les contractures après le sport : causes, conseils pour éviter et soigner les contractures

Beaucoup de sportifs se plaignent de contractures musculaires dans les heures qui suivent l’entraînement ou la compétition ; c’est un problème de terrain qui demande une réflexion sur la prévention et sur les conseils à apporter en cas de contractures; sur ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport je rédige de nombreux articles (plus de 500 …), dans lesquels chaque lecteur trouvera des conseils de terrain, basés sur mon expérience de médecin sur le terrain du sport de haut niveau depuis … 30 années, mais aussi et surtout des conseils que j’ai appris et que j’apprends toujours, chaque jour, auprès de tous les sportifs quelque soit leur niveau.

Définition : la contracture c’est la réponse d’un groupe de fibres musculaires qui ont été beaucoup sollicitées par un effort ;   c’est donc une contraction involontaire et souvent douloureuse qui peut durer quelques heures, voire même le lendemain de l’effort. Il n’y a pas de lésion du muscle à la différence d’une élongation ou d’un claquage.

Les causes : sportif insuffisamment ou mal entraîné, surentraînement, défaut d’hydratation pendant l’effort ; insuffisance d’apport nutritionnel (glucides, minéraux); matériel inadapté (par exemple vélo trop rigide ; chaussures mal adaptées chez le jogger) ; hygiène de vie défaillante (surtout le sommeil) ; hygiène du sport insuffisante, essentiellement le sportif ne s’étire pas régulièrement ; une insuffisance veineuse est parfois présente.

Le traitement :

  • Préventif +++: bien boire pendant l’effort, apporter régulièrement du carburant avant (repas ou collation), pendant (apport glucidique), et après (collation ou repas) ; ne pas interrompre brutalement l’effort, récupération active après l’effort : par exemple trottiner à petite intensité après la course à pied, rouler à 60% de la VO2max pendant 15 minutes après une course de vélo ; étirements régulier, gainage correct ; massage décontracturant et veinotonique après l’effort ; sommeil de qualité. Nutrition alcaline avant et après l’effort.

  • Traitement curatif: le repos d’abord ! Le massage des groupes musculaires concernés. Certains sportifs répondent bien à des techniques de physiothérapie comme la T-Care-Thérapie. Des étirements doux et prudents. Certains sportifs seront soulagés par l’application de froid, d’autres par l’application de chaleur (bain chaud par exemple). Décontracturants musculaires, il existe de bons traitements homéopathiques (Arnica, Cuprum) ; pas d’antalgiques ni antiinflammatoire :  le sportif consomme trop d’antiinflammatoires et c’est souvent la responsabilité du médecin. Nutrition alcaline (= qui s’oppose au terrain acide) : eau + citron, légumes verts cuits, compote de fruits, potage de légumes.

 

Vite fait, un petit clin d’œil   doublé d’un « coup de gueule » sur le suivi des sportifs de haut niveau: on entend dire que pour les prochains JO les français vont bénéficier de l’expertise de scientifiques; il serait temps que le sportif fasse confiance à des professionnels (nutrition, physiologie, mental, matériel, etc) plutôt que de baigner dans un ésotérisme et un charlatanisme qui sévit (oui je dis bien qui sévit) dans le sport, même le sport de haut niveau …  Un exemple: l’équipe de cyclisme SKY: cette équipe est très décriée, aussi parce que les français n’aiment pas les vilains étrangers qui gagnent (un sportif français qui gagne est propre, obligé; un sportif étranger qui gagne fait l’objet de soupçons, obligé …); peut-être que cette structure n’a pas ou ne respecte pas une éthique sportive et médicale, je n’en sais rien, et limite ce n’est pas mon problème; juste j’observe, et je sais, que les cyclistes de cette équipe bénéficient de conseils au millimètre, dans TOUS les domaines de la performance: entraînement, préparation physique, nutrition avant-pendant-après effort, gestion rigoureuse du poids optimal sur les compétitions, gestion tactique de la course, matériel, mental, recours depuis peu aux données de l’intelligence artificielle (algorythmes). Si on veut parler de sport de haut niveau alors il faut une stratégie de haut niveau où chaque acteur apporte une expérience et un savoir; et que l’on dégage du milieu du sport tous les gourous en recherche d’existence … On peut tout à fait associer éthique/santé du sportif/performance; encore faut-il s’en donner les moyens …

 

Merci à tous pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine et en nutrition du sport qui chaque jour réunit 4000 à 7000 visiteurs

J’« alimente » régulièrement ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport ; également mon webmaster gère un site de séances de sophrologie du sport sur lequel je poste des enregistrements de terrain qui s’adressent à tous les sportifs, avec des séances spécifiques pour le cycliste, le joueur de tennis, le joueur de foot, etc. etc. . Comment mieux récupérer, techniques pour optimiser la préparation d’un objectif, comment mieux dormir, etc. etc. Ce site : https://www.seance-sophrologie.com/

Si vous voulez relire mes chroniques quotidiennes sur le dernier Tour de France, c’est Ici