Samedi 4 juillet, la chronique du dok de l’équipe Bretagne Séché Environnement sur le Tour de France 2015 aujourd’hui c’était le contre la montre individuel, d’une distance de 13,8 km

Samedi 4 juillet, la chronique du dok de l’équipe Bretagne Séché Environnement sur le Tour de France 2015 aujourd’hui c’était le contre la montre individuel, d’une distance de 13,8 km ; avec un parcours et une distance réservée aux vrais spécialistes, capables d’emmener la braquasse en tournant bien les jambes ; bref, sale temps pour les purs grimpeurs.

Du coup pas d’exploits pour nos guerriers bretons, même si le Ministre des finances est venu les encourager personnellement dans l’après-midi. Depuis notre arrivée en Hollande il fait chaud et donc les organismes se sont déjà acclimatés, 3-4 jours sont nécessaires pour que l’organisme s’adapte à la chaleur ; certains de nos coureurs ont quand même eu du mal à respirer, avec la sensation d’aspirer un air brulant à partir du 3ème – 4ème km de course.

L’échauffement avait été limité en durée (25 minutes environ) en raison de la chaleur.

Place ce soir à la récupération : les massages avec une bonne composante de drainage veineux, et les étirements prévus ce soir avant le coucher car les jambes sont gorgées d’acide lactique après ce type d’effort. Egalement contention veineuse, et consommation d’une boisson très minéralisée et alcaline (anti-acide) Je surveille également la densité urinaire pour m’assurer d’une bonne réhydratation des gars.

J’ai conçu pour ce soir un repas alcalin : crudités, purée de pommes de terre et de carottes, riz, viande blanche, légumes verts, compote de pomme.

De fortes chaleurs sont encore prévues pour les étapes à venir, mais « moins pire » ; et surtout du vent est annoncé demain sur certains secteurs du parcours, ça risque de « bordurer » sévère; les équipes de sprinter devront veiller à ne pas se faire piéger … Les 40 derniers km de course ont lieu en bord de mer, et l’arrivée se jouera après le passage sur 3 digues ; si le vent est présent il pourrait y avoir des surprises; le final offrira aux suiveurs des paysages magnifiques.

Donc à demain après une étape de 166 km, départ réel 13h50 d’Utrecht, arrivée à Zélande entre 17h15 et 17h30.

 

Egalement vous trouverez sur ce site des séances de sophrologie à télécharger, pour le travail du mental du sportif, en particulier du cycliste.

Jean-Jacques Menuet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *