L’étape des pavés sur le Tour de France : spécificités médicales des pavés

Site de conseils en médecine du sport : https://www.medecinedusportconseils.com/

Site de séances de sophrologie : https://www.seance-sophrologie.com/

Chronique N°10/21  Tour de France 2018 jjdok médecin référent équipe « Fortunéo-Samsic » : les courses sur pavés : spécificités médicales et aussi psychologiques

Pendant les 3 semaines de course sur ce Tour de France 2018 je rédige chaque jour une chronique médicale, avec des thèmes variés mais qui concernent le terrain : la nutrition, les bobos du cycliste, le dopage, la santé, l’hygiène de vie, etc. Parfois le ton est caustique, mais c’est juste pour vous réveiller ? En quelque sorte je vous fais partager mon expérience, qui s’est construite au fil du temps grâce avant tout au coureur avec qui j’ai toujours engagé une relation de respect, d’écoute, pour un travail interactif ; une relation médicale est, comme toute relation, le résultat d’une rencontre où chacun vient vers l’autre. C’est le coureur qui m’a appris l’essentiel de mon job.

Chroniques précédentes :

 

Et donc aujourd’hui : la spécificité des courses sur pavés

Rouler sur autoroute et rouler sur des pavés sont deux choses différentes !!  au point que des vélos spécifiques sont utilisés (moins rigides, pneus adaptés et pression moins élevée, guidoline plus épaisse ou certains coureurs placent 2 couches de guidoline, gants adaptés) ; l’objectif du « matos » étant d’amortir un peu les secousses sans toutefois perdre du rendement, ça c’est le boulot de nos excellents mécanos. Quelques astuces, des combines, chaque coureur trouve ses solutions pour dompter les pavés du Nord. J’ai connu un coureur (dont je ne précise pas la nationalité) qui avant le départ se protégeait avec des pansements qu’il plaçait partout, au niveau des hanches en particulier :

« J.J, au cas où : les pansements sont déjà faits » !!!

Les contraintes des pavés :

  • Je place en premier les aspects psychologiques, avec le stress, le frisson, l’envie d’en découdre, la conscience de participer à quelque chose de l’ordre du « mythe » ; c’est le cas pour cette étape aujourd’hui sur le Tour de France 2018 avec l’étape Arras-Roubaix ; il est certain que cette étape sera dantesque, EXTRA ordinaire, car tous les coureurs ne passent bien les pavés … Au-delà des paramètres physiques et tactiques la sélection se fera aussi et surtout sur ces paramètres mentaux : être à l’aise, avoir confiance, accepter de frotter ; mais jusqu’à un certain point … Le profil psychologique de chaque coureur se dévoile sur une telle étape ; tout simplement passionnant.
  • La carrosserie va souffrir, logique, d’autant que le temps sera sec, donc ça va « taper » plus : les chevilles, les genoux, le bassin, le dos, les cervicales, les épaules, les poignets ; assurément du boulot ce soir pour nos kinés et ostéos …
  • Le tube digestif est mis à mal avec les secousses : l’estomac, le colon; la nutrition avant et pendant la course est adaptée pour optimiser le confort digestif.
  • Le périnée est agressé, ça tape, le cuissard frotte.
  • Tout le système urinaire (tuyauterie et prostate) est mis sous contrainte.
  • Soleil et chaleur aujourd’hui: les gars vont respirer de la poussière, les gaz d’échappement des voitures; les yeux (conjonctives) vont être agressés.

Voilà tout ce à quoi l’organisme et le mental vont devoir être confrontés ; avec des solutions de prévention pour chaque contrainte ; et ma trousse de pansements prête pour l’arrivée !! c’est le job du dok !!

On va vivre une belle journée, vous devant votre télé ; et les coureurs, que l’on se doit de vraiment respecter pour leur courage, vont ressentir un superbe frisson; vous allez vibrer devant votre écran, les coureurs vont vibrer sur les pavés 😉

Une belle étape qui a du sens, et qui sans nul doute va participer à écrire une nouvelle belle page de l’histoire du Tour; respect pour tous ces guerriers à l’assaut de l’enfer du Nord 🙂

 

Merci à tous pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine et en nutrition du sport; à demain, c’est la journée de repos; ma chronique reprendra les détails de la journée du dok, du lever au coucher 😉

Jean-Jacques

 

J’« alimente » régulièrement ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport ; également mon webmaster gère un site de séances de sophrologie du sport sur lequel je poste des enregistrements de terrain qui s’adressent à tous les sportifs, avec des séances spécifiques pour le cycliste, le joueur de tennis, le joueur de foot, etc. etc. . Comment mieux récupérer, techniques pour optimiser la préparation d’un objectif, comment mieux dormir, etc. etc. Ce site : https://www.seance-sophrologie.com/

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *