comment soigner une tendinite conseils et traitements, il y a de nouveaux traitements pour les tendinites

Comment guérir une tendinite ? ou plutôt comment soigner une tendinite car la guérison n’est pas constante, surtout si le sportif est allé trop loin dans sa douleur … Il faut d’abord établir un diagnostic précis pour proposer le meilleur traitement pour la tendinite; il existe des traitements classiques, mais il existe aussi de nouveaux traitements pour les tendinites; cet article se limite à énoncer les différents traitements des tendinites; bien que le terme de tendinite semble devoir être remplacé par le concept de tendinopathie car toutes les tendinites ne sont pas liées à une composante inflammatoire (« ite » = inflammation »)

chaque sportif, chaque sport est différent; la tendinite du coude chez le joueur de tennis, la tendinite de l’épaule du golfeur, la tendinite du genou chez le cycliste, la pubalgie du joueur de foot, etc. etc. Avec une méfiance toute particulière chez le jeune sportif en période de croissance qui peut développer des lésions au niveau de certains cartilages de croissance: maladie de Sever, ou d’Osgood Schlatter par exemple.

Voici donc mes conseils pour bien soigner une tendinite

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

 

TENDINOPATHIES, généralités sur la prise en charge : « un diagnostic précis pour un traitement adapté »

que faire pour éviter et soulager les tendinites

 

 

Bilan :

 

Quels examens faut-il passer quand on a une tendinite ? D’abord un examen paraclinique, radiographie ou autre, ça n’a jamais soigné une tendinite, et le plus souvent le diagnostic clinique suffit, aidé par un interrogatoire patient et adapté …

Mais selon les données recueillies à l’issue à l’issue de son examen clinique le médecin pourra juger s’il est utile de réaliser un ou plusieurs examens parmi:

  • Radiographie (arthropathie ? calcifications ?)

  • Echographie

  • IRM

  • Arthroscanner (par exemple pour une douleur de l’épaule évoquant une rupture partielle ou complète d’un tendon de la « coiffe des rotateurs »)

  • Biologie (composante inflammatoire rhumatismale ?): VS, CRP, acide urique; et autres éventuels paramètres

 

Soins : quels conseils et quels traitements pour les

tendinites:

 

+++ Repos ou plus souvent aménagement des activités (contenu et volume des charges d’entraînements)

+++ Correction éventuelle du geste sportif ; swing au golf, revers ou coup droit au tennis, geste du crawl, position sur le vélo ; etc. etc. ; chaque sport est spécifique et comporte ses contraintes.

Matériel (en particulier trop rigide ; ou inadapté) ; la chaussure ; la surface de course, la qualité de la foulée, etc.

 

+++ Soins de kinésithérapie pour les tendinites : à mon sens le kinésithérapeute

est l’acteur principal dans la prise en charge des tendinites.

le kinésithérapeute associera plusieurs des techniques suivantes selon son expérience, et le diagnostic qu’il aura posé.:

  • MTP (massages transverses profonds)

  • Physiothérapie

  • Etirements adaptés

  • Renforcement musculaire éventuel

  • Protocole de Stanish

  • Ondes de choc radiales

 

Médecin :

  • Anti-inflammatoire locaux ou per-os; en ce qui concerne les anti-inflammatoires par voie orale, j’ai pour habitude de ne les prescrire que le soir (au milieu du repas), afin de ne pas masquer la douleur dans la journée; la douleur est un « signe signal », une « alerte » et supprimer une douleur peut amener le sportif à poursuivre ou reprendre trop vite son activité et donc aggraver sa lésion.

  • les pommades, lotions et crèmes à base de corticoïdes n’ont à mon sens AUCUNE indication dans le traitement des tendinites; leur usage expose de plus à des atrophies cutanées.

  • Infiltration de corticoïdes …

      • Attention, le bénéfice à long terme se discute …

      • Attention à la législation anti-dopage selon le sport; en particulier dans le cyclisme un délai sans compétition doit être respecté.

  • La mésothérapie; qui consiste à injecter de fines gouttelettes de produit antiinflammatoire en plusieurs points en regard de la région douloureuse; 2 à 5 séances peuvent être réalisées.

  • Injections de PRP (« plasma riche en plaquettes) : en milieu spécialisé.

  • Quelques études récentes semblent mettre en évidence l’intérêt d’injections intratendineuses d’acide hyaluronique

 

Nutrition et hydratation adaptées (boissons et aliments anti acides)

Parfois un avis podologique et/ou postural s’impose s’il s’agit de tendinopathies

des chevilles ou des genoux, ou par exemple de tendinites du moyen fessier, ou

du « TFL » (l’essuie-glaces), ou encore d’une « pubalgies » sur tendinopathie

d’insertion des adducteurs.

 

à lire pour en savoir plus:

 

 

—En particulier « nutrition et tendinites »:

http://www.medecinedusportconseils.com/2009/10/04/tendinite-et-nutrition/

 —Article plus complet sur les tendinites avec des conseils de terrain:

http://www.medecinedusportconseils.com/2011/10/13/les-tendinites-diagnostic-conseils-traitements/

—Tendinites quelques exemples http://www.medecinedusportconseils.com/2009/10/13/quelques-exemples-de-tendinites//

—Tennis elbow http://www.medecinedusportconseils.com/2009/10/16/le-tennis-elbow//

— « soigner une douleur c’est bien, mais … en trouver la cause pour soigner la cause c’est mieux … » http://www.medecinedusportconseils.com/2010/05/09/soigner-une-douleur-cest-bien-en-trouver-la-cause-cest-beaucoup-mieux/

— Comment soigner la pubalgie du joueur de foot: lire http://www.medecinedusportconseils.com/2009/12/09/526/

 

J’anime tous les jours ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport, mais également je propose des séances de sophrologie pour le travail du mental, que le sportif peut télécharger sur son ordinateur ou son téléphone portable; ce travail du mental permet de gérer l’approche d’une compétition, améliorer le sommeil, mieux récupérer après l’effort, mieux gérer un décalage horaire, revenir plus vite après une blessure, apaiser le stress, augmenter les capacités de concentration, développer les réflexes, etc. ; pour tester gratuitement cet outil qu’est le travail du mental je propose une séance gratuite de sophrologie, dont l’objectif est d’apprendre à calmer le stress, à maîtriser les tensions.

J’ai conçu des séances de sophrologie pour le cycliste, des séances pour le travail du mental du joueur de tennis, des séances de sophrologie à télécharger pour le joueur de foot, etc. etc. Lorsque les charges d’entraînements  sont importantes, une technique me semble utile pour le sportif pour mieux récupérer : il s’agit de la microsieste.

 

 

 

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

 

9 Comments comment soigner une tendinite conseils et traitements, il y a de nouveaux traitements pour les tendinites

  1. De Paermentier

    Bonjour,
    Votre article est très intéressant et assez complet mais préférez le terme tendinopathie au lieu de « tendinite » qui n’existe pas puisque l’inflammation se situe au niveau du paratendon.Au niveau du tendon lui-même on retrouve ce que l’on nomme une tendinose.
    Cela permettra d’éclairer au mieux le grand public.
    Cordialement.
    Un Kiné du sport .

  2. TIXIER

    Est on certain que ces pathologies soient bien des tendinites , c est a dire a caractère inflammatoire , ou bien ce sous groupe rentre dans les tendinopathies ?
    Dans ce groupe de tendinopathie nous pouvons a la fois trouver des tendinites comme des tendinoses . La tendinose peut trouver une solution entre autre par les ondes de choc alors que pour la tendinite j ai quelques doutes . Et pour ce qui des AINS et des infiltrations , pour les tendinoses, je me demande aussi si on peut honnêtement envisager un traitement inflammatoire

    Bien a vous

  3. Jean Jacques Menuet

    bjr; je suis d’accord avec vous; en fait tout est question de terminologie; nos patients parlent de « tendinite »; et nous, kinés ou médecins on préfère cette notion de « maladie des tendons » cad « tendinopathie » ou « tendinose » puisqu’effectivement le plus svt il ne s’agit pas d’une inflammation mais d’une microrupture avec une réaction de cicatrisation; d’où l’inneficacité ds ce cas des ains et encore plus des infiltrations; bien cdlt, jjm

  4. BENARD

    je souffre depuis douze ans à peu près de tendinites des moyens fessiers, trochantères avec douleurs fessières irradiation de cruralgie dans les cuisses et aussi à l’arrière. Je ne peux pas rester longtemps sur les deux côtés ni sur le dos et suis obligée la nuit de me lever et de marcher. On m’a dit que les pyramidaux étaient calcifiés avec les moyens fessiers.

    cela s’ajoute également à des tendinites bilatérales des tendons d’achille, coudes et épaules.

    je fais des cures thermales tous les ans avec des répits de six mois. les douleurs recommencent vers le mois de novembre jusqu’en mars. j’ai la paix de mai à octobre. Je fais des ondes de choc pour toutes mes tendinites avec des longs répits et dès que ca s’enflamme, recommence.

    J’ai fait un IRM du dos et un rhumato de cure m’a dit que je n’avais pas de SA (tous mes tests sanguins sont négatifs) ils ont été refaits au moins dix fois avec le HLA B27.

    Pouvez-vous me dire comment arriver à une guérison ? ou me préciser si toutes mes tendinites auront des périodes de calme et recommencement de douleurs par périodes.

    On m’a dit aussi que même des tests négatifs pouvaient engendrer une SA larvée.Qu’en pensez-vous ? J’ai par ailleurs deux prothèses de genoux faites à l’âge de 30 ans.

    pouvez-vous répondre à mes questions et me rassurez sur ma polypathologie ? merci d’avance *

    Claire

  5. Jean Jacques Menuet

    bjr; j’aurais aimé vous apporter mon avis mais votre dossier est complexe et vraiment à distance je ne peux vraiment pas vous aider; vraiment dsl; cdlt et bon courage, jjM

  6. Nadia

    Bonjour,

    Examen IRM suite à chute sur le bras gauche : tendinopathie d’insertion distale du deltoïde, bursite , rupture de la face articulaire du tendon sub-scapulaire, arthrose acromio-claviculaire. Depuis cette chute j’ai une grosse boule au niveau du biceps. La chute est intervenue voilà 6 mois! Et toujours pas de guérison. Comme traitement j’ai eu une infiltration sans résultat. J’ai commencé des séances de cryothérapie qui me soulagent sur le moment mais dès que je fais un geste un peu brusque la douleur revient et s’installe. Aujourd’hui j’ai développé une scapulite rétractile. Le médecin du sport qui me suit ne sait plus quoi faire. Je précise que je n’ai pas eu de massage de kiné pour l’instant. Connaissez vous une technique qui s’est avérée efficace pour ce type de pathologie?

    Merci par avance pour vos conseils.

  7. Jean Jacques Menuet

    bjr; à distance je ne peux vraiment pas donner de conseils; chaque dossier est différent; avez-vous pris l’avis d’un chirurgien orthopédique spécialisé dans la membre supérieur ? Il y a des lésions qui relèvent de la chirurgie (réinsertion) ou du traitement orthopédique comme cela semble être votre cas; mais de nbx paramètres sont à prendre en compte pour décider; cdlt, jjM

  8. Nadia

    Bonjour et merci d’avoir pris le temps de me répondre.
    Pour l’instant je n’ai vu qu’un rhumatologue pour l’infiltration et un médecin du sport qui teste sur moi la cryothérapie dans l’espoir de provoquer une réaction. Je suis de nature optimiste mais j’avoue qu’au bout de 6 mois je commence à désespérer.
    Vous avez raison, il y a une clinique spécialisée de la main et des membres supérieurs. Je vais demander un rendez-vous , ça ne coûte rien d’essayer.
    Merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *