La première journée de repos sur ce Tour de France 2013: le médecin de SOJASUN en direct

–site de conseils en médecine du sport: http://www.medecinedusportconseils.com/

–site sur lequel peuvent être téléchargées des séances de sophrologie adaptées au sport: http://www.seance-sophrologie.com/ 

 

Présent sur ce Tour de France en tant que médecin de l’équipe bretonne SOJASUN, je livre dans l’exposé qui suit les détails de la journée des coureurs et … du doc

pour l’aspect fun, voici le blog de Cyril Lemoine coureur sur ce Tour, pour des infos spécifiques coursiers !! : http://www.cyrillemoine.com/actualite.html également le site de Julien SIMON: http://www.simonjulien.com/

–site de conseils en médecine du sport: http://www.medecinedusportconseils.com/

–site sur lequel peuvent être téléchargées des séances de sophrologie adaptées au sport: http://www.seance-sophrologie.com/ 

 

En qualité de médecin de l’équipe je suis présent sur ce Tour (mon 8ème ou 9ème je ne sais plus) et je vous livre les infos du terrain

On est toujours à 9 coureurs, ça c’est déjà une bonne nouvelle !

Hier soir avec le transfert (en avion pour rejoindre St Nazaire puis Pornichet en bus), l’arrivée à l’hôtel vers 21h, la prise du repas du soir les gars se sont endormi vers minuit ; ce matin Alex s’est pointé le premier au petit déjeuner à 10h, les autres se sont réveillé autour de 10h-10h30 après une bonne nuit de récup.

Les objectifs de la journée :

On va commencer par le doc !:

les consignes ont été données au staff pour la composition du repas de midi qui sera assez frugale, avec pour objectif de « laver, nettoyer, détoxiner » des mots que notre conception médicale nous fait rejeter mais qui correspondent à une notion de terrain ; et j’ai « appris à apprendre » que les sensations et le vécu que nous rapportent le sportif de haut niveau doivent nous amener à revoir certaines de nos certitudes médicales ; en complément de nos réflexions scientifiques le recueil des données subjectives de nos sportifs représente un élément majeur. Ce repas sera aussi « alcalin » : légumes verts, fruits, compotes.

Hier soir j’ai demandé à chaque coureur de fixer un horaire de consultation pour que je structure un entretien d’une demi-heure : « c’est toi qui fixe l’horaire, quand tu veux, quand ça te dérange le moins, cette journée de repos t’appartient »

Cette consultation : pesée, prise de la masse grasse avec la pince à plis cutanés, analyse de la densité des urines : objectif : apprécier la perte d’eau, de gras ; ceux que j’ai déjà vus ce matin sont bien réhydratés et n’ont quasi pas tapé dans leurs réserves de graisses, c’est plutôt bon signe ; mon recul de 9 Tours de France m’amène à affirmer que pendant le Tour les gars ne perdent que peu de poids et peu de graisses dès lors que les protocoles nutritionnels sont corrects. Egalement évaluation de la fonction ventilatoire (spirométrie), prise de la tension artérielle, auscultation, examen des jambes. Interrogatoire précis et structuré à la recherche de soucis de « carrosserie », de problèmes de périnée (nodules, échauffements), de troubles digestifs (le tube digestif est soumis pendant la course à des contraintes sévères : reflux gastro-oesophagien, diarrhées, colites, etc. ; ou parfois constipation avec des conséquences éventuelles comme des problèmes hémorroïdaires) ; bien sûr je laisse le coureur verbaliser ce qu’il est prêt à me confier : ses inquiétudes, les tensions qu’il gère, les problèmes de sommeil, la pression qu’il se met ou qu’il ressent de l’extérieur.

Dans la journée ils vont consommer une boisson minéralisée adaptée qui contient tout ce qui a pu être perdu par les récents efforts sous la cagna : minéraux, magnésium, oligo-éléments.

Certains sont allé rouler deux petites heures ce matin, surtout pour « tourner les pattes » et vidanger les toxines de la course d’hier ; aussi pour que le cerveau ne débranche pas complètement de la course. D’autres n’ont pas souhaité rouler, dont un qui a chuté en début de semaine et je valide le fait que le repos musculaire et articulaire va permettre de réparer les lésions.

Les copines, les compagnes ou les épouses sont présentes pour la plupart des coureurs, et les nouveaux-nés, enfants en bas âge ; ambiance famille. La sieste sera-t-elle « aménagée » ?? Le débat est classique la journée de repos : abstinence ou pas ? aucune étude scientifique n’apporte de réponse !! chacun va mener sa vie. Influence sur le taux de Testostérone ??? on verra demain !!

Sieste obligatoire en début d’après-midi avec les jambes surélevées; pas de contact avec le soleil aujourd’hui, éviter la station debout prolongée ;

Notre ostéo va voir les gars, à visée diagnostique et thérapeutique si besoin, avec la notion que sur un grand Tour les soins d’ostéopathie sont limités en « intensité » et adaptés.

En fin d’après-midi les gars vont passer au massage, les techniques de drainage veineux seront privilégiées.

Ce soir le repas sera adapté pour une recharge de glycogène (= refaire les réserves de glucides dans les jambes et le foie) : féculents présents ; notre cuistot a vu avec moi et les coureurs pour individualiser le repas avec chaque coureur. Avant le coucher ils consomeront, pour bien construire les réserves de carburant pour demain 300ml d’une boisson qui contient des MALTODEXTRINES (le « MALT

Coucher tôt ce soir, à la veille de l’étape qui va nous amener à Saint-Malo ; l’équipe est bretonne, la Bretagne NOUS ATTEND !!! Demain matin les gars seront particulièrement motivés… Et le doc aussi : je réside à St Malo !!

Précision : notre cuistot adorable nous a préparé un barbecue pour le Staff !! donc je fonce partager ce moment privilégié : grillades de poissons et de viandes sont au rendez-vous, je me souhaite un bon appétit !!

A très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *