comment bien choisir ses chaussures de course

BIEN CHOISIR SES CHAUSSURES DE COURSE A PIED pour la longue distance

Mon expérience m’amène à constater que la plupart des pathologies du coureur à pied sont liées à la conformation ou à la qualité des chaussures de course non adaptées : tendinites, périostites, sciatique, mal de dos, mal à un genou, etc. etc. Egalement la qualité du chaussage quotidien influe sur le bon état microarticulaire, musculaire et tendineux du coureur : rien ne sert d’acheter de bonnes chaussures de course si l’ado ou le jeune adulte porte au quotidien de chaussures plates, sans aucun talon, qui à tous les coups entrainent des tensions derrière les jambe, des lombalgies, et des tendinites du tendon d’Achille … Si bien que je demande toujours au sportif qui se déplace en consultation d’apporter ses chaussures de course.

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

10 km = 3000 foulées, un marathon = 15000 foulées ; et à chaque foulée c’est 3 fois le poids du corps qui « remonte » au niveau des jambes, des genoux, du bassin, des hanches, du dos, jusqu’au cou.

Autant dire que le choix de la chaussure est primordial, beaucoup plus que le choix de la marque des lunettes …

Toute personne qui se met à la course à pied devrait au préalable rencontrer un médecin du sport pour un examen attentif de la « carrosserie » ; le plus souvent le médecin adressera le sportif à un podologue qui réalisera un examen podologique statique (= au repos) et dynamique (= sur un tapis de marche avec des capteurs) La vidéo constitue un élément intéressant.

Tout coureur à pied qui rencontre un problème de « carrosserie » devrait voir le médecin avant de foncer se faire remettre une vertèbre ou le bassin, même si je considère que le recours à l’ostéopathe est très souvent nécessaire dans une stratégie de travail de groupe : kiné, médecin, podologue, ostéopathe, etc. : à chacun son expérience et son savoir.

Seront étudiés de façon très attentive :

La morphologie des pieds, l’orientation des fémurs, la statique du bassin et du rachis.

Les chaussures de course mais aussi les chaussures de ville que le sportif doit amener lors de la consultation : on recherche une déformation ou une usure d’une ou des semelles. Le pied sera classé « universel », « pronateur » ou « supinateur »

La qualité du laçage.

La qualité de la chaussure sera ainsi choisie en fonction de cet examen attentif, mais aussi en fonction du poids du sportif, et bien sûr du kilométrage effectué.

Il est préférable d’acheter 2 paires des mêmes chaussures, pour les utiliser en alternance.

Bien sûr ne jamais utiliser une paire neuve le jour d’une compétition ; l’utilisation sera très progressive sur quelques sorties.

La semelle située à l’intérieur de la chaussure doit être confortable et épaisse pour absorber la sueur.

Une semelle thermoformée sera peut-être à concevoir par le podologue pour prendre en charge une anomalie statique et/ou dynamique.

Prendre le temps de bien essayer les chaussures, bien les lacer, marcher et même courir un peu dans le magasin ; acheter les chaussures plutôt en fin de journée car les pieds et les chevilles sont plus volumineux. Apporter des chaussettes

Le gros orteil ne doit pas toucher le bout de la chaussure, il faut un espace vide de 0,5 cm.

Dans tous les cas il faut bannir à l’entraînement des chaussures légères : poids minimum 280 grammes pour les femmes, 350 grammes pour les hommes.

Bien aérer les chaussures à l’air libre après les sorties, et sortir les semelles.

Le plus !! bien choisir ses chaussures d’accord mais il faut aussi porter de bonnes chaussettes… les textiles ont évolué et on trouve à des prix raisonnables des chaussettes techniques qui assurent une bonne ventilation, une protection contre l’humidité, et qui ont des propriétés anti-allergiques et anti-bactériennes ; il existe également des chaussettes qui au niveau de la plante des pieds améliorent la circulation sanguine en stimulant le retour veineux et réduisent ainsi la sensation de fatigue, surtout lors des sorties l’été. Les zones sensibles du pied (chevilles, talons, tendons d’Achille) doivent être parfaitement protégées.

Le podologue devra toujours remettre au sportif le compte-rendu de son bilan.

A lire aussi : http://www.medecinedusportconseils.com/2010/08/05/il-est-essentiel-de-consulter-regulierement-un-podologue-du-sport-pourquoi/

Un grand merci pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine du sport ;

Jean-Jacques

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

3 Comments comment bien choisir ses chaussures de course

  1. Coach Poids Santé

    Bonjour Jean Jacques

    Je suis amené dans le cadre de mes prises en charge à faire bouger des sujets lourds et je pense que l’on peut aussi suggérer aux personnes désireuses de bouger de choisir une paire de chaussures en tenant compte de leur masse corporelle. L’amorti standard est en général pour moins de 80kg
    Belle journée à toi
    Jean Philippe / médecin du sport sur le 19

  2. Antonietti

    Bonjour et merci pour ces conseils.

    De mon côté je me suis mis aux chaussures minimalistes 1 X semaine (pendant 1 h)/ (sur 4 séances). Très progressivement pendant 8 mois. Malgré mon poids (90kg) j’encaisse très bien ces séances qui me permettent de réellement renforcer ma puissance au niveau du mollet et cheville. Je crois que l’important c’est d’adapter sa foulée en medio pied, limitée la vitesse de course et surout la durée de la séance, mais je trouve ces séances très enrichissantes.

  3. Coach Maigrir vite

    Je me souviens qu’il y a quelques années maintenant qu’il existait une controverse sur l’excès d’amorti des chaussures. Trop´amorti fait perdre des qualités proprioceptives des pieds.
    Moi aussi j’ai adopté un modèle minimaliste type fivefinger. Sensations nouvelles et agréables mais trop vieux pour faire des longues distances avec.
    Bonne soirée à vous
    Jean philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *