Les apports de Fer: toxiques? utiles? conseils de terrain

 ARTICLE MIS à jour le 11-09-2013

les apports en fer sont-ils toxiques ? dans quelles conditions sont-ils utiles ? Quel est le rôle du fer ? Conseils pour éviter une carence en fer, quels sont les aliments riches en fer, etc.

…………………. ah oui…  j’ai oublié……..  dans les conseils nutritionnels qui sont détaillés dans ce document j’ai oublié de parler de l’intérêt du vin rouge « Médoc » !! ce n’est pas de la publicité mais ce vin, cultivé sur des terres très riches en fer, contient donc un peu de fer !!! donc quitte à boire un peu du vin je conseille le Médoc !! à consommer avec beaucoup de modération !!! donc si un coureur de fond boit un (seul) petit (j’ai bien dit petit !) verre de vin par jour, pourquoi pas !!!

 

Jean-Jacques Menuet,

 

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

 

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

Conseils de terrain pour éviter et prendre en charge une carence en fer :

Chez le sportif soumis à de grosses charges d’entrainements il ne faut pas attendre d’être en carence de fer importante car il faut alors un délai de trois mois pour normaliser le bilan ferrique; d’où la nécessité de réaliser un bilan du fer pour dépister un début de carence: c’est à dire un contrôle sanguin trois à six fois par an selon les charges de travail: dépister une carence un mois avant un objectif c’est une grosse erreur qui va se payer pour la sante d’abord et bien sûr pour la performance.

 

Entre le raisonnement « il est dangereux de complémenter en fer » et « plus je prends du fer plus j’ai de la force », il y a nécessité de mettre en place un raisonnement sensé tant d’un point de vue médical (santé du sportif) que d’un point de vue sportif (performance) Il est inutile et dangereux d’apporter du fer quand on n’en manque pas, mais il est tout aussi nuisible de ne pas complémenter un sportif carencé (surtout s’il pratique un sport d’endurance) après bien évidemment qu’ait été menée une réflexion approfondie sur son alimentation. Bref, stop aux excès de la « culture » et des « croyances » de nombreux sportifs, mais halte aussi au discours de certains qui n’ont pas l’approche au terrain du sport. Que l’on ne passe pas de la « mode du fer » à la « mode du surtout pas de fer » ; ça se discute au cas par cas dans le cadre d’une réflexion médicale non « passionnelle » avec pour moi une notion essentielle : le sportif n’est pas un patient comme un autre, on s’adresse à la notion du « corps en mouvement »

 Je souhaite toutefois exprimer que je rencontre trop de sportifs qui de façon autonome, ou sur des « conseils » consomment du fer alors qu’ils n’en ont pas besoin. Le risque est élevé pour la santé, il s’agit d’une pathologie dénommée H E M O C H R O M A T O S E (excès de fer dans le sang, cet excès de fer va se déposer dans le muscle cardiaque et surtout dans le foie)

À quoi sert le fer : c’est un constituant de l’hémoglobine (et aussi de la myoglobine qui est une protéine musculaire), et il va servir à transporter l’oxygène jusqu’aux muscles où les carburants (le Glucose et les lipides) ne pourront bien remplir leur rôle de carburant (pour que le muscle se contracte) que s’il y a assez d’oxygène (si on recouvre la flamme d’une bougie, elle vacille puis elle s’éteint car elle manque d’oxygène)

Un sportif peut manquer de fer en raisons de nombreuses raisons imputables au sport : 

  • Parce que l’ alimentation est souvent mal adaptée, peu nombreux sont les sportifs bien « coachés » pour leur nutrition.
  • Parce que de nombreux sportifs sont végétariens et qu’ils sont mal conseillés pour complémenter la carence en fer induite par leur mode alimentaire (qu’il faut d’ailleurs respecter)
  • Parce que dans les sports d’endurance le fer est très sollicité (puisque le fer transporte l’oxygène!)
  • Parce que dans la course à pieds on casse des globules rouges (donc on perd du fer) à cause du « broyage » des vaisseaux sanguins au niveau de la plante des pieds à chaque foulée.
  • Parce que tout effort musculaire (la musculation par exemple) « malaxe » les vaisseaux sanguins, donc des globules rouges sont cassés. Ceci dans tous les sports, notamment chez le cycliste (contractions des masses musculaires des cuisses) 
  • Parce que chez la femme les règles représentent des pertes de fer (et les sportives sont souvent mal suivies ; il faut consulter des gynécologues qui connaissent le sport)
  • Parce que certains athlètes noirs présentent des anomalies génétiques avec une Hémoglobine pauvre en fer.
  • Parce que même si on mange des aliments riches en fer, il faut que ce fer soit bien absorbé par le tube digestif ; et le sportif présente fréquemment des troubles digestifs à minima, donc il absorbe mal le fer.
  • Parce que dans la sueur il y a du fer et que les sportifs transpirent !
  • Parce que de nombreux coureurs à pieds perdent du sang dans les selles pendant l’effort et donc ils perdent du fer (stress digestif gastrique et intestinal)
  • Parce que de nombreuses adaptations hormonales pendant l’effort entraînent une sollicitation du fer.
  • Parce qu’une carence en Cuivre (qui est fréquente, d’ailleurs souvent associée à une carence en Zinc) provoque une carence en fer.
  • Parce que même sans faire de sport de nombreux adolescents, en phase de croissance,  présentent une carence en fer.

 

Symptômes : une carence en fer s’annonce par des troubles de l’humeur (irritabilité, sommeil perturbé), une fatigue chronique, parfois une chute de cheveux, une pâleur cutanée, des blessures à répétition, un essoufflement  inhabituel à l’effort, un cœur qui bat plus vite que d’habitude, une plus grande vulnérabilité aux infections et une baisse des performances. Et bien souvent en écoutant le sportif le diagnostic est évoqué: par exemple: « j’ai les puls qui montent plus, j’ai vite les cuisses qui brûlent »

Comment diagnostiquer une carence en fer : Une carence en fer ne peut être affirmée que par un bilan sanguin, surtout par le dosage de la Ferritine (qui, si elle est trop basse, doit être régulièrement vérifiée, 2 ou 3 fois pendant la saison), molécule reflétant les réserves en fer. Mais aussi par le dosage du Fer qui circule dans le sérum (= le Fer sérique), et par le dosage du « CST » (coefficient de saturation de la Transferrine) SEULE l’analyse de ces TROIS paramètres permet de bien évaluer le statut en Fer.

La  prévention des carences passe en tout premier lieu par des conseils alimentaires adaptés. Plus que la quantité de fer ingérée, ce qui compte c’est le coefficient d’absorption du fer selon les aliments : par exemple il y a plein de fer dans les épinards mais ce fer n’est absorbé qu’à 0,1% ! dans la viande rouge le fer est absorbé à 10%. Cette absorption du fer est facilitée par certaines vitamines (C, B9 et B12) ; ainsi, des aliments comme les agrumes, les légumes (crudités et légumes verts cuits) gagnent à être consommés  en association avec la viande. A l’inverse, d’autres aliments consommés en excès (son, légumes trop fibreux, épinards, café, thé,…) diminuent l’absorption du fer.

Si malgré la prévention on observe une baisse importante de fer (ou de Ferritine ou du coefficient de saturation), il faut alors prescrire en quantité très raisonnable du Fer. Je rappelle : prendre du fer quand on n’en manque pas ça ne sert à rien et ça oxyde l’organisme; par contre pratiquer un sport avec de grosses charges d’entraînement quand on manque de fer  ce n’est pas bon ni pour la santé ni pour la performance.

Egalement le conseil d’alléger les charges de travail doit être donné à un sportif qui présente une carence en fer.

En pratique, le sportif doit:
– manger un fruit ou boire un jus d’orange avant le repas (ou entre les repas en collation)
– prendre régulièrement de la viande ou du poisson
– manger du foie (et quelquefois du boudin noir si le patient, sportif ou non,  aime…) de temps à autre (par exemple tous les 10 jours) Une seule tranche de foie couvre la totalité des besoins en fer d’une journée.
– donner une place aux légumes verts cuits, aux crudités, aux fruits, aux lentilles.
– prendre matin et soir pendant le repas (mélangé à un laitage ou un potage ou une salade ou crudité ou assiette de légumes) de la levure de bière (levure diététique) ou du germe de blé (on en trouve dans les hypermarchés)

– Le « REXORUBIA« , consommé à la dose d’une c-à café matin et soir, par cures, représente également un bon apport en fer et en minéraux. C’est un produit tout à fait naturel.

Donc seul le médecin pourra conseiller une éventuelle complémentation en Fer sous forme de comprimés ou de forme buvable.

Le Fer transporte l’oxygène; mais le sportif doit aussi se poser la question: « est-ce que je sais bien respirer pendant l’effort« ; voici un article qui détaille des conseils simples pour mieux respirer pendant l’effort:

http://www.medecinedusportconseils.com/2013/09/08/comment-respirer-pendant-leffort/

merci pour votre fidélité; Jean-Jacques

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

 

42 Comments Les apports de Fer: toxiques? utiles? conseils de terrain

  1. Thierry

    Bonjour,
    Mon probleme est un peu different des autres personnes, je suis un sportif, je pratique 3 fois par semaine de la course a pied en moyenne totalisant 40 a 50 km.
    J’ai remarqué durant mes a10 ans d’experience en course a ped que plus j’augmente la charge et l’intensité à l’entrainement plus mon taux de ferritine augmente. Je suis resté une longue periode sans faire de sport et mon taux est redescendu. J’ai consulté un professeur qui ne m’a pas donné d’explication il m’a seulement demandé de controler l’etat de mon foie en faisant des examens.
    Suis je seul a rencontrer ce type de probleme?

  2. Jean Jacques Menuet

    ok; si u es sûr et certain de ne pas consommer de Fer sous forme de médicaments ni de « compléments alimentaires » alors selon ton taux de Ferritine il faut consulter ton dok pour faire un bilan à la recherche d’une hémochromatose si le taux de ferritine est sup à 500

  3. mehdi

    Merci doc pour cet article super complet, meme si je ne suis pas au plus haut niveau vos conseils sont d’or!!!!

  4. v@lérie

    Merci bcp pour cet article complet et simple ( comme tout le reste du site ) . J’ai bien lu vos conseils et je vais essayer de les suivre durant les deux prochains mois !! Car j’ai tout faux … 🙁 … pas de viande rouge et une consommation excessive de café et thé ( +/- 1,5L /jour ) !!!

    •A quand un article avec séance de sophrologie ARRET-TABAC :-/ !!! ?
    ( sophrologie = hypnose médicale ? )

    Bon week-end et un grand merci pour vos conseils et votre écoute .

  5. Kaide

    Bonsoir
    merci pour les conseils.
    Mais j’ai une préoccupation: d’ou provienne le fer? dans quel matière ou corps on extrait ce fer?
    c’est vraiment important pour moi .
    merci

  6. Jean Jacques Menuet

    ok; viande rouge mais de façon générale ttes les viandes et le poisson aussi; stt le foie, le boudin noir; sans oublier de manger régulièrement des fruits et des légumes car la vitamine C optimise l’absorption digestive du Fer; cordialement

  7. gerard

    bonjour, je voudrais savoir, aprés le constat d’une carence, combien de temps faut il attendre avant que le taux remonte suite a une supplémentation de tardiferon?je fais du sport et je ne sais pas trop comment gerer se probleme?

  8. Jean Jacques Menuet

    ok; difficile de répondre; cela dépend du statut initial en Fer, de la dose de Tardyféron, de l’activité pratiquée (par exemple un cycliste qui roule beaucoup va « taper » plus dans ses réserves de Fer qu’un escrimeur); ensuite il y a un facteur génétique; en moyenne il faut une complémentation de 3 mois pour en constater un résultat positif tant au niveau du dosage des paramètres biologiques qu’au niveau des sensations que va avoir le sportif; et puis certains patients sont « programmés » pour être en carence de Fer et aucune complémentation ne peut relever les paramètres biologiques. cordialement, JJM

  9. loïc

    Bjr, pour rebondir sur le fait que des patients sont programmés pour être carencés, il se révèle que je suis anémié depuis plusieurs années (11-12g/dl Hb, 37% hématocrite, ferritine normale basse, capacité saturation normale basse, coeff saturation 14%) malgré une alimentation « standard » pour un cycliste (viande rouge en petite quantité, poissons, légumes secs…) et une batterie de test biologique qui n’ont rien permis de trouver. Je me dis que du coup, s’il n y’ rien a faire, ça doit retentir négativement sur mes performances comparé à un sportif non carencé ? Merci

  10. Jean Jacques Menuet

    ok Loïc; mais il faudrait quand même essayer de mettre en place une complémentation en Fer prendant 3 mois à l’issue desquels tu contrôles les paramètres biologiques; un hématocrite à 37 est loin d’être un handicap, le sportif, plus volontiers le cycliste, est psychologiquement vite inquiet si ce paramètre baisse, bcp d’entraîneurs s’arrogent le droit de complémenter en Fer, moi je pense qu’un hématocrite trop élevé est plutôt un handicap: le sg circule moins bien; mais c vrai que 37 c un peu just. Eventuellement fais-toi prescrire une électrophorèse de l’Hémoglobine (recherche d’une anomalie de l’hémoglobine) et un dosage de l’Haptoglobine à la recherche d’une hémolyse cad qu’on « casse » trop de globules rouges. Au final, si tout est normal et si la prescription de Fer n’a pas remonté le niveau, c sûr que ton foncier s’en trouve limité, à compenser par un mental de guerrier et l’intelligence de course !!!! cdlt, JJM

  11. loïc

    Merci doc, j’avais fait tous ces dosages qui étaient normaux. Il faudrait que je refasse une NFS car la dernière date de début 2009 avant peut être de remanger du fer en cps. cdt

  12. jerome

    bonjour docteur, je suis cycliste . j’ai pu constater que lorsque je prends du boudin noir (maison) j’ai une amélioration de mes performances 6 à 8 jours après. ceci me permet d’augmenter ma charge de travail et ma récupération est meilleure. j’ai une question la carence en fer peut elle être plus rapidement comble suivant l’apport (chimique, animal ou végétal)?
    merci pour ce site
    sportivement

  13. youl

    Bonjour, je joue au foot depuis 20ans et mon point fort à toujours été l’endurance.
    depuis 3 mois il me semble que j’ai de la peine à reprendre mon souffle, et à la fin des matches les crampes au mollet arrivent. Je sais pas si c’est une carence en fer que dois-je faire?
    merci pour votre site j’y suis tous les jours
    salutations sportive

  14. Jean Jacques Menuet

    ok Youl; oui une éventuelle carence en Fer peut être recherchée; mais il y a plein d’autres questions à se poser ou plutôt que tu dois poser à ton médecin du sport: modalités de tes entraînements, recherche d’un éventuel surentraînement, nutrition, hydratation, sommeil, etc etc; pour rechercher une carence en Fer le seul dosage du « Fer sérique » ne suffit pas; le matin à jeun il faut faire ce bilan: NFS, CRP, RETICULOCYTES, FER SERIQUE, FERRITINE, % DE SATURATION DE LA TRANSFERRINE. Ensuite ton médecin, qui te connais ce qui n’est pas mon cas, demandera peut-être d’autres examens en fonction des données de l’examen clinique; bye, jjM

  15. Guillaumin

    Bonjour ; Coureur de grand fond depuis 25ans, aménie (logique), mon médecin m’a prescrit 1 à3 cp de tardyféron*. Je cours depuis 2 ans 20 à 30 marathons par an et prend 1 cp de *. Y a t’il un inconvénient à prendre 1 cp de * tous les jrs de l’année ?
    et à l’opposé puis-je prendre 2 ou 3 cp de * lorsque je cours 1 marathon tous les WE comme à l’automne prochain (env 3h15′)… d’avance merci bcp (plus d’infos sur mon site)

  16. Jean Jacques Menuet

    ok; pour être honnête et « nutritionnellement correct » je dirais que l’alimentation bien ciblé peut compenser des pertes en Fer; mais c’est illusoire dès lors que les charges de travail sont élevées; et alors je valide la nécessité d’une complémentation; par contre pas « à l’aveugle » mais guidée par un bilan biologique régulier (ttes les 8 semaines par exemple) qui explore le statut en Fer: « fer sérique, ferritine, % de saturation de la transferrine »; Car manquer de Fer ok ce n’est pas bon, mais apporter trop de Fer c’est faire « déborder le vase » avec un risque de dépôts dans le foie en particulier, mais aussi dans le muscle cardiaque, les reins, les muscles; bref, un suivi plus précis me semble à envisager; très cdlt, jjM

  17. GUILLAUMIN

    ok merci bcp Dr pr cette réponse. Je pense donc que je suis dans le vrai si je prends 1 cp de tardyféron uniq lors de grosses périodes marathon càd surtout printemps automne. (3 mara/mois « tranquille », jamais « dans le rouge »).
    je vais donc me faire faire des analyses plus souvent. Mais en donnant mon sang je demandais mon bilan ferrique et il n’a jamais été très élevé mm avec 1 cp de* par jour. Bien sportivement. Roger

  18. desmarest

    bonjour docteur,
    au regard de mes analyses depuis 2007 , mon taux de ferritine est passe de 65ng à 51 ng en 2011 et 36 ng en 07/2013.jcela se traduit par des troubles du sommeil , un essoufflement ,un état de fatigue , des toxines dans les jambes , voir dans les bras .j ai stoppé toute compétition de vélo, de course à pied depuis début juillet mais je n observe aucune amélioration.depuis la derniere prise de sang mon médecin traitant m a prescrit 1cp de tardiferon /jour.
    dois je envisager d autres examens? merci d avance
    salutations sportives ,cordialement; christophe qui vous salue de la picardie

  19. Jean Jacques Menuet

    ok Christophe; oui ta carence en Fer est certaine, meêm si tu n’évoques pas le résultat du « % de saturation de la Transferrine » qui à mon sens est LE ppal paramètre pour évaluer le niveau d’une carence; si cette carence est ancienne elle est longue à corriger; il est difficile et même impossible de donner un avis à distance mais il est possible que cette dose d’un cp/jour soit un peu juste; peut-être devrais-tu en prendre 2 cps en une seule prise le soir au coucher, et l’accompagner d ela prise de vitamine B9 (Spéciafoldine) un cp dosé à 5mg tous les trois jours; et de vitamine B12 dosée à 250µg/cp un cp tous les trois jours; tout ceci pd un mois; puis que du TDF le soir pd 2 mois; en générale la complémentation en Fer met trois mois pour observer des résultats probants; revois peut-être aussi le contenu de ton alimentation; de tte façon, le pb du Fer c simple: il ne faut pas attendre d’avoir une carence, car alors c’est bcp trop long pour récupérer; bien à toi, merci pour ton bjr picard, je vous adresse à tous mes amitiés sportives; jjac

  20. pengloan

    Bonjour, ayant des problèmes de santé ( RCH ) j ai mon hematocrite actuellement a 30,3 et mon hémoglobine a 9,2, chiffre qui ont remonté avec traitement au tardiferon … je pratique l équitation et me maintien en forme par le biais de la course, le sport en salle … ces activités sont plus qu essentielles a mon bien être psychologique . Je me demandais si avec des chiffres ainsi des entraînements ( moins soutenu j ose le croire ) sont ils envisageables ? En vous remerciant d avance.

  21. Jean Jacques Menuet

    ok bonjour; il faudrait connaître le bilan biologique: Fer sérique, % de saturation de la transferrine; la Ferritine étant moins interprétable car tte inflammation (et pour vous la RCH) en fait monter le taux; cdlt; jM

  22. pengloan

    Merci tout d abord pour votre réponse. Pour cette analyse je dois spécifiquement la demander ou ce trouve t elle sur mes bilan d hématologie ? En outre savez vous si a priori la Rch et les entraînements physiques peuvent être compatibles réellement ? . D avance merci.

  23. Jean Jacques Menuet

    je ne peux répondre précisément à cette question; pendant les poussées de RCH c sûr que le repos fait partie du traitement; ensuite un doc n’a pas le droit de dire à un sportif: « stop on arrête tout »; une vie c compliqué et une activité physique permet de booster le mental, de dépasser une dleur; donc dans les pathos chroniques c vraiment le patient qui gère en fonction de SES sensations; la RCH ça fatigue, et ça le patient le sait bien; plus qu’un autre il faut faire attention à la qualité de l’hygiène de vie: alimentation, récup, détente, sommeil, et … stress; pas facile … J’ai connu un coureur pro qui a fait sa carrière assez correctement avec une RCH d’intensité « moyenne » mais qui bien sûr gérait ses charges de travail en fonction des poussées; cdlt, jjM

  24. Romain

    Bonjour Docteur,

    Je pratique la course à pied à haut niveau (120 km par semaine).
    En ce momen je suis fatigue, j’ai de très mauvaises sensations et mes performances sont en chute libres.
    J’ai fait une prise de sang qui ne relève pas grand chose: hématocrite: 42,9; ferritine: 114 ng/ml..

    Mon médecin me dit de manger des fruits… Pensez-vous que je dois prendre des compléments? J’ai deja eu une cure de tardyferon dans le passé mais cette fois malgré les mêmes sensations de fatigue, cela semble inutile selon mon médecin.

  25. Jean Jacques Menuet

    ok; effectivement ce bilan ne semble pas attester de carence en fer même si le paramètre « coefficient de saturation de la Transferrine » ne semble pas avoir été prescrit, mais seul ton médecin qui te connait bien peut évaluer ce dont tu as besoin; peut-être aussi de récup ?? après, avt l’hiver il faut veiller à ne pas être carencé en vitamine D; une petite cure de magnésium, gelée royale et germe de blé peut être utile; cdlt, jjM

  26. Romain

    Merci docteur pour votre réponse!
    Dans le cadre dune cure de magnésium, gelée royale et germe de blé, quels produits ou marques conseillez vous? Et quel protocole faut il mettre en place (durée et quantité)?
    Merci d’avance!

  27. owa

    je souhaiterais que m’aidiez, ma femme souffre d’une anémie sevére depuis deux mois, je lui ai fais faire une transfusion sanguine mais elle present toujours les meme signes d’anemiée. le medecin lui a demande les aliments riche en fer mais je les ignore. je souhaiterais que me donnez une ligne assez fournie d’aliment naturels voir mels riche en FER.

  28. Jean Jacques Menuet

    ok; elle peut donc manger 120g de viande rouge 3 fois par semaine, du foie de veau ou de porc une fois par semaine, et si possible du boudin noir une fois par semaine; si elle mange tous les jours deux fruits, un peu de légumes et de crudités, elle absorbera mieux le fer qui est contenu dans les aliments que je vous ai détaillés; bien cdlt, jjM

  29. Amar BAGHOR

    Bonjour,

    je pratique la cap+vélo depuis plus de 15ans (trail+marathon) et je constate ces dernières semaines une fatigue générale lors de mes entrainements avec diminution des performances (entrainement VMA+travail en cote difficile) y compris en compétition.
    Ma dernière prise de sang de décembre montre des taux faible sur les points suivants :
    Hémoglobine. . . . . . . . . 11.3 g/dl (13.0)
    Hématocrite. . . . . . . . . 38.0 % (44.5)
    V.G.M. . . . . . . . . . . . 73 u3 (89)
    C.C.M.H. . . . . . . . . . . 29.7 g/dl (29.2)
    T.C.M.H. . . . . . . . . . . 21.6 pg (26.0)
    Fer serrique 30 ug/dl (44)
    Les valeurs () sont les valeurs 12 mois plus tôt.
    Mon médecin ma prescrit un complément en fer pour 3 semaines.

    Je ne pratique pas de coupure annuelle mais je me pose la question.

    Est-il raisonnable de continuer des entrainements poussifs avec des valeurs sanguines ci-dessus?
    Ne faudrait-il pas en profiter pour couper quelques jours? Si oui combien?
    merci pour vos conseils

  30. Jean Jacques Menuet

    ok; tu as tout à fait raison: tu dois d’abord penser à te « relever » car moins d efer = moins d’oxygène pour bruler tes glucides donc plus d’acide lactique donc tu vas te cramer; refais tranquille un cycle bas de foncier, avec donc une « semi-coupure » pendant 2 ou 3 semaines; après, une supplémentation de 3 semaines ça peut être limite, mais c ton doc qui voit; parfois il faut 3 mois de complémentation; cdlt, jjM

  31. alain

    je suis parfaitement d’accord avec vous, et quel est le cas d’un sportif diabétique et qui a aussi l’hépatite C?

  32. Jean Jacques Menuet

    Bjr. Avec un suivi médical adapté, très rares sont les pathologies où vraiment toute activité sportive est proscrite; la mission du médecin du sport est d’orienter vers la pratique d’une activité adaptée, car le sport permet de sublimer des difficultés physiques mais aussi psychologiques. cdlt, jjM

  33. Mathieu

    bonjour docteur,

    je pratique la cap (50kms par semaine+5 à 7h de vélo par semaines) et voici les résultats de mon dernier BS:

    Hématies: 4.430 000 /m3
    Hémoglobine: 13,3 g/dL
    Hématocrite; 40,8
    VGM: 92
    CCMH: 32,5g/dL
    TCMH: 30,0 pg
    Ferritine: 79 ng/mL

    Avant de préparer mon ultra trail et d’élever mes charges de travail, j’aimerais avoir un avis car ces résultats semblent convenables pour une personne sédentaire mais sont-ils suffisants pour un sportif?
    Merci de votre réponse et j’en profite également pour vous remercier de nous transmettre tous ces articles qui sont hyper enrichissants. Une mine d’or pour un sportif.

    Cdt

    Mathieu

  34. Jean Jacques Menuet

    ok Mathieu; je me souviens bien de ton dossier; motivé le guerrier !! Ce bilan est dans les limites de la normale, plutôt un peu bas pour l’érythropoïèse, mais il manque des paramètres pour évaluer la nécessité éventuelle d’une complémentation, en particulier en fer, et peut-être en acide folique et vitamine B12; pour bien explorer le statut en fer il faut à mon avis doser le fer sérique c’est à dire le fer circulant mais aussi et surtout le coefficient de saturation de la Transferrine qui explore la qualité du transport et de l’utilisation du fer; également le taux des réticulocytes, la vitamine B9 et la vitamine B12; pour moi les contraintes de l’activité d’endurance justifient un bilan biologique plus complet tant dans un objectif performance que santé; après je sais que certains médecins sont réticents à alourdir les prescriptions, je comprends aussi; donc pour moi, pas assez d’infos; bien cordialement, Jean-Jacques Menuet

  35. Louison

    Bonjour
    J’ai 16 ans et depuis l’été 2012 je pratique le cyclisme sur route ce qui me prend aujourd’hui 10 à 12h/sem. Il y a deux mois j’ai fait un bilan sanguin à cause de crampes fréquentes lors de mes entraînements et d’une fatigue importante. Les résultats ont montrés un taux de Ferritine à 17ng/mL (le reste était dans la norme). Il y a 1 mois mon médecin du sport m’a prescrit 2 gélules de Timoferol par jour pendant 3 mois (il m’a aussi conseiller de prendre de l’eleuthérocoque). Je n’ai maintenant plus aucun problème de fatigue ni de crampes. Mon médecin ne m’a pas donné d’indications sur la quantité d’éleuthérocoque à prendre. Quelle quantité puis-je prendre ? (je pèse 57kg pour 1m80)
    Pensez vous que je peux commencer à m’entraîner plus (14-15h/sem) ou faut-il que j’attende encore un mois ou 2. J’aurais aussi aimé savoir si ce traitement (Timoferol) peut faire augmenter mon hématocrite et mon hémoglobine (respectivement de 45,6 et de 15,6g/dL).
    Merci d’avance et bravo pour tous vos articles qui sont très instructifs !!
    Cordialement Louison

  36. Jean Jacques Menuet

    ok bravo pour ta passion pour ce sport; je ne donne aucune indication par mail dès lors qu’il s’agit de renseignements sur une prise de médicament ou de complément; seul ton médecin peut répondre à tes questionnements; ce n’est que lors d’une consultation à mon cabinet que je développe mes conseils, adaptés à chaque situation particulière; merci de le comprendre; bien cdlt, jjM

  37. samantha22

    Bonjour,
    Merci pr cet article, je suis tombé dessus alors que je cherchais des infos sur des pbs de repirations. Je pensais avoir un gros pb, mais sachant que je suis en carence de fer depuis un bon moment je comprend mieux grace a votre article pk jai du mal a respirer.. Je suis censer prendre des medicaments pr reequlibrer cette carence, malheuseument ceux ci me font enormement mal au ventre il m’est impossible de suivre le traitement plus de quelques jours meme avec un traitement plus « light ».. Je me force a manger de la viande rouge.. Mais rien n’y fait je me sens tjs aussi faible , sans ernegie du coup je ne fais meme plus de sport jai limpression davoir perdu toute mon punch :/

  38. zainab

    Bonjour,
    Merci bcp pour ces information. Une suis une fille, jai 29 ans et je pratique le sport (aerobie) 2 fois par semaine (1h/seance). Je mange bien pour prendre du poids, et je prend des comprimés de fer (tardiferon 80) ca fait 3 mois un comprimé par jour. Ces derniers jour (5j) certain personnes (dont ma mere) on remarque que je suis pale. Svp, est ce que la consommation excessive du tardiferon a des effets nocife? Merci bcp

  39. Jean Jacques Menuet

    bjr; à distance il m’est impossible de donner un avis; il faut consulter un médecin; les apports de fer ne sont justifiés que s’il y a une carence pour laquelle les adaptations nutritionnelles ne sont pas suffisantes pour compenser; cdlt, jjM

  40. renaud

    bonjour docteur et merci pour votre travail.
    je suis l’évolution,consomme et travail autour de la spiruline.je ne suis qu un sportif amateur et après avoir lu certains ouvrages ,dont celui du dr Vidalo,j’ aimerai avoir votre avis sur la spiruline et le sport.
    Qques exemples de 100 bornards ou autres sportifs de l extrème y sont relevés.
    j’aimerai avoir votre avis,dans le cadre d’un projet autour du sport sain.
    NB:je suis convaincu que rien ne passe avant une bonne alimentation,de l’entrainement et beaucoup de plaisir…
    au plaisir de vous lire,
    renaud

  41. Jean Jacques Menuet

    ok bjr; je conseille effectivement volontiers la Spiruline chez les sportifs d’endurance dont le statut en fer est limite; parfois la tolérance digestive de ce complément est limite, mais le plus svt aucun bp; cdlt jjM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *