Comment se protéger contre la foudre, précautions lorsqu’il y a un orage

28 mai 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

Le sportif qui pratique une activité à l’extérieur représente une proie pour la foudre. Comment éviter d’être touché par la foudre ? Voici des conseils de bon sens en situation d’orage.

Comment se protéger contre la foudre ? » En lire plus:Comment se protéger contre la foudre, précautions lorsqu’il y a un orage

Cyclisme et mental, comment progresser au niveau du mental : mieux gérer le stress, maitriser la confiance, améliorer la concentration, mieux lire la course, comment mieux récupérer, comment améliorer le sommeil, comment préparer un objectif.

18 mai 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

Cyclisme et mental, comment progresser au niveau du mental : mieux gérer le stress, maitriser la confiance, améliorer la concentration, mieux lire la course, comment mieux récupérer, comment améliorer le sommeil, comment préparer un objectif.

Sur ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport j’ai rédigé près de 500 articles, qui concernent les nombreux aspects de la performance mais aussi de la santé du sportif. Plus de 7 millions d’internautes ont déjà fréquenté ce site.

Sur un autre site j’ai mis en ligne de nombreuses séances de sophrologie, qui peuvent être téléchargées ; ces exercices de sophrologie pour le sportif permettent de découvrir cette technique de préparation mentale ; si un sportif semble tirer bénéfice de cette technique en ayant testé une séance sur ce site, alors il pourra se rapprocher d’un thérapeute à proximité de chez lui pour entreprendre un travail du mental plus personnalisé. Très souvent, à capacité physique et tactique égales, le mental fera la différence pour gagner une course.

Ce site de séances de sophrologie à télécharger:

https://www.seance-sophrologie.com/

Quel que soit le niveau sportif du coureur, une part non négligeable de la performance dépend des qualités mentales ; il n’y a pas besoin de faire remplir à un sportif des questionnaires de psychologie du sport pour s’apercevoir que bon nombre de victoires, tout comme de contre-performances sont liées à un facteur mental. De nombreux coureurs souhaitent progresser dans l’approche mentale de leur sport, mieux maîtriser le stress, et leurs questionnements sont fréquents : comment mieux gérer la course mentalement, bien gérer les émotions et l’énergie, comment lutter contre le stress qui fait louper le bon coup, comment éviter la peur de perdre ou la peur de gagner, comment retrouver le plaisir de courir quand on est confronté à une lassitude et un émoussement des sensations ; comment développer ses capacités de concentration sur la course, comment améliorer la lecture de la course pour bien jouer tactiquement, comment dépasser le seuil de la douleur physique et mentale.

Lors des périodes de blessures le coureur doute, il a l’impression de perdre du temps, de régresser ; alors que cette période d’inaptitude constitue un moment privilégié pour travailler d’autres aspects négligés du sport : les étirements, le gainage, la nutrition, et … le mental. J’ai enregistré quelques séances pour aider le sportif à gérer les périodes de blessures, d’inaptitude ; pour mieux revenir après une blessure.

Le sommeil est un des meilleurs outils de la récupération ; comment mieux dormir pour bien récupérer mais aussi comment améliorer la qualité du sommeil avant une course ? Sur ce site de séances de sophrologie le coureur trouvera des exercices simples pour améliorer le sommeil.

Le cycliste qui est soumis à de grosses charges d’entraînements et à un calendrier de compétitions rapprochées peut découvrir l’intérêt de la microsieste : je propose quelques séances qui permettent de faire la pose après le déjeuner, avec une séance de sophrologie pour récupérer, et accumuler de l’énergie.

L’asthme d’effort est une réalité dans les sports d’endurance,

Enfin, un travail est possible pour améliorer les réflexes, par exemple chez le sprinter.

Chaque cycliste pourra donc trouver un intérêt en fonction des difficultés qu’il rencontre, ou s’il ressent le besoin de progresser au niveau du mental. Le webmaster qui tient ce site propose un coût modique pour télécharger ces séances ; dans le but d’assurer le maintien du site.

Encore merci pour votre fidélité, bonne chance à vous tous,

Jean-Jacques

l’asthme d’effort est une réalité; comment détecter et soigner un asthme d’effort

3 mai 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

Dans une réflexion axée sur la santé, OUI l’asthme d’effort est une réalité dans le sport ; pour en savoir plus :

 

Dans une réflexion axée sur la santé, il est clair et démontré que l’asthme d’effort est une réalité dans le sport.

Cet article ne saurait remplacer les conseils apportés par le médecin traitant du sportif.

Déjà, dans un premier temps, il faut mettre fin aux « fantasmes » entretenus par certains « observateurs » du milieu du sport, volontiers relayés par certains médias, et de façon générale par tous ceux qui pensent que prendre de la Ventoline c’est se doper, et que bien sûr tous les cyclistes prennent de la Ventoline pour améliorer leurs performances. Comment argumenter :

Sur des éléments scientifiques, ce que je vais développer dans ces 4 articles :

Mais aussi une réalité a été démontrée : la Ventoline n’augmente pas les performances, simplement elle permet à un sportif présentant un asthme d’effort de mieux respirer, et ainsi de diminuer les effets néfastes sur l’organisme de l’asthme. Un sportif non asthmatique qui prendrait de la Ventoline n’améliorerait pas ses performances.

Surtout, la Ventoline n’est autorisée QUE SI le taux retrouvé dans les urines est inférieur à un certain seuil ; si le taux dépasse ce seuil, le sportif est déclaré positif. En dessous de ce seuil, cela veut dire que le sportif prend de la Ventoline à une dose pour se soigner.

On traite un asthme avec du Salbutamol (= Ventoline, Airomir, et autres génériques), avec si besoin un corticoïde inhalé (les corticoïdes inhalés sont autorisés par les Instances) ; MAIS certains produits (la Terbutaline par exemple) nécessitent que le sportif sollicite auprès des Instances anti-dopage (par exemple l’AFLD en France) une « AUT » (= Autorisation pour Usage Thérapeutique) ; c’est au médecin ou au Pneumologue du sportif de savoir comment traiter le sportif, et de lui préciser la conduite à tenir par rapport à la réglementation. ATTENTION : cette réglementation peut évoluer, cet article ne se base QUE sur la réglementation anti-dopage connue ce jour, en mai 2016 ; au sportif de se renseigner ; le Code de l’AMA (Agence Mondiale Antidopage) précise bien que le sportif est responsable de TOUT ce qui entre dans son organisme.

 

Quels sont les facteurs qui peuvent déclencher un asthme d’effort chez un sportif :

-Une composante héréditaire ; lorsqu’on questionne le sportif on retrouve souvent d’autres membres de sa famille qui présentent un asthme, et/ou une allergie.

-Une allergie : pollens et/ou acariens et/ou graminées et/ou tous ces nombreux agents agressifs qui polluent notre intérieur : les « lingettes », les aérosols, les parfums d’ambiance, les diffuseurs de « bonnes » odeurs, les insecticides, l’encens, etc. Donc bien sûr il faut rechercher et prendre en charge l’allergie, avec un bilan, un traitement, mais AUSSI des mesures de bon sens ; par exemple pour lutter contre les acariens, lire cet article:

Allergies à la poussière et aux acariens

Et il faut aérer les pièces !!! et arrêter d’asperger son intérieur de « bonnes » odeurs ; arrêtons d’inonder nos sols de produits toxiques : le sol de notre cuisine n’est pas le sol d’un bloc opératoire ; attention aussi aux effets néfastes du tabagisme mais aussi du tabagisme passif.

-Au repos on ventile par minute un volume d’air d’environ 5 litres; pendant l’effort maximal le sportif peut ventiler jusqu’à 40 fois plus ; et donc il va respirer 40 fois plus de pollens, de polluants (fumées d’usine, gaz d’échappement, pollution en général), et donc sa bronche va s’enflammer, le calibre de la bronche se rétrécit, la bronche sécrète, et moins d’oxygène va parvenir aux muscles qui travaillent ; très vite les jambes « explosent », le sportif doit ralentir son effort.

-Un « RGO » = reflux gastro-œsophagien ; il faut TOUJOURS le rechercher (et donc si besoin le prendre en charge …); la nuit, et/ou pendant l’effort, un peu d’acide remonte de l’estomac vers l’œsophage et le pharynx, « retombe » dans les bronches, provoquant un spasme de la bronche.

-Une composante psychologique est parfois retrouvée; il me semble aussi qu’une prise en charge axée sur des techniques de respiration (je remets au sportif une vidéo avec des exercices respiratoires à effectuer plusieurs fois par semaine) et de relaxation ont leur place dans la prise en charge de l’asthme d’effort; c’est ainsi que sur un site je propose en téléchargement une séance de sophrologie pour améliorer l’asthme; si le sportif ressent un effet intéressant en écoutant cet exercice de sophrologie, alors il peut se rapprocher d’un professionnel de la santé à proximité de chez lui pour une prise en charge personnalisée. Voici donc, pour tester cette technique de sophrologie,  une Séance de sophrologie pour l’asthme

 

Le médecin du sport se doit de connaître la fréquence de l’asthme d’effort chez le sportif; à condition de le détecter: avec un interrogatoire adapté, un examen clinique, et la réalisation d’une spirométrie qui pour moi doit faire partie du bilan systématique chez le sportif.

Merci à tous pour votre fidélité sur ce site qui connecte à plus de 8000 internautes par jour, et qui a déjà regroupé plus de 7 millions de lecteurs depuis sa création.

Bien à vous,

Jean-Jacques

tous les conseils de nutrition alimentation du joueur de tennis, et comment progresser au niveau du mental

30 avril 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

Comment gérer un match de tennis ? Conseils sur la nutrition du tennis, comment manger et boire avant le match, quels conseils pendant le match, comment mieux récupérer après. Et comment progresser au niveau du mental.

Voici des conseils simples de terrain pour mieux maitriser la nutrition et le mental. Ces conseils sont issus de mon expérience personnelle en tant que joueur de tennis, de mon savoir de médecin et nutritionniste du sport, et de l’expérience des joueuses et joueurs que j’ai suivis et que je suis, amateurs, et quelques professionnels.

Il s’agit de conseils généraux qui ne sauraient remplacer un suivi nutritionnel personnalisé, ni le suivi proposé par votre médecin. Pour un joueur de haut niveau, concerné par des charges d’entraînement élevées et un gros calendrier de matchs, des complémentations peuvent être nécessaires ; ces complémentations ne se conçoivent que dans le cadre d’un suivi médicosportif adapté au haut niveau.

Ces conseils sont à tester lors d’entraînements, ou lors de compétitions de moindre enjeu ; on ne met pas une paire de tennis neuve le jour d’un match, pour la nutrition c’est pareil !

J’aborde en fin de cet article les conseils pour mieux gérer le stress, des conseils pour travailler le mental.

 

La nutrition de la veille du match, du tournoi ou du championnat :

-Eviter les fibres qui peuvent être responsables d’un inconfort digestif. Donc pas ou peu de crudités, fruits crus, légumes secs.

-Eviter les graisses.

-Pour une meilleure digestibilité il peut être intéressant d’éviter le gluten ; cette discussion s’envisage au cas par cas ; il s’agit d’éviter le blé (pâtes, pain, céréales de blé) ; pour en savoir plus sur une alimentation pauvre en gluten Ce qui ne contient pas de gluten : les pommes de terre, le riz, la polenta (= semoule de maïs)

-Plutôt de la viande blanche, moins acide que la viande rouge.

-Pour stocker du carburant glucidique : boire pendant la journée un litre de cette boisson : eau plate, 4 doses rases de « Malto » (= maltodextrines) ; consommer cette boisson un petit peu par un petit peu tout au long de la journée du matin au soir.

-Ne pas dîner trop tard, pour un meilleur endormissement.

 

Comment mieux dormir la veille de la compétition ? Voici tous les conseils pour mieux dormir et éventuellement quelques séances de sophrologie pour un meilleur sommeil

 

Le petit déjeuner ; que consommer au petit déjeuner le jour du match ? Il faut des aliments digestes ; éviter le lait de vache, lui préférer du lait d’avoine ou de riz ; ou consommer du thé ou du café ; du pain ou des biscottes (si le pain est complet ou aux céréales il sera plus digeste si on le fait griller) ; un peu de beurre (10g pas plus), confiture ou miel ; ou bien des céréales (vérifier alors que le % de lipides est inférieur à 10%. Un yaourt nature, et un peu de compote.

Quel horaire pour ce petit déjeuner ? Plusieurs hypothèses :

Si pas de match dans la matinée, ce petit déjeuner suffit.

Si un match a lieu en milieu de matinée ce petit déjeuner doit être terminé 2 bonnes heures avant le début du match.

Si le match a lieu en début de matinée, je conseille de manger le 1/3 d’un Gatosport (marque Overstims ; autres marques également) ; cet aliment est très digeste et peut être terminé 90 minutes avant le début du match. Bien respecter les conseils de cuisson (par sécurité le faire cuire la veille). Manger TRES tranquillement ce gâteau, en 20 bonnes minutes, en mastiquant bien, calmement. Ne rien manger d’autre, juste un thé ou un café.

Si le match a lieu en fin de matinée : ajouter au petit déjeuner classique une petite assiette de riz, et alors le petit déjeuner doit être terminé 3 heures avant le début du match.

 

Le repas d’avant match ; il faut que ce repas soit terminé 3 heures avant le match ; ni crudités ni légumes verts ni fruits crus pour une meilleure digestibilité ; pommes de terre ou riz ou polenta ; ou pâtes (sauf alimentation sans gluten) ; du jambon ou de la viande blanche ou de la volaille (sans la peau) ; un peu de pain ; éviter le fromage ; plutôt un yaourt nature ; une compote. J’insiste autant sur la composition de ce repas que sur la façon dont on doit le consommer : tranquillement, bien mastiquer, dans une ambiance calme.

 

La boisson d’attente; elle permet de maintenir le niveau d’hydratation et le niveau du carburant glucidique ; je conseille de préparer 300ml de cette boisson : eau plate, une c-à soupe de fructose (c’est un sucre en poudre, rayon bio des hypermarchés), une dose de « Malto », et un peu de sirop de fruit pour le goût. Consommer cette boisson un petit peu par un petit peu, par exemple une petite gorgée toutes les 15 minutes, jusqu’au début de l’échauffement.

 

Dès le début de l’échauffement commencer à consommer la boisson de match : 2-3 gorgées.

 

Quelle boisson pendant le match :

-Les règles :

  • Boire au minimum 500ml/heure.
  • Boire souvent, par petites quantités.

-Quelle composition pour la boisson :

  • Le plus simple : pour un litre d’eau plate mettre du sirop de fruit, ou 6 sucres, ou du miel ; et ajouter du sel : une pincée pour 500ml et pour 10° de température ; exemple il fait 20°, alors mettre 4 pincées de sel pour un litre de cette boisson sucrée.
  • Il existe des boissons de l’effort minéralisées (en poudre); Overstims, Apurna, Isostar, Aptonia, etc.
  • Si le joueur ne souhaite boire que de l’eau pure, alors il faudra qu’il consomme des apports glucidiques (cf. ci-dessous)

 

Doit-on manger pendant le match :

-Si la durée du match s’annonce courte (2 sets « vite fait »), la boisson sucrée suffit, mais consommer une pâte de fruits ou une barre de céréales entre les 2 sets, surtout si un autre match va suivre dans la journée (sinon vous videz vos réserves)

-La règle est de manger un petit peu par un petit peu, par petites quantités, à chaque changement de côté ou tous les deux changements de côté, tout dépend de la durée et de l’intensité du match. Il faut bien mastiquer, tranquillement, bien prendre le temps.

-Les apports doivent être très digestes, pour que le sucre arrive le plus vite possible aux muscles et au cerveau. On évitera donc le sandwich aux rillettes … Par exemple : pâtes de fruits, barres de céréales en vérifiant +++ que le % de lipides (graisses, matières grasses) est inférieur à 10%, 1 ou 2 petites bouchée(s) de Gatosport, biscuits secs ou aux céréales (peu gras), cake sucré ou cake salé. En cas de chute du taux de la glycémie (= hypoglycémie, « fringale », des petits vertiges arrivent), il faut consommer très vite un tube de gel de glucide, si possible sous forme semi-liquide (plusieurs marques commercialisent ces gels adaptés à l’effort)

-Bien évidemment si le match dure longtemps, si un 3ème set semble se pointer alors il faut veiller à manger ; surtout si un autre match est prévu dans la journée.

 

Que faut-il boire après le match :

Ma préférence va à conseiller de boire assez vte après le match, avant la douche, 250 ml d’une boisson composée moitié de Vichy St Yorre (= apport de sel, et de bicarbonates qui tamponnent l’acidité de l’organisme après l’effort) moitié de jus de raisin noir (= apport de sucre et de potassium)

Ne pas boire glacé (risque de troubles digestifs)

Une « petite » bière sera peut-être envisagée selon le contexte ; cette boisson n’est pas idéale pour la récupération, il faut le dire …, mais bon, selon le contexte pourquoi pas … En savoir plus sur la bière après l’effort !

 

Que peut-on manger entre 2 matchs dans la même journée :

L’impératif est encore de consommer des aliments très digestes : une salade de riz, du taboulé ; éviter les graisses, les fibres (fruits, crudités) ; des aliments faciles à consommer peuvent être conseillés : des wraps, des sachets de compote, du gâteau de riz ou de semoule, du cake sucré ou voici une recette de cake salé ;

 

Que faut-il manger après le match:

Si la journée de compétition est terminée, il faut donc consommer un repas complet ; pour favoriser la récupération, ce repas doit être digeste, riche en glucides, et ne pas comporter d’aliments acides. Peu ou pas de graisses, viande blanche ou volaille ou jambon ; pommes de terre ou riz ou pâtes ou polenta ; un peu de légumes verts cuits ; un laitage sucré ; de la compote.

 

Comment mieux récupérer après le match, voici de nombreux conseils pour bien récupérer et voici une séance de sophrologie pour récupérer mentalement après le match

 

 

Le mental du joueur de tennis ; quels conseils, quelles solutions peut-on proposer à une joueuse ou à un joueur qui perd ses moyens sur le terrain, qui joue 10 fois mieux à l’entraînement qu’en compétition ; comment ne pas joueur « petit bras », comment vaincre le mauvais stress, comment renforcer ses capacités de concentration, sa détermination, comment améliorer ses réflexes (service-volée, volées) ; sur un site j’ai enregistré des séances de sophrologies pour le joueur de tennis, qui peuvent être téléchargées ; il s’agit d’exercices de sophrologie pour le tennis, pour progresser et travailler le mental. Ces exercices de sophrologie permettent de découvrir cet outil de préparation qu’est la sophrologie ; si le sportif estime que ces séances un intérêt, alors il pourra se rapprocher d’un professionnel à proximité de chez lui, pour un travail personnalisé.

Des produits homéopathiques très simples permettent aussi d’améliorer le stress, adressez-vous à votre médecin.

Merci à tous pour votre fidélité sur ce site de médecine et nutrition du sport ; vous êtes plus de 7 millions d’internautes à vous être connecté sur ce site ; bons matchs, bonne chance et à bientôt

Jean-Jacques

comment arreter de fumer sans prendre de poids, les techniques pour l’arrêt du tabac sans grossir

20 avril 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

Quelles techniques proposer pour arrêter de fumer ? Quels conseils pour arrêter la cigarette, sans prendre de poids, sans être stressé ?

Il ne s’agit pas de fustiger les fumeurs, de les agresser en les pointant du doigt.

Il faut juste comprendre pourquoi une personne fume, et lui proposer des solutions de terrain.

Ce que je propose n’a rien de magique, mon approche est basée sur une expérience de plus de 25 années, au contact avec le fumeur qui souhaite arrêter la cigarette.

Des outils simples de travail du mental me semblent pourvoir aider le fumeur : la sophrologie ou l’hypnose pour arrêter le tabac.

Il est intéressant d’associer des conseils pour ne pas prendre de poids, en apportant des solutions pour une meilleure alimentation
En tant que médecin, c’est bien sûr avant tout la santé du patient qui m’importe ; ce patient sait bien qu’il prend des risques en fumant, pour lui et pour ceux qu’il entoure ; il s’agit à l’évidence d’un problème de santé publique, il faut proposer des solutions.

La reprise du sport est une des solutions pour arrêter de fumer ; arrêter la cigarette en faisant du sport, voilà une astuce qu’il faut utiliser ; c’est un des moteurs pour déshabituer du tabac ; je l’utilise dans le travail en sophrologie ou en hypnose dans l’arrêt du tabac.

Sur un site de séances de sophrologies à télécharger je propose donc une découverte de cet outil très simple qu’est la sophrologie pour arrêter de fumer. Je propose plusieurs séances pour arrêter la cigarette; mais ces séances ne peuvent pas remplacer une prise en charge individuelle, en face à face, avec un professionnel de la santé qui a l’expérience. En testant une séance qui lui semble adaptée à une difficulté qu’il rencontre, le patient peut découvrir l’espace mental privilégié qui accompagne un travail du mental, et ensuite s’adresser à un thérapeute à proximité de chez lui, pour poursuivre un travail de qualité.

Voici donc le site avec des exercices de sophrologie pour arrêter de fumer, stopper la cigarette, sans prendre des kilos, en refaisant du sport:
site de sophrologie avec des séances pour arrêter de fumer

site de sophrologie avec des séances pour arrêter de fumer

Le coût pour écouter ces séances de sophrologie est modique ; il est justifié par les frais de gestion du site par mon webmaster ; avec le choix de ne pas mettre sur ce site de sophrologie des bannières de publicité ni de fenêtres de pub qui viendraient polluer l’ambiance ; tout comme vous pouvez remarquer que mon site de conseils en médecine et nutrition du sport ne contient aucune publicité ; c’est un choix, même si plus de 7 millions d’internautes se sont déjà connectés.

De même, les nombreux conseils et protocoles en nutrition et médecine du sport qui figurent sur ce site ne peuvent pas remplacer le suivi médical dont vous bénéficiez de la part de votre médecin traitant ou d’un médecin du sport : la médecine à distance ça n’existe pas ; une consultation médicale c’est la rencontre d’un patient et d’un médecin.

Je vous souhaite de bonnes séances si vous testez cet outil de travail du mental pour arrêter de fumer.

Bien à vous

Jean-Jacques

La préparation mentale du sportif; séances et exercices de sophrologie, séances de relaxation

17 avril 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

Préparation mentale du sportif

Quelles techniques proposer à un sportif pour progresser au niveau du mental ? À niveau égal les qualités du mental feront souvent la différence.

» En lire plus:La préparation mentale du sportif; séances et exercices de sophrologie, séances de relaxation

tous les conseils de terrain pour préparer une course d’un jour; protocole simple pour course cycliste; conseils de nutrition pour la course

15 avril 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

Protocole simple, conseils simples de terrain pour savoir comment s’alimenter et préparer une course cycliste.

Voici donc des conseils, des trucs, des astuces pour bien gérer la veille et le jour d’une course : comment s’alimenter avant pendant et après la course, que faut-il boire, comment bien se préparer puis bien récupérer, comment bien dormir la veille de la course.

» En lire plus:tous les conseils de terrain pour préparer une course d’un jour; protocole simple pour course cycliste; conseils de nutrition pour la course

athlétisme demi fond, conseils nutrition, alimentation, entraînements et courses

26 mars 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

Voici des conseils pour l’entraînement et les courses, pour l’athlète qui pratique le demi fond; comment s’alimenter avant pendant et après les entraînements, comment préparer un 1500 m pour apporter le bon carburant, quels sont les facteurs de la performance chez l’athlète; comment s’assurer qu’un produit n’est pas dopant ?

Voici un lien vers une présentation powerpoint que j’ai réalisée lors d’un stage d’athlétisme de demi fond http://www.medecinedusportconseils.com/athle260316-demifond.pdf

Merci à tous pour votre fidélité sur ce site qui tranquillement connecte à 8000/jour, avec déjà plus de è millions de visiteurs

Jean-Jacques

conseils de terrain sur la nutrition du cycliste

26 février 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

Les principes de la nutrition des cyclistes

 

En qualité de médecin du sport spécialisé dans la nutrition du sportif, mon discours est d’inciter le sportif à suivre au quotidien les modalités d’une alimentation saine, variée et diversifiée. L’objectif santé est prioritaire, même si les aspects de la performance doivent être pris en compte.

» En lire plus:conseils de terrain sur la nutrition du cycliste

la luminothérapie, intérêt chez le sportif

21 février 2016 par Jean Jacques Menuet Pas de commentaires »

La luminothérapie, intérêt chez le sportif

Comment briller sur les courses ? Comment avoir du soleil dans le cœur ? Comment voir la vie en rose ? Comment y voir plus clair ?

Une seule solution : la luminothérapie !

» En lire plus:la luminothérapie, intérêt chez le sportif