SPORTIFS: il est essentiel de consulter régulièrement un PODOLOGUE DU SPORT : pourquoi ?

La médecine du sport est complexe; Il faut avant  tout mener des réflexions sur la PREVENTION des lésions. Le travail d’équipe est ESSENTIEL: le médecin traitant, le médecin du sport, des conseils en nutrition, un kiné du sport, un ostéopathe aguerri dans ses techniques, et le PODOLOGUE DU SPORT; bien sûr la relation entre le sportif et son entraîneur doit rester au centre de la préparation et du suivi du sportif.

Voici un résumé de ce que peut apporter un suivi régulier auprès d’un PODOLOGUE DU SPORT, dont je conseille l’avis à TOUS les sportifs, même un sportif d’âge mûr, et quelque soit le niveau sportif.

Mon expérience de terrain m’amène à AFFIRMER que de (trop) nombreuses lésions sont en relation directe avec un problème de pieds.

Je conseille aussi la lecture sur ce site d’un article sur les ampoules: http://www.medecinedusportconseils.com/2010/04/29/les-ampoules-des-pieds-comment-les-eviter-comment-les-soigner/

Ce problème de pieds peut être « statique » (au repos) ou « dynamique » (à l’effort) car bien évidemment à l’effort la gestuelle du pied, de la cheville, du genou, du bassin, du rachis, des épaules met en mouvement la « posture » du corps dans son entier (chaînes musculaires et ligamentaires, etc., je ne détaille pas)

Donc bien évidemment le bilan podologique ne peut se concevoir QU’A L’EFFORT (c’est comme si on faisait passer un test d’effort à un sportif assis sur une chaise : ça ne sert à rien, c’est une évidence)

Les podologues DU  SPORT sont équipés de matériel qui analyse la dynamique du pied, des jambes PENDANT L’EFFORT (plateaux de marche, home traîneur et le cycliste vient avec SON vélo)

Il ne s’agit pas de remettre en cause la compétence des Podologues qui n’ont pas la qualification de podologue du sport. Mais le sportif ne limite pas son activité à la station debout : il marche, il court, il roule, il saute !!!!

Combien de fois un problème de genou chez un sportif est en relation DIRECTE avec une inégalité de longueur des membres inférieurs ou un trouble statique OU dynamique de pieds, c’est du QUOTIDIEN pour le médecin du sport.

Les raisons qui me semblent relever d’une consultation chez un PODOLOGUE du sport me semblent nombreuses si bien que j’irais jusqu’à dire que tout sportif qui se sert de ses pieds doit consulter une fois par an un Podologue du sport ; essayons de lister les indications :

Sportif en surpoids qui par exemple affaisse ses voutes plantaires.

Trouble rhumatologiques chez un sportif d’âge mûr, arthrose, etc.

TOUTE pathologie et toute gêne ou douleur ressentie au niveau des pieds, chevilles, genoux, bassin, dos, jusqu’au rachis cervical.

Conseils pour le choix des chaussures, adaptées à la morphologie du pied et à la dynamique (« supinateur » c’est à dire semelles usées à l’extérieur, « pronateur » c’est à dire semelles usées à l’intérieur, ou « universel »)

Prévention et soins des mycoses, verrues, ongles incarnés, zones d’hyperkératose, onychomycoses (« champignons » au niveau des ongles), prévention et conseils pour les hématomes sous les ongles, zones exposées au risque d’ampoules, soins des ampoules, prévention et soins chez le sportif diabétique, etc. etc.

La conception éventuelle de semelles orthopédiques adaptées à chaque sportif : amélioration de l’amorti, correction d’un trouble statique ou dynamique pour participer au traitement d’une tendinopathie, d’un syndrome rotulien, d’un problème de dos, d’une inégalité de longueur des membres inférieurs, etc. etc. etc. PAR EXEMPLE UNE TENDINITE d’Achille, du pied, d’une cheville, d’un genou, d’une hanche NE SE SOIGNE PAS A COUPS D’ANTI-INFLAMMATOIRES SANS AVOIR RECHERCHE TOUTES LES CAUSES POSSIBLES, et le bilan podologique statique ET dynamique doit faire partie du BILAN GLOBAL : AVANT  TOUT on soigne la CAUSE de la tendinite

Conseils d’hygiène du pied : comment laver les pieds, les essuyer, les sécher, les masser, etc. etc.

Accompagnement thérapeutique dans les suites d’une entorse, d’une chirurgie.

Les conseils de « préparation » avant  un objectif sportif : choix des chaussures, des chaussettes, tannage préventif, prévention par rapport au sable, à la chaleur ou au froid, etc. etc.

Conseils et prise en charge d’une insuffisance veineuse des membres inférieurs.

J’ai probablement oublié d’autres indications, mais il est parfois exaspérant de constater que de trop nombreux soucis chez le sportif auraient pu être  évités si une consultation chez un Podologue du sport avait été prescrite.

Certains sportifs objecteront que le prix d’une consultation et de la confection de semelles thermoformées cela représente un coût financier certain…. oui je suis d’accord ; mais …. combien coûte une bonne paire de chaussures de sport, combien coûte le dernier gadget à la mode (je ne citerais que le « fameux » bracelet…) Le plus souvent cette consultation et la confection de semelles n’est pas plus chère que chez un Podologue qui n’est pas spécialisé en podologie du sport et de façon constante le sportif sera surpris de la durée de la consultation (plus d’une demi-heure)

J’insiste régulièrement sur la notion que c’est surtout pendant l’intersaison qu’il faut consulter le Podologue (tout comme l’ophtalmo, le dermato, le dentiste, etc)

J’ajouterai enfin que très souvent le Podologue du sport pratique lui-même en loisir ou en compétition une activité sportive; il est alors facile pour un sportif de s’orienter plutôt vers un Podologue qui fait du vélo, ou du triathlon, ou de la course à pied, ou encore du tennis, etc.  Les soins n’en seront que plus adaptés.

Vous aurez bien compris que l’objectif de cet article est de justifier l’intérêt de cette consultation (à prescrire par votre médecin) à titre préventif et thérapeutique chez la plupart des sportifs.

10 Comments SPORTIFS: il est essentiel de consulter régulièrement un PODOLOGUE DU SPORT : pourquoi ?

  1. J-F

    Bonsoir à tous.
    Merci pour cet article encore une fois très précis. Il est vrai que la podologie s’inscrit totalement dans le curatif mais également dans le préventif et est d’autant plus efficace, comme il est souligné au début de l’exposé, dans un cadre pluridisciplinaire.
    Je précise aussi que les Orthèses Plantaires sont « encore » prises en charge par la sécu (prise en charge certes mini mais prise en charge quand même !!) et par les mutuelles en fonction du contrat de chacun.
    Sportivement.

  2. pododusport

    L’examen en statique est également important.
    il est essentiel de connaitre la statique d’un patient pour comprendre ce qui pose problème à l’effort.
    Il me semble donc important pour le sportif de réalisé trois analyses; statique ,dynamique (marche lente) et a l’effort (dans sa spécialité).

    Une analyse à l’effort seule, n’apportera pas suffisamment d’éléments pour une bonne prise en charge thérapeutique.

  3. Jean Jacques Menuet

    un grand merci pour ce commentaire dont on retient bien sûr la nécessité pour le médecin de prescrire un bilan STATIQUE et DYNAMIQUE

  4. BOUKHELIFA Rachid

    Je lis avec grand plaisir tous vos articles. Voulez-vous nous parler :
    « le fameux bracelet » Je suppose que c’est celui que portent la plupart de sportifs vu sur le tour de France.Je suis entraineur d’un petit club de boxe. Je pourrais en parler si on me pose des questions à ce sujet.
    Merci d’avance
    BOUKHELIFA Rachid

  5. Jean Jacques Menuet

    OK Rachid; effectivement ce bracelet fait beaucoup de bruit; il est cher mais tant mieux pour ceux qui les vendent … Il est toxique: non, c’est déja ça; il est utile: oui si le sportif y croit; sinon le tratement par magnétisme (aimants) n’est pas nouveau; cdlt et bonne sasion pour tes gars; jjM

  6. Perrine

    Tout d’abord, merci pour ce site très complet qui regorge d’informations claires dont je suis friande !
    J’ai 27 ans et j’ai démarré la course à pied il y a quelques semaines et j’aime beaucoup ce sport, le problème est que je ne peux pas améliorer mes performances, une douleur à la hanche (tirant vers le haut de la fesse) gâchant mes sorties. Elle apparaît dans le meilleur des cas au bout de 20 minutes de course. Si j’essaie de l’ignorer en voulant courir davantage, j’ai mal pendant la nuit et le lendemain, rien que le fait de marcher me fait souffrir.
    Je sais depuis quelques années que ma jambe gauche est légèrement plus courte que la droite (d’environ 1cm). On m’a fait il y a plusieurs années une semelle que je ne porte pas au quotidien (le côté non pratique de cette semelle m’ayant fait l’abandonner dans le placard).
    Je la porte néanmoins lorsque je vais courir. Mais cela n’empêche pas cette fichue douleur d’apparaître.
    Vous me conseillez donc d’aller consulter un podologue du sport et pas un médecin du sport ? Merci de votre attention.

  7. Jean Jacques Menuet

    ok; je vous conseille de voir votre médecin ou un médecin du sport, qui très probablement vous adressera chez un podologue du sport, après vous avoir fait passer une R° de bassin de face en charge pour quantifier précisemment cette inégalité; cdlt jjM

  8. johan

    Bonjour,

    J’ai une foulée pronatrice, à tel point que la gomme de mes semelle s’écrase au bout de quelques mois seulement et ensuite j’ai mal partout (tibia et genou).
    D’après vous quel est le meilleur moyen de remédier à cela, semelle ortho ou chaussure pour pronateur. Mon médecin n’a pas l’air très informé et sur les sites de CAP il y a tout et son contraire.

    Merci pour votre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *