la journée d’un médecin d’équipe sur le Tour de France cycliste 2015, équipe Bretagne-Séché-Environnement; vendredi 3 juillet veille du grand départ

Vendredi 3 juillet, la chronique du dok de l’équipe Bretagne Séché Environnement sur le Tour de France 2015 dont le grand départ a lieu à Utrecht en Hollande; demain c’est le contre la montre individuel, début du Tour.

Quelques mots sur le Staff sportif présent sur ce Tour :

  • Le Manager de l’équipe, Emmanuel Hubert, ancien coureur professionnel ; il a su construire une belle histoire autour d’une culture régionale, la Bretagne, et autour de valeurs qui privilégient l’ambiance conviviale, l’esprit d’équipe, l’épanouissement personnel du coureur. Les coureurs font ce qu’ils peuvent, avec leurs moyens, mais ils mouillent le maillot et respectent vraiment la notion de « famille » et d’équipe.
  • Roger Tréhin, Directeur sportif qui possède une longue expérience, dont le calme rassure les coureurs. Sur un grand Tour le coureur vit une expérience qui bien sûr génère du stress, et il ne faut pas que nous lui communiquions notre propre stress.
  • Sébastien Hinault, jeune retraité coureur professionnel, Directeur Sportif, qui apporte une solide expérience ; il a quand même participé à 11 Tours de France !! Respect !!!
  • Franck Renimel, entraîneur de l’équipe, et Denis Leproux Directeur Sportif, ne sont pas présents sur le Tour mais ils apportent à distance leur précieuse expertise.

Bonne nouvelle !! :  le coureur concerné par une sévère gastro-entérite va bien, il n’a plus de fièvre, la densité urinaire est revenue normale (c’est le meilleur signe d’un normo-hydratation), il a passé une bonne nuit réparatrice, l’appétit est revenu, il a retrouvé du jus et ses sensations sont bonnes ; ce matin les Directeurs sportifs ont donc validé son engagement sur ce Tour.

Ce matin les coureurs sont partis rouler de 9h30 à 11h. Il fait beaucoup moins chaud, un violent orage cette nuit a nettement rafraîchi l’atmosphère, la température est de 25° ; par contre pour demain des températures autour de 36° sont annoncées, avec un temps couvert et une hygrométrie élevée, d’où un risque majeur de déshydratation. En effet le contre la montre, sur une distance de 13,8 km, ne se limite pas à une bonne dizaine de minutes d’effort, car l’échauffement préalable sur home trainer est très exigeant pour l’organisme : 45 minutes environ d’effort à intensité élevée. Je avis rédiger aujourd’hui un article sur la canicule et ses risques, pour le site du « Nouvel Observateur », je vous en préciserai le lien.

Je détaillerai au fur et à mesure de mes rubriques les modalités que nous avons mises en place pour la nutrition des coureurs pendant le Tour de France; en résumé : 2 cuisiniers nous accompagnent pendant tout le Tour : Tom et Dirck ; ils disposent d’un camion-cuisine et d’une remorque réfrigérée. Voici un article qui reprend bien l’intérêt de ce dispositif mobile sur les courses : http://bretagne-seche-environnement.fr/slide/bienvenue-dans-notre-cuisine-mobile/ Les objectifs sont : 1/ La sécurité sanitaire pour les aliments ; 2/ la logistique qui permet aux gars de ne pas attendre à table entre chaque plat ; 3/ la personnalisation des menus en fonction des coureurs, mais aussi en fonction du profil de l’étape. L’entreprise Bretonne SILL permet cette logistique très performante, qui apporte un gros plus.

Petite réflexion sur le poids et le % de masse grasse : les coureurs passent dans ma chambre avant le petit déjeuner, pour se peser et m’exposer d’éventuels problèmes ; mais je ne fais pas une « fixation » sur le poids et encore moins sur la pince à masse grasse (outil qu’on utilise pour prendre le % de masse grasse); les gars sont professionnels, petit à petit ils sont arrivés progressivement au poids optimal pour le départ d’un grand Tour ; je leur fais confiance, et certains ne se pèseront que tous les 2-3 jours ; un coureur pro connait son corps, il connait ses sensations, son meilleur repère n’est pas le chiffre qu’annonce la balance. Mais quand même sur des étapes où il a fait très chaud la surveillance du poids permet d’apprécier le volume d’eau perdu. C’est mon 10ème Tour de France, et mon expérience me permet de dire qu’un coureur ne perd pas trop de poids pendant un grand Tour ; au maximum 1 ou 2 kg ; en fait l’objectif est de maintenir le poids et le % de masse grasse grâce à une nutrition adaptée. Notre coureur le plus sec (un grimpeur) est à 5% de masse grasse ; notre plus « gras » (un rouleur) est à 7,5% ; cela s’est fait progressivement sans passer par des stratégies ésotériques, dans le respect de la santé physique mais aussi psychologique.

Bien à vous, et on se donne rendez-vous demain soir ! Ou avant si j’estime devoir compléter les infos sur cette journée du 3 juillet ; Je vous expliquerai comment on a géré le contre la montre !

Egalement vous trouverez sur ce site des séances de sophrologie à télécharger, pour le travail du mental du sportif, en particulier du cycliste.

Jean-Jacques Menuet

la journée d’un médecin d’équipe sur le tour de France 2015, jeudi 2 juillet avant veille du départ du Tour

Jeudi 2 juillet, la chronique du dok de l’équipe Bretagne Séché Environnement sur le Tour de France 2015 dont le grand départ a lieu à Utrecht en Hollande; il est 21h, je sors de table, j’ai dîné en même temps que les coureurs.

Les 9 coureurs ont passé leur bilan sanguin ce matin, bilan diligenté par les Instances internationales ; du coup pas de grasse matinée ce matin, réveil à 6h45 pour les coureurs; toutes les équipes présentes sur le Tour ont passé ce bilan.

Ce matin les coureurs sont partis à l’entraînement dès 8h30 pour limiter les conséquences nuisibles de la grosse chaleur ; ils ont roulé 2 heures sur route puis ont repéré le parcours du contre la montre ; avec des consignes précises pour les modalités de l’hydratation, la température avoisinait les 30 degrés ; samedi pour le contre la montre 37° sont prévus…., canicule sur le Tour de France , pour 13,8 km en milieu de journée sur un effort maximal … De plus il fait lourd ; quand l’air est sec la transpiration s’évapore mieux que si l’air est humide ; et comme l’évaporation de la transpiration est LE principal moyen pour refroidir la température du corps, le risque de déshydratation est majoré dans ces conditions météorologiques d’hygrométrie élevée. J’évoquerai avec vous la stratégie qui sera adoptée.

J’ai passé une bonne partie de la nuit à surveiller un coureur qui a présenté une gastroentérite avec beaucoup de fièvre. Il n’a pas participé à l’entraînement ce matin, simplement du home-trainer pour tourner les jambes et « détoxiner » ; l’objectif est de lutter contre la fièvre, de réhydrater et reminéraliser, et d’apporter des pansements et antiseptiques digestifs. Il a été placé dans une chambre individuelle, et prend ses repas en dehors du groupe. Ce soir j’ai fait le point avec le staff sportif ; médicalement il va mieux ; mais sportivement sera-t-il en forme pour ce début de Tour, la décision est sportive, et revient donc au staff sportif. La décision doit être prise avant 9h demain matin.

Nombreuses réunions en interne pour le staff, pour bien en mettre en place le rôle de chacun pendant le Tour ; en particulier avec Élodie et Boris nos 2 kinés j’ai structuré les modalités du fonctionnement de notre staff médical.

La présentation du Tour a lieu cet après-midi, c’est toujours une belle fête ; mais je reste à l’hôtel, l’aspect « récréatif » de la course ne me concerne pas, l’évènement appartient aux coureurs. Egalement en plus des 9 coureurs du Tour, je dois gérer les dossiers des 11 coureurs qui ne sont pas présents sur cette course.

Avant de poster cet article un orage très fort s’installe, j’espère que les coureurs vont pouvoir dormir …

Bien à vous, et on se donne rendez-vous demain soir ! Hier 10000 internautes se sont connecté sur ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport, merci pour votre confiance.

Egalement vous trouverez sur ce site des séances de sophrologie à télécharger, pour le travail du mental du sportif, en particulier du cycliste.

Jean-Jacques Menuet

Tour de France première étape : le médecin de l’équipe SOJASUN en direct

–site de conseils en médecine du sport: http://www.medecinedusportconseils.com/

–site sur lequel peuvent être téléchargées des séances de sophrologie adaptées au sport: http://www.seance-sophrologie.com/ 

 

Jean-Jacques Menuet médecin de l’équipe cycliste SOJASUN présente sur le Tour de France

Ça y est !!! c’est parti !! 21 jours de course, place au sport

Tous les jours pendant le Tour je vais donc vous rencontrer pour échanger sur cette expérience du Tour (mon 8ème)

Les gars sont bien, guerriers dans la tête ; physiquement pas de soucis ; ils ont bien « séché », la prise du pourcentage de masse grasse parle d’elle-même : notre coureur le plus sec est à 4,3% et notre plus « gras » à 7,5% …. ci-dessous les détails de la journée…

 

+++ Pour l’aspect « fun », voici aussi le lien du blog de notre coureur Cyril LEMOINE présent sur ce Tour, pilier de l’équipe; vous y trouverez des photos et le regard des coureurs sur la course !! super blog !! Http://www.cyrillemoine.com/actualité.html Continue reading

préparation du Tour de France Cycliste

–site de conseils en médecine du sport: http://www.medecinedusportconseils.com/

–site sur lequel peuvent être téléchargées des séances de sophrologie adaptées au sport, dont plusieurs spécifiques au cyclisme: http://www.seance-sophrologie.com/ 

 

Voici « vu de l’intérieur » comment je peux évoquer ma mission de terrain à l’approche du Tour de France, au sein de l’équipe cycliste Française SOJASUN, dont j’assure le suivi médico-sportif. Continue reading

JUS DE BETTERAVE ROUGE ET SPORT

UNE BOISSON « SANTE » qui présente un véritable intérêt chez le SPORTIF …….

Mon expérience de terrain, corroborée par la lecture de plusieurs études scientifiques, m’amène à considérer l’intérêt de cette boisson dans le sport et plus particulièrement dans les sports d’endurance, dont le cyclisme sur route. Egalement cette boisson aurait un effet pour booster la mémoire !

Continue reading

-> -> C Y C L I S M E : rappel de TOUS les articles déja parus sur ce site: médecine du sport, nutrition, sophrologie

 ++++++++++++++++++++++++++++

Amis cyclistes,  

Je reprends dans cet article les « documents spécifiques vélo » que j’ai déjà rédigés: médecine, nutrition, sophrologie 

Et je liste par ordre alphabétique TOUS les articles parus sur ce site, avec de nombreux documents sur le sommeil, comment perdre du poids, comment perdre du gras, l’alimentation équilibrée du sportif, le sommeil, la récupération, les chaussettes de contention, le retour veineux, les allergies, comment soigner une ampoule (aux pieds !!), les conduites à tenir par fortes chaleurs et avec la canicule, l’asthme chez le sportif, etc etc etc ; bref plus de 150 articles déja rédigés et franchement vous trouverez dans un ou plusieurs de ces articles des réponses de TERRAIN; tous mes conseils sont criticables, mais peut-être trouverez vous quelques idées à tester.

SURTOUT vous n’hésitez pas à me soumettre des articles dont je programmerai la rédaction. 

MERCI à tous pour votre fidélité, vous savez à quel point nous partageons la même passion de ce sport qui mérite le respect de tous. Continue reading

Vélo: le travail pendant l’intersaison

Ce que je vais exposer représente un cadre général, chacun y trouvera des conseils qui lui paraissent intéressants ; mais aussi peut-être des incohérences en fonction de sa pratique ; j’insiste aussi sur le fait que je ne suis pas entraîneur, si vous avez un coach et/ou un préparateur physique lui seul peut vous établir un programme personnalisé. J’ai eu et j’ai la chance que de nombreux cyclistes de haut niveau me consultent, j’ai travaillé plusieurs années dans une équipe professionnelle, et mon expérience est le résultat de ce que je sais, de mon expérience, mais aussi et surtout de mes observations dans le haut niveau, de l’expérience de « mes » coureurs, également au contact avec des entraîneurs et directeurs sportifs. Et puis je suis médecin, l’objectif de mes conseils est aussi voire surtout de faire de la prévention par rapport aux micro-traumatismes, au surentraînement, et je vais également parler du rôle majeur de la nutrition. Continue reading