JUS DE BETTERAVE ROUGE ET SPORT

3 avril 2012 par Jean Jacques Menuet | Consulter la biographie de l'auteur Laisser une réponse »

UNE BOISSON « SANTE » qui présente un véritable intérêt chez le SPORTIF …….

Mon expérience de terrain, corroborée par la lecture de plusieurs études scientifiques, m’amène à considérer l’intérêt de cette boisson dans le sport et plus particulièrement dans les sports d’endurance, dont le cyclisme sur route. Egalement cette boisson aurait un effet pour booster la mémoire !

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

Le jus de betterave crue une boisson miraculeuse qui peut à elle seule faire gagner le Tour de France ou transformer un bourrin en cheval de course ?  bien évidemment non, ça se saurait depuis longtemps ! Je considère cet apport nutritionnel comme un complément intéressant qui de plus présente des qualités gustatives sympathiques; et bien sûr cet apport est naturel ce qui par les temps qui courent est plutôt rassurant ….

 

Alors « comment ça marche » ?

  • Le jus de betterave est un excellent antioxydant c’est à dire qu’il s’oppose aux conséquences délétères observées chez le sportif soumis à de grosses charges d’entraînements et de compétition, tout comme d’autres anti-oxydants : le béta-carotène surtout, le sélénium, la vitamine C, le glutathion réduit, le zinc, etc. Les cellules vont donc être protégées du vieillissement ; cette oxydation de l’organisme vient du fait qu’en hyperventilant le sportif respire à une fréquence très élevée et une partie de l’Oxygène inhalé se transforme en oxygène moléculaire très toxique pour les cellules.

 

 

  • Le jus de betterave est riche en nitrates, qui se métabolisent dans l’organisme sous forme d’acide nitrique, qui permet d’économiser de l’oxygène donc qui optimise l’oxygénation du muscle pendant l’effort ; pourquoi : cet acide (oxyde) nitrique favorise la vasodilatation des vaisseaux sanguins ; mais attention j’avais dénoncé il y a peu dans une émission sur M6 le danger potentiel de son utilisation inconsidérée chez le bodybuilder qui avant une séance peut être tenté de consommer du « NITRIX » (chez Google y a tout s’qui faut …) qui est de l’acide nitrique fortement dosé qui amène une vasodilatation (= qui dilate) des muscles qui travaillent pendant la séance et donc les muscles sont mieux oxygénés ; ce produit est toxique car il représente des apports trop massifs d’acide nitrique qui peuvent être responsables de sérieux troubles : malaises par hypotension, troubles du rythme cardiaque, maux de tête, violentes diarrhées. MAIS les quantités de nitrates contenues dans le jus de betteraves sont bien moindres. Par cette action vasodilatatrice le jus de betterave représente un complément intéressant chez le sujet qui présente une hypertension artérielle;

 

 

En pratique :

 

****** Utiliser la betterave crue et non pas cuite car disparaissent alors la vitamine B1, la vitamine C, l’acide folique. On trouve des bouteilles de jus de betterave rouge crue dans les magasins « bio » et maintenant dans certains hypermarchés.

 

****** Chez le sportif je conseille des cures : 100ml/jour lors des grosses charges d’entraînement ; plutôt dilué ; on peut sucrer avec une cuillère à café de fructose. Et pendant les 5 jours qui précèdent un objectif ; et sur des épreuves de plusieurs jours, comme les courses cyclistes par étapes, un petit verre au petit déjeuner, dilué avec 2/3 jus et 1/3 eau plate ; la même chose dans la soirée après le dîner.

 

****** Chez une personne sédentaire, je propose cette boisson à consommer tout au long de la journée (boire un petit peu par un petit peu) : diluer 200 ml de jus de betterave dans un bon litre d’eau plate ; et pour les personnes qui ont du mal à boire, cette boisson rouge et tonique permet d’inciter à boire.

 

****** Attention la couleur des urines peut se trouver modifiée : elles sont un peu rouges.

 

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

 

Publicité

20 commentaires

  1. balondrade dit :

    Bonsoir,
    J’ai beaucoup utilisé le jus de betterave rouge bio car j’habitais à la frontiere suisse (en france impossible d’en trouver en bouteille), les résultats sont très positifs, par contre je vous conseille de commencer avec de petites doses car le jus de betterave est très fort pour les intestins et il faut un temps d’adaptation pour le corps l’assimile complétement.
    bien sportivement
    seb

  2. Jean Jacques Menuet dit :

    merci pour ce commentaire de terrain; cdlt, jjM

  3. Mario dit :

    Bonjour,

    Depuis que je bois du jus de betterave rouge, j’ai maigri de 4 kg, sans effort. Tout simplement j’ai moins faim le soir.

    Mario

  4. Jean Jacques Menuet dit :

    ok; c’est interessant même si j’ai peu observé un tel effet; mais bon, bonne « pub » pour le jus de betterave !! cdlt, jjM

  5. Benoît Gignac dit :

    Bonjour,

    Je ferai l’essai du jus de betterave pendant une période de 5 jours en prévision de cette course : http://www.grousemountain.com/events/grouse-grind-mountain-run-2012

    J’espère pouvoir améliorer légèrement mon temps sur cette montée. Le jus de betterave m’a été recommandé par qqn qui, je crois, est le nutritionniste de l’olympienne Nikola Girke.

    Je vous ferai savoir les résultats.

    Benoît

  6. Jean Jacques Menuet dit :

    Why not !!!! very interesting and thank you for your information feedback; good luck!!

  7. Benoît Gignac dit :

    22 septembre, 10 h. Départ de la 1re vague de coureurs à prendre part à la Grouse Grind Mountain Run. J’en fais partie. Au 1/4 du parcours, j’ai 30 secondes d’avance sur mon PB (personal best). À mi-chemin, 53 secondes. À l’arrivée, 42 secondes. À noter : le départ de la course se fait à environ 25 m de l’entrée du parcours, et environ 125 mètres sont ajoutés à l’arrivée afin que les coureurs terminent devant le chalet. Je pense pouvoir affirmer de façon objective que ces 150 m supplémentaires ajoutent une trentaine de secondes au parcours.

    Si je me limite aux chiffres officiels, du mardi 18 septembre (33:40) au samedi 22 septembre (31:43), on note une amélioration de 5,8 % (117 secondes) lors d’une montée de 2,9 km (853 m d’élévation).

    Je continuerai à faire l’essai du jus de betterave lors d’efforts intenses, mais à 1re vue, ça fonctionne.

    Benoît

  8. Jean Jacques Menuet dit :

    ok Benoit; un grand merci pour la précision de ton retour; et bravo; tu vois, franchement on peut peut-être penser que je jus de betterave a apporté un plus, même tout petit; mais bien sûr la démarche concerne un sportif, donc pas de conclusions à tirer car pas de données statistiques; mais en tout cas un grand merci pour nous avoir permis de partager ta compétition; très cdlt, jjM

  9. Benoît Gignac dit :

    Ça me fait plaisir! Merci à vous de m’avoir permis de lire à propos du jus de betterave. Même s’il n’avait pas d’effet sur la performance, le légume permet quand même de réduire la pression sanguine et est anti-inflammatoire, donc c’est bon de l’ajouter à sa diète.

    Au plaisir,

    Benoît

  10. David dit :

    Bonjour Jean Jacques,
    Un petit retour d’expérience sur le jus de betterave consommé à raison de 250ml le matin au déjeuner pendant 5 jours avant compétition.
    Résultat sur un semi marathon, une meilleure maitrise par une aisance dans l’effort à laquelle je n’étais plus habitué et constat donc 2’07 de moins que l’année précédente sur le même parcours.
    Petit hic, en revanche le soir, maux de ventre terrible à faire des malaises style hypoglycémie et aussi les urines d’un rouge atroce, cela fait peur même !!!
    Alors est ce que la vasodilatation n’entraine-t-elle une hypotension réactionnelle post-effort ?
    J’ai peur de réessayer !!!!
    Merci pour ton site.
    David (marathonien)

  11. Jean Jacques Menuet dit :

    ok David; j’espère que ce n’était pas la 1ère fois que tu consommais cette boisson, car il est essentiel de la tester lors de nbx entraînements avant de l’utiliser avt une compét; 250ml c bcp; je pense que 100ml suffisent et je conseille de diluer cette boisson; ensuite sur un seul cas il n’est pas certain que les signes digestifs du soir étaient dus au jus de betterave; après un marathon de tels signes digestifs sont assez fqts; cdlt, JJM

  12. johann dit :

    bonjour Dr !
    je fais du bodyb. naturel depuis peu et sachant que la route est terriblement longue pour arriver a un niveau correcte j’utilise des supplements naturels (lait soja,graine de courges,spiruline,etc..) et surtout je puise les ressources de la nature ( céréales completes,soja,gingembre,etc..).
    Je viens de tester le jus de bettrave 10ml dans un grand verre d’eau! le gout est fort malgres la dilution…je pense le melanger la prochaine fois a un jus d’orange…
    sinon super site d’information qui remet les choses a leur place ! dommage que dans mon sport le dopage soit si present mais heureusement que certains d’entre nous sont naturels..peu nombreux mais present !
    cordialement
    johann

  13. Yannick dit :

    bonjour je suis coureur a pied et je viens d entendre parler des effets bénéfique du jus de betterave étant sujet a pas mal de tendinites tendon d’ Achille en moyenne 2 par an donc arrêt 1 à 2mois à chaque fois j’ aimerais en savoir un peu plus par rapport à cela merci

  14. Jean Jacques Menuet dit :

    ok; si le traitement d’une tendinite achilléenne se limitait à prendre du jus de betterave ça se saurait !! plus sérieusement il faut consulter un médecin qui prendra le tps d’un exaxamen clinique complet après un interrogatoire ciblé et tenace; on examine le sportif, un examen locomoteur statique et dynamique complet, les pieds, les chaussures, les circonstances de survenue, un bilan sanguin etc etc etc; cette tendinite est peut-être la pathologie qui demande le plus un examen où vraiment le médecin mouille le maillot avec un sportif qui ne fait pas n’importe quoi. cdlt, et bonne chance; jjM

  15. Mary Vic dit :

    Bonjour, on m’a conseillé de boire du jus de betterave car je manque de fer. Par contre, je trouve que c’est très agressif pour les intestins et qu’il faut y aller par petites doses !

  16. Jean Jacques Menuet dit :

    oui tout à fait ok; après certains le tolèrent très bien; moi je recommande svt de le diluer moitié-moitié dans un petit verre; cdlt, jjM

  17. David dit :

    Bonjour,
    Une question bête me traverse l’esprit, pour ceux qui comme moi, ont du mal avec le jus de betterave à cause de mauvais intestins, pourquoi ne pas trouver un compromis ?
    Je m’explique !!!
    Le but de ce jus est bien de procurer à l’organisme du monoxyde d’azote. Pourquoi alors ne pas recommander de supplémenter le sportif en arginine ou bien en citruline qui sont des stimulateurs d’oxyde nitrique ou bien même le complément que tu évoquais à petite dose (nitrix). Le but recherché est bien une vasodilatation pour une meilleure circulation de l’oxygène. Mais à trop long terme est-ce que cette vasodilatation ne nuit pas à l’endurance ??? On pourrait éviter beaucoup de problèmes intestinaux peut être !!

  18. Jean Jacques Menuet dit :

    attention, absolument pas question d’utiliser du NITRIX qui pour moi est une GROSSE MRD qui n’a rien à voir dans la panoplie du sportif, laissons ça aux « marchands du web qui se font de la tune sur le dos de sportifs en attente de miracles quitte à prendre des risques pour la santé »; j’avais participé à une émission télé pour casser ou plutôt fracasser ce produit de MRD ainsi que d’autres compléments; après, le Stimol et/ou l’Arginine pourquoi pas, mais un simple jus naturel me convient bcp mieux en termes d’éthique et d’image; il faut diluer ce jus de betterave par 2 ou 3 et ne pas en boire plus d’un petit verre; cdlt, jjM

  19. lefebvre dit :

    bonjour Doc, que pensez vous du Jus de betterave rouge*, acidifiant (acide lactique L(+) naturel). Pasteurisé ?

    Sportivement, Théo

  20. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; = E270 = acidifiant et exhausteur de goût produit par des bactéries lactiques ou par synthèse. Sans risques connus. Mais bon, vive le « bio » !! trouver un produit plus « naturel »; cdlt, jjM

Laisser un commentaire