Chronique du doc de l’équipe cycliste « Fortunéo Vital-Concept » : l’importance de sommeil sur le Tour de France

Chronique du doc de l’équipe cycliste « Fortunéo Vital-Concept » : l’importance de sommeil sur le Tour de France

Bonjour ; aujourd’hui on va discuter de l’importance du sommeil sur un grand Tour.

Quand on dort on récupère de la fatigue physique mais aussi de la fatigue psychologique ; la nuit se mettent en place des processus hormonaux qui permettent de « réparer » les micro-lésions dues à l’activité physique.

Le sommeil est le MEILLEUR outil de la récupération.

Dans un article consacré au sommeil (cliquer sur ce lien) je développe des conseils, trucs et astuces pour un meilleur sommeil.

L’objet de cet article aujourd’hui est de développer les aspects spécifiques sur un grand Tour.

La pression psychologique est énorme, plus ou moins bien gérée selon les gars ; le sportif de haut niveau a parfois du mal à parler des difficultés qu’il rencontre dans la gestion de ses émotions, et il est clair qu’adoucir le stress après l’étape peut justifier une prise en charge complémentaire.

On commence à entendre parler du « snuss » dans le peloton (boulettes de tabac à mâcher, pour un apport de nicotine), certains coureurs seraient des consommateurs accros ; j’ai mis en garde les gars de l’équipe contre l’utilisation de cet artifice qui stimule la vigilance mais peut créer une dépendance, voire une addiction. Pour l’instant ce produit ne circule pas chez nous. Il est clair que ce produit ne doit pas trop aider à s’endormir …

Tout est mis en place dans l’équipe pour que le coureur mange tôt le soir ; si on mange trop tard et que le délai avant le coucher est réduit alors l’endormissement est plus difficile ; on fait en sorte également que la soirée « appartienne » au coureur, qu’après le dîner il soit dans son univers à lui, au contact à distance avec ses proches, il va lire tranquillement, sortir la tête du guidon, écouter de la musique, éviter les écrans qui stimulent trop violemment le cerveau, diminuer la luminosité de la chambre : il est chez lui, tranquille, pendant les 2 heures qui précèdent le sommeil.

Une petite collation avant le coucher peut améliorer l’endormissement, ne serait-ce qu’une tisane sédative sucrée avec du miel ; en gros le sucre endort alors qu’une collation protéinée stimule l’éveil.

Le recours aux somnifères ? Non et encore non, je n’en prescris pas sauf dans des circonstances exceptionnelles ; un somnifère fait dormir, mais il ne s’agit pas d’un « vrai » sommeil, et le sommeil n’est pas réparateur ; une partie du produit reste dans le sang le lendemain, la vigilance peut s’en trouver altérée, avec un risque de chute. Il est certain que lorsque les coureurs arrivent tard le soir à l’hôtel, parfois 21h, c’est compliqué pour eux de gérer le massage puis le repas, et la tentation est grande de demander quelque chose pour dormir. Les organisateurs de course doivent prendre conscience de cela, concevoir des arrivées pas trop tardives, et des transferts raccourcis vers les hôtels.

Plus que la quantité de sommeil c’est la qualité du sommeil qui importe ; il existe des outils pour faciliter l’endormissement et la qualité du sommeil : la phytothérapie, l’homéopathie, les conseils que je développe dans cet article, et des techniques comme la relaxation ou la sophrologie ; sur un site que j’anime je propose quelques séances adaptées au sportif ; également une séance gratuite sur Youtube

Merci de votre fidélité sur ce site, bonne journée et à demain

Jean-Jacques

quelles solutions pour mieux dormir, sport et sommeil, les grands dangers des somnifères, la sophrologie pour mieux dormir

Les troubles du sommeil sont fréquents chez le sportif, quel que soit son niveau ; le stress de la compétition, quel que soit l’enjeu, peut altérer la qualité du sommeil.

Cette réalité amène certains sportifs à consommer des somnifères … Le danger est grand, et en tant que médecin je dois exposer 2 effets négatifs des somnifères sur la santé mais aussi sur la performance :

-D’abord le risque de dépendance, d’addiction au somnifère est réel ; en Italie une clinique spécialisée prend en charge des sportifs addicts aux somnifères…

-2ème danger : le lendemain une partie du produit est encore présente dans le sang et le cerveau : d’où une baisse de la vigilance, et dans certains sports un risque de chute : cyclisme, moto, ski, etc. La chute peut représenter un véritable drame, quelques cyclistes décèdent régulièrement …

-Les effets sur la performance sont réels : moins de réflexes, moins de tonicité, tonus musculaire diminué. Les choix tactiques sont altérés. Également la mémoire est perturbée.

Dans certaines situations exceptionnelles le médecin peut prescrire un somnifère, comme par exemple un voyage en avion avec un décalage horaire, même si à mon sens il existe, ainsi que je vais le développer, d’autres solutions.

En pratique, parce que la problématique est réelle, que peut-on proposer au sportif qui dort mal, quelles solutions, quels conseils pour mieux dormir et bien aborder la compétition ?

Dans cet article j’énonce des conseils, des recommandations, des solutions de bon sens, et très souvent cela peut suffire. Bien sûr ces conseils ne peuvent pas remplacer la prise en charge que peut vous proposer votre médecin.

Surtout, mon expérience de terrain m’a amené à me former à des techniques simples qui facilitent le sommeil : la relaxation, la sophrologie, l’hypnose sont de bonnes techniques qui peuvent aider le sportif ; mais ces techniques demandent un réel apprentissage : mieux dormir grâce à la sophrologie cela s’apprend, se travaille, comme à l’entraînement.

Avec l’aide d’un webmaster je propose sur un site des séances de sophrologie à télécharger ; sur de nombreuses thématiques qui concernent le sportif : comment mieux récupérer, apprendre les techniques de visualisation mentale, comment mieux gérer le stress pour s’en faire un ami et un allié, comment se préparer mentalement à un objectif, comment gérer une période d’inaptitude physique pour blessure, et je propose plusieurs séances pour faciliter le sommeil. Si un sportif teste une séance et estime que cette technique améliore son sommeil, alors je lui conseille de se rapprocher d’un professionnel de la santé à proximité de chez lui, pour poursuivre ce travail sous un mode plus personnalisé. Le tarif (modique) pour télécharger les séances est justifié par les frais de fonctionnement de ce site.

Bonne séance, et à bientôt, très cordialement,

Jean-Jacques Menuet

Médecin du sport, nutrition du sport, médecin référent de l’équipe cycliste professionnelle Fortunéo-Vital Concept

 

Tour de France 2013, le doc de SOJASUN délivre des conseils pratiques : aujourd’hui comment mieux dormir, conseils et astuces pour mieux dormir, mieux récupérer, vaincre l’insomnie, retrouver un bon sommeil, conseils sommeil du sportif, trucs et astuces pour bien dormir

–site de conseils en médecine du sport: http://www.medecinedusportconseils.com/

–site sur lequel peuvent être téléchargées des séances de sophrologie adaptées au sport: http://www.seance-sophrologie.com/ 

 

6ème étape; une grosse chute dans le final sur le sprint hier a envoyé un de nos coureurs sur le macadam, mais rien de grave, des hématomes, des brulures: les soins: Arnica en local et en granules homéopathiques, glace, décontracturants musculaires; les gars se sont couché tôt hier soir, à 23h tout le monde dormait; et ce matin ils n’ouvriront pas l’œil avant 9h, voire même 9h30, nous ne quittons l’hôtel qu’à 11h.

Sur cet article je vais développer les conseils pour bien dormir, et il est essentiel de concevoir que LE SOMMEIL EST LE PRINCIPAL OUTIL DE LA RECUPERATION

+++ Pour l’aspect « fun », voici aussi le lien du blog de notre coureur Cyril LEMOINE présent sur ce Tour, pilier de l’équipe; vous y trouverez des photos et le regard des coureurs sur la course !! super blog !! Http://www.cyrillemoine.com/actualité.html

Voici donc mes conseils de terrain pour mieux dormir: Continue reading