le dîner des coureurs sur un Tour de France; nutrition Dr Jean-Jacques Menuet

Site de conseils en médecine du sport : https://www.medecinedusportconseils.com/

Site de séances de sophrologie : https://www.seance-sophrologie.com/

Chronique N°8/21  Tour de France 2018 jjdok médecin référent équipe « Fortunéo-Samsic » : le dîner des coureurs sur le Tour de France

Pendant les 3 semaines de course sur ce Tour de France 2018 je rédige chaque jour une chronique médicale, avec des thèmes variés mais qui concernent le terrain : la nutrition, les bobos du cycliste, le dopage, la santé, l’hygiène de vie, etc. Parfois le ton est caustique, mais c’est juste pour vous réveiller 😉 En quelque sorte je vous fais partager mon expérience, qui s’est construite au fil du temps grâce avant tout au coureur avec qui j’ai toujours engagé une relation de respect, d’écoute, pour un travail interactif ; une relation médicale est, comme toute relation, le résultat d’une rencontre où chacun vient vers l’autre. C’est le coureur qui m’appris l’essentiel de mon job.

Chroniques précédentes :

 

Et donc aujourd’hui : le dîner des coureurs

  • Objectif : compenser encore les pertes énergétiques de l’étape mais surtout préparer les stocks pour l’étape du lendemain
  • Ce repas apporte 900 à 1200 calories selon l’étape du jour, ce que le coureur a dépensé pendant l’étape, ce qu’il a apporté en carburant glucidique pendant l’étape, et bien sûr les calculs énergétiques se font selon le profil de l’étape du lendemain.
  • Même l’été je propose un potage de légumes : ça hydrate, ça apporte des fibres, ça tamponne l’acide ; pas d’épices.
  • Un plat principal qui associe environ 1/3 légumes verts cuits (fibres, alcalin, vitamines, minéraux, action bénéfique sur le tube digestif) et 2/3 de féculents (quinoa ou riz ou pâtes pou pommes de terre ou risotto, etc. ; sans oublier un peu de légumes secs assez régulièrement : lentilles, pois cassés, pois chiche, haricot rouge)
  • De la viande blanche, ou rouge, ou du poisson ; pour quelques coureurs la viande est remplacée par un « steak de soja » (variété peu épicée)
  • Du pain complet ou aux céréales
  • Un laitage sucré ou non
  • Une corbeille de fruits de saison bine mûrs
  • Tous les 3 jours un dessert « plaisir », essentiel pour le moral des gars ; le dessert peut être « plaisir » sans être trop gras : Ile flottante, crème brûlée, tarte peu grasse avec plein de fruits, etc.
  • J’ajoute très souvent une compote « maison » : produit très alcalin pour tamponner l’acide de la journée, et ça réhydrate encore. + apport de vitamines et minéraux

 

Je veille +++ à répéter en boucle que ce que l’on mange est important, MAIS la façon dont on mange l’est encore PLUS : prendre le temps, ambiance tranquille, bien mastiquer ; le repas est un espace de partage pour le « vestiaire »

 

Merci à tous pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine et en nutrition du sport.

J’« alimente » régulièrement ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport ; également mon webmaster gère un site de séances de sophrologie du sport sur lequel je poste des enregistrements de terrain qui s’adressent à tous les sportifs, avec des séances spécifiques pour le cycliste, le joueur de tennis, le joueur de foot, etc. etc. . Comment mieux récupérer, techniques pour optimiser la préparation d’un objectif, comment mieux dormir, etc. etc. Ce site : https://www.seance-sophrologie.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *