sportifs et non sportifs quelques idées pour se relaxer lutter contre le stress et reprendre plaisir par rapport à l’alimentation et l’entraînement

sportifs et non sportifs voici quelques idées pour se relaxer et reprendre plaisir par rapport à l’alimentation et l’entraînement; un exercice chocolat ! et un exercice du mental pendant une activité sportive que chacun adaptera en fonction de son sport, ou tout simplement lors d’une marche tranquille.

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

—–Exercice chocolat : « prendre le temps de prendre le temps » et « retrouver le plaisir de l’alimentation »

Prendre le temps de découper un tout petit morceau de chocolat, d’une variété qu’on aime bien, « le top » … Le morceau est vraiment petit, quasiment un éclat d’une taille de quelques millimètres, sans épaisseur.

S’installer très confortablement, bien prendre le temps de choisir cette position de détente, en position assise ou semi assise ; placer le petit bout de chocolat sur la langue, et … laisser les yeux se fermer, pour un voyage gustatif tranquille et confortable de 4 à 5 minutes.

Bien prendre le temps d’analyser les sensations qui accompagnent cet « exercice » : le goût, la texture, le volume, la salive qui s’imprègne de chocolat, le contraste entre la saveur sucrée et peut-être une autre saveur plus amère, la prédominance des sensations à droite ou à gauche de la bouche, au-dessus ou en dessous de la langue, au niveau du palais ; essayer d’amplifier les sensations gustatives en les rythmant sur les expirations : la découverte que chaque expiration permet d’amplifier le goût et la saveur… Comme si le cerveau pouvait amplifier, décupler toutes les sensations agréables de ce voyage gustatif.

Il est possible d’associer à cet exercice des sens la visualisation d’une détente corporelle qui s’installe progressivement muscle après muscle, en phase avec une respiration tranquille et confortable les muscles du visage, la mâchoire, les épaules, le thorax, le dos, les bras, le bassin, les jambes ; bien rester quelques instants à l’écoute de cette détente corporelle en harmonie avec la respiration ; pour ensuite ressentir et visualiser en fin d’exercice une énergie vitale qui envahit le corps, les muscles, les batteries se rechargent, se détendre et faire la pause mais en même temps bien ressentir une énergie au niveau du corps et du mental. Sportifs : revisionnez une compétition récente, une victoire ou un super entraînement, retournez visiter des souvenirs de vos premiers contacts avec votre sport…. les émotions de premières victoires …

Cet exercice, qui vous offre de « prendre le temps de prendre le temps » est très relaxant et peut permettre de reprendre contact avec le plaisir cérébral : ce n’est pas la quantité consommée qui importe mais le temps de contact entre le cerveau et les sensations.

De la même façon il faut reprendre le temps de prendre le temps de boire tranquillement un café ou un petit verre de jus de fruits (et non pas « vite fait »), de savourer un fruit bien mûr, en conservant en bouche plus longtemps chaque bouchée. « Prendre le temps de prendre le temps », c’est un exercice à travailler au quotidien.

 

—–Dans le même ordre d’idée je propose un autre exercice lors d’une marche rapide ou d’un footing tranquille : http://www.medecinedusportconseils.com/2014/01/30/le-sophro-running-ou-comment-courir-et-se-relaxer/

Dans le cadre de vie que nous imposent les contraintes professionnelles ou personnelles (sport, études, etc.) il importe de prendre le temps de souffler, et de se retrouver de temps en temps entre soi et soi … en se mettant entre parenthèses quelques instants… Note particulière pour les cyclistes (qui sont très nombreux à fréquenter mon site, merci !) : lors d’une sortie d’entraînement il est possible, pendant quelques minutes, tout en restant vigilant par rapport à la sécurité routière, de bien se concentrer sur les sensations musculaires, le coup de pédale, la respiration, le paysage : bref un exercice de « récup mentale » pour souffler un peu au milieu d’une sortie d’entraînement.

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

3 Comments sportifs et non sportifs quelques idées pour se relaxer lutter contre le stress et reprendre plaisir par rapport à l’alimentation et l’entraînement

  1. Vincent BRIZION

    Pour compléter la « Note particulière aux cyclistes », une chose qui fait du bien mentalement, c’est de prendre quelques secondes pour effectuer une grande inspiration, pour ensuite expirer le maximum d’air, reproduire cela 3-4 fois ; c’est « mon » exercice de « récup mentale » comme vous dîtes.
    Personnellement j’aime faire cela au milieu d’une sortie, surtout lors des longs entraînements hivernaux ; prendre le temps de réduire quelque peu son allure, relever la tête pour admirer le paysage, « écouter » le silence pour souffler un peu au milieu d’une sortie d’entraînement, le temps de quelques secondes à des effets plus que bénéfiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *