Trucs conseils et astuces pour le sportif pour guérir plus vite d’une blessure

Trucs conseils et astuces pour le sportif pour guérir plus vite d’une blessure

D’abord respecter le temps de repos conseillé par le staff médical ; une reprise trop précoce expose au risque d’aggravation, de récidive, et de chronicité d’une lésion.

Consulter des professionnels de la santé expérimentés : kiné du sport, médecin du sport.

Très souvent il faut chercher la cause d’une blessure ou d’une tendinite : une raquette mal adaptée chez un joueur de tennis, une chaussure qui ne convient pas chez le coureur à pied, un problème podologique, un changement de position et/ou un problème de matériel chez un cycliste, une carence un asthme une anémie un problème dentaire ou une allergie, etc. ; c’est à dire que soigner une douleur c’est bien, mais … en soigner la cause c’est mieux ; il faut que tout le monde vive mais se faire « remettre » le genou par un ostéo c’est bien, mais s’apercevoir que sa position a bougé c’est mieux … Petit clin d’œil sympa vers les ostéos qui pour la plupart travaillent bien, mais parfois le sportif fonce voir des praticiens dont l’éthique est limite…

L’entraîneur saura adapter un travail adapté ; un sportif blessé n’est pas en « arrêt total »

Comment entretenir la fibre musculaire, comment maintenir la puissance : un protocole qui associe nutrition – travail de musculation – électrostimulation ; je conseille très souvent ce protocole au sportif blessé, avec de bons résultats ; je vais prendre l’exemple d’un cycliste qui s’est fracturé la clavicule et qui est indisponible pendant quelques semaines :

-Un repas (riche en hydrates de carbone : pâtes, riz, pomme de terre, semoule, polenta); ou une collation (pain d’épices ou céréales + un peu de compote) avant une séance de home-trainer, en respectant le délai de digestion (2h si repas, 1h si collation)

-Pendant la séance de home-trainer (sur la base d’une heure) boire tranquillement 500ml eau + sirop de fruit + un peu de sel

-Tout de suite après la séance: 250ml moitié Vichy St Yorre moitié jus de raisin noir

-Puis pendant une heure consommer tranquillement une boisson sucrée, comme du sirop de fruit, manger de la compote sucrée et un laitage comme du Yop ou un yaourt aux fruits (= sucre + protéines)

-Puis faire une séance d’électrostimulation (COMPEX ou autre) au niveau des cuisses, programme capillarisation, ceci pendant une petite heure ; boire (eau) régulièrement pendant cette séance

-Puis bien boire très régulièrement jusqu’au coucher

-Etirements tranquilles et exercices de proprioception avant le coucher

-Surélever un peu les jambes la nuit (un coussin sous le matelas côté pieds)

-Pendant la période d’indisponibilité, attention de ne pas prendre de poids : manger plus de légumes verts cuits et moins de féculents.

Exercices de sophrologie si besoin (cf. mon site de séances de sophrologie à télécharger) ; cela permet le maintien des processus mentaux de l’entraînement et des compétitions (techniques de visualisation) https://www.seance-sophrologie.com/seance/43/sophrologie-sportif-blessure

Bien à vous, Jean-Jacques

 

Jean-Jacques Menuet, St-Malo

  • médecin du sport, nutrition du sport
  • médecin de l’équipe cycliste professionnelle « Fortunéo-Vital Concept »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *