données nutrition et énergétique Tour de France

Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutritionniste du sport, médecin référent de l’équipe « Arkéa samsic » présente sur ce Tour de France 2019

Bonjour ; je vous propose « vitefait » quelques chiffres pour apprécier, au bout d’une semaine de courses, les aspects énergétiques d’un Tour de France pendant les étapes ; il s’agit de la moyenne, par étape, hors contre-la-montre, des paramètres que je recueille chaque jour pour chacun de nos 8 coureurs.

  • Watts/étape (watts moyennés) : 270
  • Dépense énergétique/étape : 3600 KCalories
  • Apports énergétiques pendant l’étape : 1300 Kcalories
  • Durée moyenne étape : 5h
  • Dénivelé moyen/étape : 2500m
  • Nombre de bidon/h/étape : 1,5 (il a fait en moyenne 25°, air sec, donc organismes peu soumis au risque de déshydratation et de perte de minéraux)

Mes résultats jusqu’à l’étape du 12 juillet (6 étapes) : en moyenne :

  • Un coureur dépense 3700 Kcalories par étape
  • Il en apporte 1300 pendant l’étape
  • Il en « manque » donc 2400 ; où va-t-il les « chercher ? :
  • Grâce à la combustion de ses réserves de lipides (= la « lipolyse ») ; les gars sont bien sûr très entraînés et donc leur filière lipidique est performante ; en moyenne 50% de la dépense énergétique provient de cette lipolyse = 1850 Kcalories apportées « gratuitement » par l’organisme (pas besoin de manger des rillettes et du beurre !! Le coureur, même s’il est sec, dispose de réserves) ; d’autres carburants (acides aminés) vont apporter des calories, en moindre proportion.
  • Il reste environ 600 Kcalories à « aller chercher » : ce sont les stocks de glycogène hépatique et musculaires (= les réserves de glucose) qui sont constitués par le dîner de la veille, le petit déjeuner, la boisson d’attente.

Il apparaît donc que le relevé des paramètres est congruent par rapport aux données déjà connues et documentées par les études et recherches en nutrition du sport.

Avant de conclure : ces chiffres sont des moyennes, chaque coureur est différent, les processus énergétiques évoqués sont en fait beaucoup plus complexes, dépendent de nombreux paramètres (poids du coureur, profil grimpeur ou rouleur ou sprinter, tactique de course, échappé ou au fond du peloton pour une étape de « récup », filière lipidique +/- performante, etc. etc. ) ; l’idée est juste de fournir une réflexion simple.

A l’issue de ce Tour de France, je mènerai une réflexion plus aboutie, avec l’aide de notre Diététicien et d’un spécialiste en intelligence artificielle qui apporte ses connaissances dans notre équipe ; à cette occasion je proposerai une synthèse sur mon site. Donc rendez-vous fin juillet !!!

Bonne journée à tous 😊

Jean-Jacques

J’anime ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport, mais également je propose sur un autre sitehttps://www.seance-sophrologie.com/ des séances de sophrologie à télécharger pour prendre en charge des maladies psychosomatiques avec par exemple une séance de sophrologie pour calmer la colopathie fonctionnelle, des séances de sophrologie contre la migraine, des techniques pour apaiser le stress, des séances de sophrologie pendant la grossesse, des séances de sophrologie pour mieux dormir ; vous pouvez également télécharger des séances de sophrologie pour préparer un concours ou un examen, trouver des conseils pour augmenter la mémoire. Je propose également des séances de sophrologie pour l’arrêt du tabac, et de nombreux autres thèmes.Le coût pour télécharger ces nombreuses séances est modique ; le webmaster qui gère le site doit gérer fort logiquement des frais ; mais pour tester gratuitement cet outil qu’est le travail du mental je propose une séance gratuite de sophrologie, dont l’objectif est d’apprendre à calmer le stress, à maîtriser les tensions.J’ai conçu des séances de sophrologie à télécharger pour travailler le mental chez le sportif, par exemple de la  sophrologie pour le cycliste, des séances pour le travail du mental du joueur de tennis, des séances de sophrologie à télécharger pour le joueur de foot, etc. etc. Lorsque les charges d’entraînements  sont importantes, une technique me semble utile pour le sportif pour mieux récupérer : il s’agit de la microsieste, cette technique est également utile si l’étudiant en période de révisions est obligé de réduire son sommeil : grâce à la microsieste il pourra ainsi mieux récupérer et réparer les conséquences d’un sommeil insuffisant.  

Auteur de cet article : Jean-Jacques Menuet http://www.medecinedusportconseils.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *