Protocole simple nutrition pour une cyclosportive: conseils, astuces: du terrain !! comment s’alimenter et s’hydrater pendant une cyclosportive

–site de conseils en médecine du sport: http://www.medecinedusportconseils.com/

–site sur lequel peuvent être téléchargées des séances de sophrologie adaptées au sport: http://www.seance-sophrologie.com/ 

 

Protocole simple nutrition pour une cyclosportive Je propose un protocole SIMPLE, il existe de nombreuses marques de produits de nutrition je porte mon choix sur la gamme OVERSTIM simplement parce que je maîtrise parfaitement les produits de cette marque qui répond à des critères nutritionnels fiables, adaptés, et validés par des argumentations scientifiques à l’issue de réflexions et protocoles mis en place au sein d’un service de physiologie du sport hospitalier en CHU. Le PH est neutre, mettant à l’abri de soucis digestifs (acidité) et permettant aux muscles de travailler dans un climat cellulaire moins acide ; le contenu nutritionnel est adapté aux contraintes énergétiques quantitatives et qualitatives. L’objectif : offrir à l’organisme le bon carburant avant-pendant-après et ne pas se déshydrater (apport eau et minéraux) Présent sur le Tour de France du centenaire, le médecin des SOJASUN offre un regard sur la vie de l’équipe au quotidien Pour le côté sympa voici le site de Cyril LEMOINE qui propose chaque jour des photos et vidéos sur l’expérience collective que nos 9 coureurs partagent depuis déjà 18 jours qu’ils ont quitté la maison ; http://www.cyrillemoine.com/actualite.html également le site de Julien SIMON: http://www.simonjulien.com/

–site de conseils en médecine du sport: http://www.medecinedusportconseils.com/

–site sur lequel peuvent être téléchargées des séances de sophrologie adaptées au sport: http://www.seance-sophrologie.com/ 

 

Les deux jours qui précèdent : Boire tranquillement du matin au soir une boisson ainsi composée : un litre et demi d’eau plate minérale, ajouter 6 doses de MALTO Overstim (= maltodextrines = « pâtes liquides » = mettre en réserve du carburant glucidique) Consommer cette boisson très régulièrement tout au long de la journée, « un petit peu par un petit peu » Les deux jours qui précèdent matin et soir 2 comprimés de BCAA Overstim = mettre en réserve des acides aminés pour « moins taper dans ses propres réserves musculaires surtout si le parcours est vallonné voire montagneux » La veille au soir pendant les 45 minutes qui précèdent le coucher boire tranquillement en plusieurs fois 300ml d’une boisson contenant de l’eau minérale plate et 3 doses rases de MALTO Overstim La nuit prendre la précaution de placer à portée de main une bouteille d’eau ; et boire 3-4 gorgées si les yeux s’ouvrent quelques minutes pendant la nuit ; ou 250ml en 3 fois (avant coucher, la nuit si réveils ; le matin au réveil) de Vichy St Yorre si la cyclo est prévue sous une météo très chaude (apport préventif d’un peu de sodium) Le matin, 2 comprimés de BCAA Overstim. Le SEUL moyen de se lever plus tard que les autres, d’apporter le bon carburant et de bien digérer = consommer tranquillement, en 20 minutes le tiers d’un GATOSPORT Overstim ; BIEN respecter les conseils de cuisson, c’est ESSENTIEL ; plusieurs parfums ; une fois cuit le gâteau peut être congelé ; une fois cuit il peut également être conservé jusqu’à 3 jours) BIEN MASTQUER : ce que l’on mange est important, la façon dont on mange l’est tout autant. OU un bol de SPORDEJ Overstim. Un thé me semble la boisson la plus digeste ; ne rien manger d’autre, c’est INUTILE. En attente du départ, pendant l’heure qui précède consommer tranquillement la BOISSON D’ATTENTE Overstim ou bien boire 300ml d’eau plate + 2 doses rases de MALTO Overstim. Objectif = maintenir le degré d’hydratation et le taux de sucre dans le sang (glycémie) http://www.medecinedusportconseils.com/2009/10/23/la-boisson-dattente-et-dautres-techniques-pour-gerer-le-stress/ Pendant la course : la meilleure boisson est celle que la gamme Overstim commercialise depuis quelques mois après que des tests aient été faits tout au long de la saison 2012 dans notre équipe cycliste SOJASUN : la boisson « HYDRIXIR LONGUE DISTANCE » : son contenu est adapté : vitamines, minéraux, glucides, acides aminés ; tout est présent pour optimiser la qualité du carburant pendant l’effort. Boire souvent, jusqu’à 3-4 bidons par heure. Prévoir des bidons de 750. Bien sûr de l’eau pour s’arroser (la nuque, les avants bras, le torse ; et les pieds si « feu aux pieds ») ; consommer régulièrement deux apports sucrés puis un apport salé (il fait chaud il faut apporter du sel) Pour plus de détails : http://www.medecinedusportconseils.com/2013/07/04/sport-et-deshydratation/  Overstim propose des apports très variés, dont vous trouverez le détail dans l’article que je viens de mentionner. A vos calculettes !!  L’objectif est d’apporter environ 200 Kcalories par heure (le reste est assuré par la « lipolyse » c’est à dire l’utilisation des graisses) La récup : voyons voir … je vais détailler la bonne récup nutritionnelle et l’intérêt d’une petite mousse !!! http://www.medecinedusportconseils.com/2013/07/05/comment-recuperer-apres-leffort-entrainements-et-competitions/ http://www.medecinedusportconseils.com/2013/07/06/present-sur-le-tour-de-france-du-centenaire-le-docteur-jean-jacques-menuet-propose-un-regard-sur-la-strategie-nutritionnelle-quil-propose-aux-coureurs-de-la-formation-sojasun/ http://www.medecinedusportconseils.com/2009/10/27/une-ptite-mousse-pour-recuperer/ Allez, profitez à bloc de ce sport sympa qu’est le vélo, un sport santé !! et bonnes cyclos Très cordialement, Jean-Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *