trop de fibres car ça ralentit la digestion (peu de crudités, peu de légumes verts cuits, éviter les fruits crus : plutôt compote ou fruits cuits) ; viande blanche ou poisson ou œufs. Boire régulièrement tout au long de la journée.

Le petit déjeuner : plutôt du pain complet ou aux céréales + un peu de beurre et confiture ; ou des céréales Musli ou des flocons d’avoine ; thé ou café ; éviter le lait ; un yaourt nature ; un peu de compote sucré.

Le repas de midi : une assiette de féculents ; viande blanche ; un peu de pain ; pas ou très peu de graisses ; si possible une compote ; éviter vraiment le sandwich, ou alors le préparer perso : un sandwich salé = 2 tranches de pain de mie complet, tartiner avec du St-Moret, un peu de thon ou de viande blanche ou de jambon ; un sandwich sucré = 2 tranches de pain complet + confiture ; puis un sachet de compote.

2 heures avant le début de l’échauffement : manger tranquillement 2 barres de céréales ; plusieurs marques, choisir celles avec le moins de graisses (lire la composition sur l’étiquette : moins de 10% de lipides)

Boire régulièrement entre la fin de la pesée et la montée sur le ring, une gorgée par une gorgée : préparer 500ml de cette boisson : eau plate, un peu de sirop de fruit pour le goût, 2 pincées de sel, une c-à soupe de fructose (= sucre en poudre qu’on trouve dans les rayons bios ou au rayon sucre des supermarchés)

J’aurai l’occasion de rédiger et vous communiquer d’autres documents (une nutrition équilibrée c’est quoi, l’hygiène du sport, le sommeil, la prévention du dopage, etc.)

Site de séances de sophrologie du sport à télécharger:

séances de sophrologie pour le travail du mental chez le sportif

 

Bien cordialement à vous tous et merci pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport, avec déjà plus de 9 millions de visiteurs  en 6 années …

 

Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutrition du sport

          

Sportifs il faut manger du potage de légumes !!! soupe potage et sport: pourquoi ??

3 décembre 2016

Sportifs il faut manger du potage de légumes !!!

Le potage est un plat excellent pour le sportif ; pourquoi ? :

–Il contient de l’eau, ça réhydrate !

–Il s’agit d’un mode de cuisson des légumes pour lequel l’eau de cuisson est conservée, donc les minéraux et vitamines sont conservés !

–On sale un peu le potage donc ça reminéralise après l’effort !

–Les légumes verts cuits c’est alcalin, c’est à dire « anti-acide », on tamponne donc l’acidité cellulaire (muscles, tendons) après l’effort !

–Les légumes verts cuits ça contient des fibres, et le sportif ne mange pas assez de fibres.

 

Quel potage ?, les bonnes recettes pour la soupe et le potage

Des légumes verts cuits, pomme de terre, carottes, on met de TOUT, en fonction de la saison, et on varie très souvent de composition.

Le sportif ne consomme pas assez de légumineuses ; et donc une astuce pour apporter de bonnes protéines d’origine végétale, c’est d’ajouter pour un bol de potage 2 ou 3 c-à soupe (volume cuit) de pois chiche ou lentilles ou haricots rouges ou pois cassés.

 

Conseils pour le potage :

-Ne pas boire trop chaud ! ça enflamme l’œsophage et l’estomac (c’est valable aussi pour du café, du thé, une infusion, etc.)

-Un potage c’est 2/3 de légumes pour 1/3 d’eau, donc ce n’est pas une tisane avec 3 litres d’eau et une feuille de choux !!

-Eviter les épices qui brulent l’estomac et les intestins, et favorisent la survenue d’hémorroïdes.

-Pas de potage en sachets déshydratés !! C’est bourré d’arômes, d’exaltateurs de goût, conservateurs, sucre, avec souvent trop de graisses dont de l’huile de palme; pas de potages en briques (même contenu) !! ça c’est de la malbouffe !!! Faire soi-même son potage (ça se garde 3 jours au réfrigérateur) ; le seul potage acceptable si vraiment on n’a pas le temps de cuisiner : les soupes au rayon frais, en bouteilles. Attention aux soupes de poisson du commerce … si vous saviez ce qu’elles contiennent ….

-Lorsque le potage est tiède (au bout de quelques minutes), ajouter du germe de blé ou de la levure de bière

-Et pourquoi pas un repas complet si on y ajoute des flocons d’avoine, ou un peu de vermicelle de blé ou de riz, ou de la semoule de blé ou de maïs; et un peu de protéines animales (volaille par exemple) .

-Donc vous avez bien compris qu’un potage ce n’est pas de la soupe de poisson du commerce avec de la rouille, plein de Gruyère, de la crème, des croutons, et plein d’épices 😉

 

Et voilà donc pour un super plat que le sportif doit absolument consommer en entrée le soir ; le potage, ça devrait être O B L I G A T O I R E !!! !!! !!! !!! !!! 

Merci à tous pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport, qui a dépassé les 9 millions de visiteurs ! merci !

Voici également un site de séances de sophrologie à télécharger: https://www.seance-sophrologie.com/ avec de nombreuses séances pour tous les sports, préparer un objectif, mieux récupérer, gérer le stress, mieux dormir, réparer une lésion musculaire, etc etc.

Jean-Jacques

Sport et tabac, quelle toxicité, quels dangers, les solutions ? comment arrêter de fumer

3 décembre 2016

Sport et tabac, quelle toxicité, quels dangers, les solutions ? comment arrêter de fumer

Sport et tabac ne font pas bon ménage ; même si en tant que médecin je n’ai pas à juger je me dois d’apporter des éléments de réflexion.

La cigarette contient :

-Du goudron, ou plutôt des goudrons ; avec une toxicité sur la paroi des bronches (inflammation), d’où un risque de cancer, et chez le sportif une fréquence plus élevée d’asthme pendant l’effort ; la bronche sécrète pendant l’effort, le sportif est plus vite essoufflé.

-Du Monoxyde de Carbone ; qui passe dans les bronches puis dans le sang ; du coup il y a moins d’oxygène dans le sang, au repos et surtout à l’effort ; donc le niveau d’endurance du sportif est diminué ; les muscles et les tendons sont moins oxygénés pendant l’effort, le risque de lésions est donc majoré, et les crampes seront plus fréquentes. Les artères du cœur (= les coronaires) sont moins oxygénées pendant l’effort, d’où un risque accru d’infarctus. Retenons donc que pendant l’effort les muscles et le cœur sont moins nourris. Et d’ailleurs une des « règles d’or » édictées par les cardiologues du sport est : « je ne fume jamais pendant l’heure qui précède ni pendant les deux heures qui suivent l’activité sportive »

-De la Nicotine : dont les effets sont une augmentation de la fréquence cardiaque (= le cœur bat plus vite), et une augmentation de la tension artérielle. Un effet est aussi à noter : la dépendance à la Nicotine.

Beaucoup de sportifs fument après le sport : « ça me détend », « ça me relaxe » ; faux, c’est une idée reçue ; car après l’effort le processus de récupération nécessite un apport d’oxygène, qui sera entravé par la cigarette. « je fume après l’effort = je récupère moins bien »

Donc la cigarette c’est moins de santé, moins de performance, et un risque de dépendance ; ce sont des éléments objectifs d’information.

Mais …. La Nicotine présente des effets stimulants sur les « fonctions cognitives » : vigilance, réflexes, tonicité ; du coup il n’en faut pas moins pour que certains sportifs soient tentés de consommer de la Nicotine … sans les effets nocifs du tabac ; et donc certains sportifs sont des adeptes de produits dérivés : gommes de Nicotine, patchs de Nicotine, et Snuss (= tabac en poudre à mâcher, que le sportif place entre la gencive et la lèvre supérieure) Le snuss a envahi certains sports : le ski, le hockey sur glace, la conduite automobile, le foot ; il semble que certaines équipes cyclistes soient concernées. Quels risques pour le sportif qui consomme régulièrement du snuss: la dépendance (Nicotine) d’abord ; le déchaussement des dents ; les inflammations des gencives ; le cancer de la bouche de la langue de l’œsophage et du pancréas. Et au fait … que dit l’AMA qui considère qu’un produit est dopant, et donc figure sur la liste des produits interdits s’il réunit 3 caractéristiques : 1/ aide à la performance 2/ nuisible à la santé 3/ atteinte à l’éthique sportive …. Mais la Nicotine n’est pas un produit interdit. Je ne juge pas, mais bon ….

Comment arrêter de fumer, comment se sevrer de la cigarette, comment stopper le tabac ? J’utilise pour ma part la sophrologie ou l’hypnose ; voici quelques séances de sophrologie à télécharger, qui bien sûr ne remplacent pas le soutien que votre médecin vous apporte pour vous aider à arrêter de fumer.

Enfin, prenons le problème à l’envers : la pratique du sport ou même d’une activité physique modérée représente un excellent moyen pour aider quelqu’un à arrêter de fumer ; et souvent la personne qui arrête de fumer prend du poids ; et bien courir ou faire du vélo, ou nager, ça limite la prise de poids.

Bien à vous et merci à tous pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine et en nutrition du sport

Jean-Jacques

Comment se relaxer, séances de relaxation et de sophrologie à télécharger sur internet

3 décembre 2016

Comment se relaxer, séances de relaxation et de sophrologie à télécharger sur internet

Facile à dire, difficile à faire … Certains diront : « pour se relaxer c’est facile, il suffit de faire le vide, de ne penser à rien !! » Qui est capable de faire cela …. Je propose une technique axée sur la relaxation, la sophrologie, et la respiration. Voici quelques séances de sophrologie à télécharger. Ces séances ne peuvent pas remplacer le lien médical que vous avez avec votre médecin ou votre psychologue, mais vous pouvez ainsi découvrir une technique pour apaiser le stress, diminuer les tensions psychologiques, dans une vie où tout va vite : le job, la vie de famille, le sport … Pas le temps de prendre le temps de prendre le temps, pas le temps de poser les valises …

De nombreuses pathologies sont liées au stress, ou sont majorées par le stress : les problèmes digestifs tels que la gastrite, la colopathie ; le stress aggrave souvent un asthme ; les migraines sont volontiers déclenchées par le stress et la tension mentale ; bien sûr les troubles du sommeil, les difficultés d’endormissement, les réveils nocturnes, les nuits agitées …

Si en écoutant une ou plusieurs de ces séances de sophrologie et de relaxation vous appréciez le climat de détente mental qui se met en place, alors vous pourrez prendre contact avec un professionnel de la santé à proximité de chez vous pour poursuivre une prise en charge plus personnalisée, plus adaptée aux difficultés que vous rencontrez ; bonne séance 🙂

Et merci à tous pour votre fidélité

Jean-Jacques Menuet

 

Médecin du sport, nutrition du sport, sophrologie et hypnose ericksonienne

cyclisme et mental, sophrologie et cyclisme, comment travailler le mental en cyclisme

18 novembre 2016

Bonjour; le sport de haut niveau a depuis longtemps intégré la nécessité d’un travail du mental pour optimiser la performance; le sport amateur, le sport loisir sont également concernés par cette approche; des outils existent: la relaxation, la sophrologie pour le sportif, l’hypnose pour travailler le mental.

Mon expérience de médecin du sport sur le terrain depuis bientôt 30 années me conforte dans cette idée que travailler son mental fait partie intégrante de la gestion de l’entraînement et la préparation du sportif.

J’ai acquis l’expérience de plusieurs outils: la relaxation, la sophrologie, l’hypnose, l’autohypnose. Chaque sportif trouve la technique qui lui convient. De nombreux thérapeutes proposent une prise en charge de qualité.

Le site sur lequel je propose des séances de sophrologie à télécharger n’a pour objectif que de faire découvrir des outils de travail du mental; un sportif qui teste une des séances que j’ai enregistrées, s’il en tire bénéfice et pense que cette approche lui permet de progresser, alors je l’encourage à se rapprocher d’un thérapeute de proximité, qui a l’expérience du sportif, et qui travaille dans le respect d’une éthique.

Actuellement c’est l’intersaison pour le cycliste; voici une séance de sophrologie pour optimiser le travail de l’intersaison, programmer une « nouvelle » saison qui arrive bientôt. Pour accéder à cette séance, cliquer sur le lien ci-dessous:

Séance de sophrologie pour travailler le mental pendant l’intersaison

Un coût très modique est demandé pour le téléchargement; simplement pour gérer les frais de fonctionnement du site. Ce site n’a pas de vocation commerciale et n’y figure aucune publicité.

Bonne séance, et merci à tous pour votre confiance pour ce site de conseils en médecine et en nutrition du sport qui a ce jour a déjà réuni près de 9 millions d’internautes, avec 6 à 8000 connexions quotidiennes.

Bien à vous, Jean-Jacques

Comment arrêter de fumer ? Conseils et programme pour l’arrêt du tabac

1 novembre 2016

Comment arrêter de fumer ? Quels moyens, quels trucs et astuces mettre en place pour l’arrêt du tabac ? Quelles sont les méthodes qui marchent le mieux pour arrêter de fumer ? Existe-t-il des programmes pour arrêter de fumer ? Fort justement le gouvernement et les médias mettent le « paquet » au niveau de la communication, on ne peut que s’en féliciter. Ce mois de novembre « sans tabac » est une bonne initiative, pour la santé. Voici dans cet article mes conseils pour aider à arrêter de fumer. » En lire plus:Comment arrêter de fumer ? Conseils et programme pour l’arrêt du tabac