le petit déjeuner du sportif conseils et recommandations: savoir bien déjeuner le matin quand on fait du sport

Le sportif doit BIEN comprendre la nécessité de manger suffisamment le matin; voici des conseils de terrain;  si le petit déjeuner a été insuffisant, les muscles ne disposeront pas suffisamment de carburant pendant l’effort d’où un risque accru de blessures, et l’élève le lycéen ou l’étudiant diminuera ses capacités de mémorisation car le cerveau a besoin de glucose pour enregistrer les informations ! donc un petit déjeuner expose à une contre-performance sportive, des blessures musculaires, et à des troubles de l’attention de la vigilance et de la mémoire.

En effet bien déjeuner le matin pour « faire le plein » c’est logique, cela fait 10 à 12 heures que l’on est à jeun ! une boisson chaude en évitant le café au lait qui est un mélange totalement indigeste; boire du lait avant un entraînement ou une compétition: pour moi « c’est non » car la digestibilité du lait est très médiocre; un fruit de saison bien mûr ou un jus de fruit avec ses fibres; des céréales musli ou complètes peu grasses ou du pain qui sera plutôt complet ou aux céréales et qu’il faut faire griller pour qu’il soit plus digeste, un peu de beurre, un peu de confiture ou de miel ; les protéines pourront être apportés par un yaourt nature ou un peu de fromage blanc ou encore une tranche de jambon, ou un produit au soja ; ce repas doit apporter 25% des calories de la journée ; ce devrait être un véritable repas, trop souvent négligé.

Il faut respecter un délai de 3 heures entre la fin de ce repas et le début de l’échauffement d’une compétition (une bonne heure s’il s’agit d’un entraînement)

Dans certaines conditions il peut être intéressant de fournir une activité sportive le matin à jeun, mais ATTENTION DANGER, et bien lire ceci: http://www.medecinedusportconseils.com/2013/09/15/faire-du-sport-a-jeun-fait-maigrir-conseils-protocole-mise-en-garde/ 

En augmentant un peu les apports de protéines le sportif est plus tonique en début de matinée, c’est une des astuces employées lorsqu’il y a un décalage horaire.

 

un document pour tous les sportifs : http://www.medecinedusportconseils.com/2012/02/24/un-super-petit-dejeuner-a-essayer/ ,    

un document qui reprend la composition du petit-déjeuner de coureurs cyclistes professionnels: http://www.medecinedusportconseils.com/2013/07/16/le-petit-dejeuner-de-lequipe-cycliste-sojasun-sur-le-tour-de-france-du-centenaire-voici-la-composition-dun-vrai-repas-our-faire-le-plein/,  

avec une vidéo tournée sur le tour de France 2013 :  http://www.velo101.com/pros/article/[video]-un-petitdejeuner-avec-sojasun–7958

merci à tous pour votre fidélité sur ce site de terrain,

 

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

Le petit déjeuner de l’équipe cycliste SOJASUN sur le Tour de France du centenaire ! voici la composition d’un vrai repas pour faire le plein d’énergie et de carburant !

–site de conseils en médecine du sport: http://www.medecinedusportconseils.com/

–site sur lequel peuvent être téléchargées des séances de sophrologie adaptées au sport: http://www.seance-sophrologie.com/ 

 

Le petit déjeuner de  l’équipe SOJASUN sur le Tour de France du centenaire

Présent sur le Tour de France du centenaire en qualité de médecin de l’équipe cycliste SOJASUN j’offre un regard sur la vie de l’équipe au quotidien

Pour le côté sympa et « fun » voici le site de Cyril LEMOINE qui propose chaque jour des photos et vidéos sur l’expérience collective que nos 9 coureurs partagent sur ce Tour de France du centenaire depuis qu’ils ont quitté la maison ; http://www.cyrillemoine.com/actualite.html; également le site de Julien SIMON qui sur la 3ème étape était 2ème du classement général et qui a mis le feu à l’étape de 13 juillet avec son échappée solitaire dans les rues de Lyon: http://www.simonjulien.com/

Voici la composition de ce petit déjeuner :

Assez souvent 2 à 4 coureurs limitent leur petit déjeuner à la prise de SPORDEJ Overstim ; il s’agit d’une solution simple pour emmagasiner un maximum d’énergie sous la forme d’un produit très digeste réservé aux … lève-tard puisque la digestibilité excellente permet de raccourcir la fameuse règle des 3 heures.

Les assistants préparent également un GATOSPORT Overstim qui représente un choix cohérent pour son contenu énergétique et sa digestibilité. Les conseils de cuisson doivent être SCRUPULEUSEMENT respectés sinon le gâteau pour une bonne digestibilité. Si le coureur mange du GATOSPORT, le conseil est de limiter le petit déjeuner à ce gâteau, environ un tiers d’un gâteau.

En fait les gars changent et varient le choix tous les jours.

Certains vont demander à notre cuistot présent sur le Tour une omelette au jambon ; ok mais je ne suis pas trop pour si le départ est tôt car la digestibilité des œufs est moyenne ; je propose alors que l’omelette soit constituée d’un œuf entier et d’un blanc d’œuf ; par contre pas d’omelette au fromage car ce serait beaucoup trop gras, et les graisses ralentissent la digestion.

Des céréales sont présentes sur notre table, avec un choix s ; j’ai défini une liste de céréales qui sont peu grasses et riches en « sucres lents » : « Jordan Musli Bio », « Jordan Spécial Musli », « Flocons d’avoine QuakerOats », « Weetabix Original », « Weetabix Alpen Original » ; elles sont consommées avec du « lait de soja enrichi en calcium » (de la marque SOJASUN bien sûr !) ; le lait de vache n’est jamais proposé, et le sportif de haut niveau a souvent éliminé ce produit de ses habitudes ; ce choix du « non lait de vache » peut être soumis à discussion mais il est vrai que la digestibilité du lait de vache est moyenne et occasionnerait probablement des soucis digestifs sur un grand Tour pendant lequel le tube digestif est soumis à de fortes contraintes et les problèmes de colon irrité, de ballonnements sont très fréquents sur ce type d’épreuve.

Un artisan confiseur nous fabrique des confitures en suivant mes recommandations (60% de fruits) ; la cuisson des confitures est faite au chaudron.

Un nouveau pot de confiture est ouvert chaque jour. Une brique de lait de soja entamée n’est jamais proposée le lendemain ; les œufs et le jambon utilisés par notre cuistot sont achetés par lui-même ; l’été la vigilance est extrême pour prévenir un problème de souillure microbienne ; de même des flacons de gel hydro-alcoolique sont mis sur la table, les coureurs ont l’habitude de se désinfecte rles mains avant chaque repas. Et du coup, dans notre équipe, pas encore de gastro à déplorer !

A la demande d’un ou plusieurs coureurs notre cuistot va proposer du riz (Basmati ; on emmène notre riz sur les courses ; le riz Basmati est un sucre plus « lent » que les autres variétés) ou des pâtes ; la cuisson est al dente. Le riz me semble plus digeste, probablement pour sa faible teneur en gluten, c’est aussi le ressenti des coureurs.

Quelques coureurs peuvent manger du pain, il s’agit alors de pain aux céréales, que je leur conseille de faire griller pour une meilleure digestibilité.

Aucun coureur ne consomme de viennoiserie (croissant, pain au chocolat, pain aux raisins) : je leur ai bien expliqué que ça contient trop de graisses cuites industriellement (acides gras « trans » très toxiques pour les artères) Bien sûr chez eux, à certains moments il pourront en consommer, mais la vigilance est de mise sur les courses, les gars sont professionnels et ne font pas d’écarts.

Du beurre sur le pain : oui, en quantité limitée, pas plus de deux plaquettes (une plaquette = 10g), ils le savent.

La boisson chaude est souvent du thé, le café moins.

Les jus de fruits sont achetés par nous-mêmes : le choix est porté sur la marque « Tropicana » Mais en sont dispensés les coureurs qui ont le colon un peu « en vrac ».

Du « Cranberry » de la marque Océan est consommé (un petit verre) : produit intéressant car il « lave la vessie » et est riche en vitamines et antioxydants. http://www.medecinedusportconseils.com/tag/cranberry-et-sport/ Inutile d’avaler des comprimés !

De même que la plupart des coureurs vont boire un petit verre de jus de betterave crue bio, pour son intérêt sur la circulation sanguine et sa richesse en vitamines et antioxydants.

A table est mise aussi une boite de REXORUBIA (riche en minéraux et en Fer) : une cuillère à café par coureur ; des ampoules de GELEE ROYALE BIO (une ampoule par coureur) et des « BCAA » Overstim, complément indispensable pour apporter une réserve en acides aminés (Valine, Leucine, Isoleucine) : 3 comprimés par coureur, d’autant que les Alpes sont au programme dès ce matin (étape Vaison La romaine Gap) et que ces acides aminés vont être très sollicités pendant l’effort. Enfin un cp

Voilà, c’était le « secret du petit déjeuner des SOJASUN », qui explique peut-être, allez savoir !!, que depuis le début du Tour il y a un coureur SOJASUN dans chaque échappée !!

Merci pour votre fidélité, vous êtes entre 6 et 8000 à vous connecter tous les jours !

Jean-Jacques