la luminothérapie, intérêt chez le sportif

La luminothérapie, intérêt chez le sportif

Comment briller sur les courses ? Comment avoir du soleil dans le cœur ? Comment voir la vie en rose ? Comment y voir plus clair ?

Une seule solution : la luminothérapie !

La recherche de la performance dans le sport de haut niveau consiste à aller chercher tous les petits plus dans les limites bien évidemment d’une éthique sportive et médicale.

Voici une réflexion sur l’intérêt de la luminothérapie.

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

La lumière du soleil est vitale pour tout organisme vivant, animal ou végétal. Sans lumière la vie n’existe pas, les plantes déclinent, le …. sportif aussi.

Notre horloge biologique interne est régulée par la lumière.

Le principe de la luminothérapie est simple : exposé à une certaine intensité de lumière le cerveau installe une réaction hormonale qui va stimuler l’éveil, le tonus, la sensation de « pêche », l’envie. Exposé à la lumière notre cerveau reçoit le message de bloquer la sécrétion de mélatonine qui est l’hormone du sommeil anormalement sécrétée le jour par manque de lumière. Par exemple la luminothérapie est utilisée dans le traitement de la « dépression saisonnière » c’est à dire chez les personnes qui lorsque le temps est maussade installent un « gros coup de moins bien » De nombreuses études scientifiques ont démontré cet intérêt de la luminothérapie pour stimuler les processus de réveil le matin, pour bien s’adapter en cas de décalage horaire ; c’est une technique que je propose beaucoup dans les sports où le calendrier de compétitions expose au « jet lag » : joueurs de tennis professionnels, athlètes, boxeurs, nageurs. L’éveil est donc stimulé, de même que l’envie, la ténacité et … la bonne humeur.

La mémoire, l’humeur et la vigilance, sont également sous la dépendance de la lumière.
De manière plus générale, la luminothérapie est un bon truc, une bonne astuce pour lutter contre la fatigue, un bon moyen de refaire de l’énergie quand le sportif est fatigué.

Le problème de la luminothérapie dans un sport comme le vélo qui nécessite des déplacements lorsque bien sûr il s’agit de courses par étapes, c’est le choix du matériel. Pas question d’embarquer des écrans de lumière, et les « simulateurs d’aube » ne diffusent qu’une trop pâlotte lumière. C’est pour cela que notre équipe cycliste « Fortunéo Vital Concept » a fait le choix du système « LUMINETTE » : il s’agit de lunettes que le sportif porte quand il veut, où il veut, sauf pendant la course !!); par exemple le matin au réveil surtout si la qualité de son sommeil a été moyenne, ou un peu avant le départ s’il a besoin d’un surcroit d’énergie, par exemple avant un contre la montre ou une étape sur laquelle le coureur a prévu de « faire le km zéro ». Ce matériel est donc tout à fait adapté à un usage nomade, pour tout sportif qui voyage et se déplace.

 

 

Jean-Jacques Menuet nutritionniste du sport, médecin référent de l’équipe cycliste professionnelle « Fortunéo Vital Concept »

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *