comment lutter grace à la nutrition contre les conséquences du vieillissement, du stress, de la pollution, et de l’activité physique intensive ? Les polyphénols présents dans notre alimentation

Comment lutter contre le vieillissement, la pollution, le stress ? qui oxydent notre organisme et le mettent à rude épreuve. L’activité physique intensive génère elle-aussi des contraintes qui oxydent notre organisme.

Voici donc des conseils simples pour apporter dans l’assiette du sportif des aliments qui favorisent la santé …

Cette véritable oxydation de l’organisme est due à la libération de « radicaux libres » toxiques. Pour limiter les dégâts, il apparaît utile d’insérer dans notre alimentation des aliments riches en polyphénols. Les propriétés anti-oxydantes des polyphénols sont prouvées par de nombreuses études, elles aident le corps à lutter contre le « stress oxydatif ». Ce stress oxydatif est impliqué dans de nombreuses maladies : le diabète, certains cancers, la maladie de Parkinson et d’Alzheimer, de nombreuses maladies cardiovasculaires et rhumatismales.

Présents dans les fruits et légumes, on trouve également les polyphénols dans des produits comme le chocolat, le thé ou … le vin.

 

Quels sont les principaux polyphénols :

–Les Flavonoïdes :

ils sont présents dans le thé vert ou le thé noir, dans les poivrons rouges, le céleri, les agrumes (orange, citron, clémentine, mandarine, pamplemousse ; qui sont par ailleurs riches en vitamine C elle aussi antioxydante et qui favorise l’absorption du fer), les oignons, le persil; le chocolat noir est également riche en flavonoïdes ; de même que le vin rouge (à consommer avec beaucoup de modération …)

–Le Resvératrol :

est également un polyphénol ; il est présent dans le raisin ; également dans le vin rouge.

–Les Lignanes :

ils sont présents dans les graines de lin.

–Le Curcuma et le Gingembre :

doués de propriétés anti-oxydantes ils possèdent également une action « détox » en favorisant l’évacuation de la bile (ils stimulent le fonctionnement de la vésicule biliaire), favorisant ainsi la digestion des graisses, et améliorant la digestion. Le curcuma possède également une action anti-inflammatoire (prévention des tendinites)

–L’acide ellagique,

que l’on trouve dans les fruits rouges.

 

Il apparaît donc intéressant de conseiller au sportif d’apporter à chaque repas certains de ces aliments santé ; cette démarche me semble aussi efficace et … moins chère que d’acheter les nombreux « compléments » prônés par le marché de la micronutrition.

Un de mes « combats » est de faire prendre conscience au sportif comment il doit construire ses repas : la « macro » nutrition avant la micronutrition …

Un grand merci pour votre fidélité sur mon site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport, qui a déjà regroupé depuis sa création plus de 6 millions de visiteurs !

Je rappelle que les nombreux articles que j’ai rédigés (près de 500) ne remplacent pas l’avis que peut vous donner votre professionnel de santé; ces articles reprennent des questionnements et des conseils qui sont le résultat de mon expérience, mais surtout de celle des nombreux sportifs que je côtoie sur le terrain.

De nombreux sites développent de façon scientifique des données relatives à la médecine du sport, à l’entraînement: ce n’est pas ma vocation, je souhaite partager avec le sportif un langage de terrain, pour des conseils pratiques.

J’anime également un site de sophrologie du sport pour permettre au sportif de découvrir un outil qui lui permet de mieux gérer le mental; en testant une des nombreuses séances que je propose le sportif pourra se rapprocher d’un professionnel de la santé à proximité de chez lui, pour un travail personnalisé.

bien cordialement à tous,

Jean-Jacques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *