VELO ET SEXUALITE : prostate, érection, problèmes de selle, 3ème testicule, testostérone, nerf honteux, spermogramme, viagra, libido …

Article mis à jour le 13 juillet 2015.

Aujourd’hui 1ère journée de repos sur ce Tour de France 2015, dans la ville de PAU. Profitons de cette occasion pour une réflexion largement partagée par le public: faut-il oui ou non conseiller au coureur d’avoir des relations sexuelles le jour de repos ??

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

Nos amis Belges ont réalisé il y a quelques années une étude en « double aveugle » sur ce sujet… Quelques coureurs cyclistes (des noms !!) ont passé un test d’effort sur vélo, dans un laboratoire de physiologie du sport, cette étude était sponsorisée par la marque de préservatifs … Durex (ça ne s’invente pas …). La moitié de ces sportifs ont réalisé l’épreuve d’effort « à jeun » c’est à dire après une période d’abstinence, l’autre moitié ont généreusement sollicité « certains » de leurs muscles dans les heures qui précédaient. Et bien … en fait, quelques différences ont été notées au niveau de la performance du test d’effort, mais insuffisamment pour conclure sur l’incidence de l’activité sexuelle sur la PERFORMANCE SPORTIVE. Au final, beaucoup de croyances, beaucoup d’idées reçues, concluons que chaque sportif gère cela en fonction de ses sensations et de ses convictions. Aujourd’hui sur ce Tour de France 2015 c’était la deuxième journée de repos avant d’attaquer les Alpes; la plupart des compagnes étaient présentes; la sieste des coureurs a-t-elle été « améliorée » ? les gars ont bien sûr leur jardin secret, peut-être ont-ils gaspillé un peu d’énergie… mais en même temps ils auront libéré quelques tensions psychologiques on verra demain !

Je profite de cet article pour évoquer d’autres réflexions sur le sujet « sexe et vélo »; allez, on y va !! HONTEUX … Le coursier qui cumule un nombre élevé d’heures de pratique hebdomadaire peut présenter un syndrome d’Alcock, il s’agit d’une atteinte par compression du nerf « pudendal » (encore appelé Nerf HONTEUX interne) qui provoque parfois de simples lombalgies, mais surtout des douleurs dans le périnée, le rectum et les organes génitaux. Ce syndrome est rare mais le médecin doit y penser, j’ai déjà rencontré cette pathologie chez de nombreux coureurs. En gros le périnée est comprimé par la selle du vélo  ; la prévention passe par le choix d’une selle confortable, avec une assise et un amorti adaptés. Le diagnostic est difficile, le traitement également mais il existe des équipes médicales spécialisées.

De la même façon un cycliste peut présenter des TROUBLES DE L’ERECTION par compression des artères et des nerfs qui « nourrissent » et assurent la sensibilité du pénis, et ainsi moins ressentir de sensations au niveau des organes génitaux toujours par compression du périnée par la selle ; en résumé l’érection est moins performante et les sensations tactiles sont diminuées.

Des cas de PROSTATITE sont fréquemment rencontrés après une course ou une cyclosportive pendant laquelle le périnée à beaucoup frotté contre une selle dure, fine, chez un coursier couché sur sa machine, qui roule en « bec de selle ». Le médecin doit y penser devant toute prostatite, surtout chez le sujet jeune. Dans les deux jours qui suivent Paris-Roubaix ou des courses à nombreux secteurs pavés, il est fréquent que quelques coureurs m’appellent : « doc, j’ai du mal à pisser, et ça brûle » Il s’agit alors d’une irritation mécanique de la prostate et non pas d’une infection urinaire, et la prise d’un  simple anti-inflammatoire  pendant 2-3 jours suffit à résoudre rapidement le problème.

Les PSA : il s’agit d’un paramètre sanguin que l’on prescrit pour rechercher la présence d’un cancer de la prostate, on réalise le prélèvement une fois par an chez tout homme de plus de 50 ans ; et bien il ne faut JAMAIS doser ces PSA dans les 3 jours qui suivent une sortie à vélo car le « broyage » mécanique de la prostate sur la selle entraîne une élévation artificielle des PSA ; le patient doit savoir ça, le médecin aussi.

Le « fameux » TROISIEME TESTICULE: le périnée frotte sur la selle, les contraintes sont sévères, et parfois l’aponévrose (= l’enveloppe qui recouvre les muscles du périnée) s’épaissit au point de créer une « boule » dure, fibreuse, qui n’est pas trop douloureuse mais qui occasionne une gêne importante; le terme médical employé est alors de « 3ème testicule »; cette lésion est définitive et la seule solution est la chirurgie. Il faut différencier cette lésion de la « bursite ischiatique » qui est due à l’irritation inflammatoire des tissus piégés entre la selle et les os du bassin (ischions) : c’est une lésion qui elle est très douloureuse et qui nécessite le repos et un traitement local, mais souvent la chirurgie sera le seul traitement à proposer si la lésion est avancée (elle réalise alors un « hygroma »).

La prévention de ces deux pathologie repose avant tout sur la qualité du cuissard et de la selle. La TESTOSTERONE : c’est une hormone de l’effort ; 3 aspects à évoquer :

  1. —Le coureur (et le sportif en général, surtout dans les sports d’endurance prolongée: course à pied, tri, ironman, etc.) est soumis a de grosses charges d’entraînements et à un calendrier serré de compétitions Il « tape » donc plus dans ses réserves de Testostérone, dont le taux peut baisser ; si bien que la vie sexuelle peut s’en trouver moins active. Bien sûr pas question de prendre de la Testostérone pour compenser !! : d’abord il s’agit d’un produit interdit et facilement détectable, et sa consommation génère à moyen terme des risques de cancer, et surtout : cf. 3. …
  2. —Le coureur qui est très « affuté » (c’est à dire qu’il est sec, soit génétiquement soit il a trop « fait le métier » pour maigrir) Il a donc moins de CHOLESTEROL dans le sang ; alors que le Cholestérol est le précurseur de nombreuses hormones de l’effort dont la Testostérone, donc le taux de Testostérone peut s’en trouver abaissé.
  3. —Le coureur qui serait amené à consommer de la Testostérone (dopage) : la Testostérone est fabriquée naturellement par les testicules ; si de la testostérone « extérieure » est apportée : les testicules se mettent au repos : « tranquille, on ne bosse plus puisqu’on nous amène de la Testostérone de l’extérieur » !!! Sauf qu’à l’arrêt de la prise de Testostérone il peut arriver que les testicules soient « bloqués » c’est à dire qu’ils ne secrètent plus leur propre testostérone dont le taux va alors chuter. On peut donc chez un sportif assister à des variations « évocatrices » du taux de testostérone dans le sang avec des pics en période de « prise » et des chutes en période de « repos » ; à la longue (…) c’est dramatique car à l’arrêt du sport cela peut évoluer vers des troubles sévères de la libido; sans évoquer la responsabilité du dopage à la testostérone ou aux androgènes dans la genèse de certains cancers; mais à ce jour l’histoire montre à l’évidence que le cyclisme est très en avance dans la lutte contre le dopage et que certains sports devraient lutter eux-aussi …

à propos de la Testostérone, voici des conseils simples pour augmenter naturellement le taux de Testostérone

 

Une certaine PILULE BLEUE … (et toutes les autres molécules dont l’objectif est de lutter contre l’impuissance) : Il m’a été rapporté, cela ne semble pas si rare, que certains sportifs, cyclistes en particulier, ont utilisé ou utilisent une « certaine pilule bleue » pour accroître la performance (cette pilule augmente la vascularisation au niveau des muscles de la verge, pourquoi pas au niveau des autres muscles ?; elle augmente aussi le débit vasculaire au niveau des artères pulmonaires et donc probablement la VO2Max); je n’ai pas lu d’études à ce sujet; sans tenir compte du fait que cela pose peut-être des problèmes dans le cuissard, et que cela doit revenir un peu cher de prendre ce produit pour passer en tête sous la flamme rouge (…) Je sais surtout que lors des contrôles anti-dopage les substances interdites sont recherchées MAIS AUSSI de nombreuses autres molécules, dont cette « pilule bleue »; cet article va rester sur mon site et ne sera peut-être pas corrigé en fonction d’une modification de la liste des produits interdits, si bien que je conseille de considérer que ce produit est un produit dopant. Mais aussi il faut évoquer l’intérêt qu’évoquent certains de la prise de cette molécule pour lutter contre les effets de l’altitude et il se pourrait que cette pilule ait été consommée par des joueurs de foot lors d’une certaine compétition importante qui avait lieu en altitude; les médecins et les physiologistes qui connaissent le football confirment l’intérêt de l’utilisation de ce produit. Et d’ailleurs la lecture de cette dépêche conforte ma réflexion … http://www.eurosport.fr/football/perou-du-viagra-pour-les-joueurs-lors-des-matches-en-altitude_sto3642788/story.shtml

 

Les anomalies du SPERMOGRAMME ? certains études scientifiques semblent incriminer la pratique intensive du vélo comme responsable d’anomalies du spermogramme; je développe cette réflexion dans un article http://www.medecinedusportconseils.com/2013/09/10/trop-de-velo-mauvais-pour-le-sperme-cyclisme-et-anomalies-du-spermogramme/ … Enfin un coureur (comme tout sportif) qui s’entraîne beaucoup, qui participe à de nombreuses compétitions, est souvent épuisé le soir, son doc préféré lui a expliqué  qu’un sommeil de qualité était l’un des principaux éléments pour optimiser la récupération après l’effort. Et alors, …. si la compagne est en forme et gourmande… ça peut poser des soucis…

Je conclue sur un point POSITIF : il est largement démontré qu’une activité physique et sportive régulière et tranquille reste un excellent adjuvant qui optimise une vie sexuelle équilibrée et harmonieuse. Alors que le TABAC, l’ALCOOL, et la SEDENTARITE sont les ENNEMIS d’une vie sexuelle épanouie.

J’ai évoqué le rôle du sommeil dans la récupération; sur un site je propose en téléchargement des séances de sophrologie, dont plusieurs qui ont pour objectif d’optimiser la qualité du sommeil: http://www.seance-sophrologie.com/

bien cordialement à tous, merci pour votre fidélité sur ce site ! Jean-Jacques

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–