sport et compléments alimentaires : concilier la santé et la performance chez le sportif

Est-il nécessaire que le sportif consomme des compléments alimentaires pour sa santé et sa performance ?

Vaste débat, pas facile d’y voir clair tant le sujet est polémique ; voici les questions souvent posées par le sportif ou l’entraîneur : quel complément consommer pendant les phases d’entraînements,  les compléments alimentaires peuvent-ils faciliter la performance, faut-il prendre du fer de la vitamine B12 pour avoir plus de force, quels compléments pour éviter la fatigue, quelle est la place des compléments alimentaires en nutrition sportive, quel usage des compléments alimentaires et diététiques chez le sportif, faut-il prendre des protéines, etc. etc.

Lire ci-dessous ………..

Je suis très proche des conclusions d’une étude de la Société Française de Nutrition du Sport qui  a publié un rapport sur l’usage des compléments et suppléments alimentaires chez le sportif. Ce rapport précise que « de nombreux compléments et suppléments alimentaires pour sportifs sont proposés sur le marché avec des allégations prometteuses le plus souvent sans preuve scientifique validée de leur efficacité sur les performances, ni de leur innocuité sur des indicateurs pertinents de santé ». Les recommandations de ce rapport préconisent l’usage de ces compléments tout en préservant la santé du sportif, ses besoins de performance, en respectant la législation en vigueur et l’éthique sportive.  Comment ne pas être en phase avec ces conclusions. —Certains affirment que consommer le moindre complément c’est déjà une démarche vers le dopage … Ma réponse : je comprends cette réflexion qui a du sens si le sportif est mal conseillé et s’il fait n’importe quoi ; je réponds toutefois qu’il vaut mieux qu’un sportif soit bien conseillé par un professionnel de la santé qui maitrise les données de la nutrition, plutôt qu’il passe son temps à se faire remettre des vertèbres tous les mois ; ma longue expérience de terrain m’amène à affirmer que la prévention des lésions, et que le maintien d’un bon état de santé passe par la mise en place d’un cadre nutritionnel adapté, qui parfois –pas toujours-, passe par le conseil de consommer certains compléments dès lors que les charges de travail sont élevées. Quand j’analyse l’historique d’une blessure, d’une tendinite, ou d’un état de fatigue, très souvent je retrouve une mauvaise gestion de l’alimentation quotidienne et/ou de la gestion nutritionnelle lors d’une compétition ou lors des grosses charges de travail : si les muscles ne disposent pas du bon carburant pendant l’effort, alors il y aura des conséquences sur la santé et sur la performance. J’ai pour habitude de passer beaucoup de temps à exposer quels sont les facteurs de la performance, la nutrition ne représente qu’un des très nombreux paramètres; je développe tous ces aspects dans cet article: http://www.medecinedusportconseils.com/2014/07/27/sport-comment-progresser-comment-gagner-comment-acceder-au-maximum-de-son-potentiel-quels-sont-les-facteurs-de-la-performance/ —Une alimentation variée, diversifiée, équilibrée est le meilleur moyen pour que l’organisme dispose de tout ce dont il a besoin pour sa santé d’abord, et pour la performance. —Des complémentations peuvent être mises en place à condition qu’elles soient justifiées à l’issue d’un entretien spécifique avec un professionnel de la santé ; ces complémentations éventuelles doivent répondre à plusieurs critères :

  • Le recueil préalable de certaines données : examen du sportif, bilan nutritionnel, étude des charges de travail (entraînements et compétitions), recherche de carences.

 

  • Une éthique sportive et médicale. Il ne s’agit pas de permettre au sportif de dépasser son potentiel physiologique; tout au plus s’agit-il d’élaborer une stratégie avant l’effort, entretenir pendant l’effort, puis réparer après l’effort, selon des conseils adaptés à chaque sportif en fonction de nombreux paramètres. Concevoir des protocoles simples, au quotidien, pendant les phases d’entraînements, et pendant les compétitions.

 

  • Attention aux sources d’approvisionnement, à la composition des produits ; le risque n’est pas négligeable que certains produits annoncés comme « compléments alimentaires » contiennent (pour de meilleurs résultats …) des artifices dopants qui vont positiver un contrôle antidopage et nuire à la santé. Les laboratoires doivent pouvoir afficher leur transparence (« labels ») mais au final je rappelle que le code de l’AMA (agence mondiale anti-dopage) précise désormais que le sportif est « responsable de tout ce qui entre dans son organisme » ; c’est clair.

 

  • Attention aux prix des compléments alimentaires : certains prix sont largement exorbitants (pour ce que c’est …) Mais bon, le sportif choisit…

 

  • Attention aux effets de mode, savoir lire et décrypter les intérêts financiers, les lobbyings, etc. Le sportif est une « proie » idéale pour les vendeurs de rêve et de pseudo performance.

 

  • On peut atteindre le maximum de son potentiel sans se gaver de produits ; le contenu de l’assiette, la rigueur de l’entraînement, l’hygiène de vie, le mental. Les données de la « macro-nutrition » sont essentiellse à maitriser, bien plus que la « micronutrition » et ses fréquentes dérives.

 

  • Ce n’est pas parce que « untel » a gagné une course en prenant du « truc » qu’il faut foncer acheter du « truc »

 

  • Solliciter les conseils d’un professionnel de la santé qui saura faire le « tri », et guider vers un protocole personnalisé ; en fonction des données de l’interrogatoire, de l’examen clinique, et peut être des résultats d’un bilan complémentaire à la recherche de carences (fer, vitamines, magnésium, oligo-éléments, etc.) CHAQUE SPORTIF EST DIFFERENT, donc chaque protocole est DIFFERENT.

Il n’est pas question sur cet article de proposer des protocoles de compléments alimentaires destinés à tous les sportifs ; vous avez bien compris que la démarche sera toujours individuelle. Quelques exemples de complémentations : la gelée royale, la spiruline, l’éleuthérocoque, des compléments poly-vitaminés, certains antioxydants dont le coenzyme Q10 et d’autres, la vitamine D, le magnésium, la caféine, le ginseng, certains acides gras polyinsaturés, le curcuma pour son action antiinflammatoire, etc. etc. Certains apports en protéines et/ou acides aminés spécifiques peuvent être justifiés dans le cadre d’une réflexion adaptée. Sur mon site de nombreux articles reprennent l’intérêt de certains compléments, toujours dans une démarche qui privilégie la santé sur la performance, même si bien sûr le médecin du sport doit donner toute sa place à la recherche de la performance, mais pas à n’importe quel prix. Ce site de terrain, qui ne se veut pas un site « scientifique » (vous trouverez sur la toile du net de nombreux et excellents sites qui présentent des données scientifiques) expose  des conseils qui sont le résultat de mon expérience mais aussi et surtout de votre expérience; c’est pourquoi n’hésitez pas à poster un commentaire; vous êtes plus de 7000 internautes à vous connecter tous les jours sur ce site, merci de votre confiance. Ainsi que je l’expose régulièrement, les conseils sur ce site ne peuvent en aucun cas remplacer la prise en charge dont vous bénéficiez avec votre médecin et votre staff sportif.   J’anime ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport, mais également je propose sur un autre site https://www.seance-sophrologie.com/  des séances de sophrologie à télécharger pour prendre en charge des maladies psychosomatiques avec par exemple une séance de sophrologie pour calmer la colopathie fonctionnelle, des séances de sophrologie contre la migraine, des techniques pour apaiser le stress, des séances de sophrologie pendant la grossesse, des séances de sophrologie pour mieux dormir ; vous pouvez également télécharger des séances de sophrologie pour préparer un concours ou un examen, trouver des conseils pour augmenter la mémoire. Je propose également des séances de sophrologie pour l’arrêt du tabac, et de nombreux autres thèmes. Le coût pour télécharger ces nombreuses séances est modique ; le webmaster qui gère le site doit gérer fort logiquement des frais ; mais pour tester gratuitement cet outil qu’est le travail du mental je propose une séance gratuite de sophrologie, dont l’objectif est d’apprendre à calmer le stress, à maîtriser les tensions. J’ai conçu des séances de sophrologie à télécharger pour travailler le mental chez le sportif, par exemple de la  sophrologie pour le cycliste, des séances pour le travail du mental du joueur de tennis, des séances de sophrologie à télécharger pour le joueur de foot, etc. etc. Lorsque les charges d’entraînements  sont importantes, une technique me semble utile pour le sportif pour mieux récupérer : il s’agit de la microsieste, cette technique est également utile si l’étudiant en période de révisions est obligé de réduire son sommeil : grâce à la microsieste il pourra ainsi mieux récupérer et réparer les conséquences d’un sommeil insuffisant.  

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

    –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

 

2 Comments sport et compléments alimentaires : concilier la santé et la performance chez le sportif

  1. Langry Emmanuelle

    Bonjour
    Je viens vers vous car je suis très intéressée par votre avis sur des produits que je vends depuis 2 ans maintenant, il est vrai que nous n’avons pas d’études pour bien connaitre toutes les caractéristiques des sportifs et leur besoins. Je travaille en individuel si possible afin de bien connaitre la personne, mais c’est elle qui va définir ce dont elle a besoin. Je propose souvent de demander l’avis d’un médecin, ce qui me permet de travailler plus en profondeur. Ce sont les produits Foreverliving, connaissez vous? serait-il possible d’en discuter ensemble? Je serais sans doute présente lors de votre conférence le 17 mars à Redon.
    Bonne soirée
    Emmanuelle

  2. Jean Jacques Menuet

    bjr; je connais bien ce type de produits qui sont actuellement proposés par de nbses sociétés qui assurent les ventes par des réseaux de correspondants, mais je m’interdis de donner un avis; je suis nutritionniste du sport et ne gère que les problématiques liées aux apports spécifiques du sportif; bien cordialement, jjMenuet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *