gelée royale et sport, comment et quand prendre de la gelée royale chez le sportif

 

La gelé royale et le sport

Doc, c’est bien de prendre de la gelée royale ?  Quelle gelée royale il faut prendre, quand faut-il prendre la gelée royale, ça sert à quoi la gelée royale ? Voilà des questions fréquemment posées ; c’est pourquoi dans cet article je propose une synthèse sur l’intérêt de la gelée royale chez le sportif.

A mon sens la médecine n’a pour pas pour seul objectif de supprimer la maladie et les infirmités (d’ailleurs le peut-elle toujours ??) mais avant tout de procurer un état de mieux-être physique et mental ; c’est ainsi que je conçois également la mission de la médecine du sport : optimiser le bien-être physique et mental du sportif avec l’objectif d’atteindre le meilleur équilibre possible. Ceux qui connaissent mes convictions savent le rôle majeur que j’attache à la nutrition, l’hygiène de vie, le sommeil, le mental. Je m’intéresse plus au terrain qu’à la science pure, à chercher le pourquoi plutôt que de soigner le symptôme ; vous avez ainsi perçu ma motivation de mettre en avant la prévention.

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

Dans cette recherche du « bien-être », à l’écoute de l’expérience de « mes » sportifs j’ai fait le constat que des « cures » de gelée royale semblaient apporter un peu de vitalité, et probablement diminuer la fréquence des infections.

La gelée royale c’est quoi ? C’est le produit que sécrètent les abeilles « ouvrières » entre le 6ème et le 1éème jour de leur vie. La « reine » des abeilles se nourrira de cette substance gélatineuse. La « reine » vit 5 à 6 ans alors que les « ouvrières » ne vivent que 30 à 45 jours ; elle pond 2000 œufs par jour pendant des années, elle pèse et mesure deux fois plus que les ouvrières. Aujourd’hui les commentateurs sociologues avisés auraient vite fait de de parler de « harcèlement au travail », de « burn-out », de « privilèges des patrons » ( !!) pour expliquer cette distorsion de qualité de vie et de longévité entre la reine et ses ouvrières … Et si cette troublante constatation devait être rapportées aux qualités de ce riche nutriment qu’est la gelée royale ? Certains objecteront que même si les ouvrières de nos sociétés sont zélées (…) elles ne ressemblent pas à des abeilles ; certes … mais les résultats de nombreux tests et expérimentations permettent aujourd’hui d’énoncer les vertus de la gelée royale :

  • Stimulation de l’humeur psychique, régulation des facteurs émotionnels.
  • Augmentation de la vitalité.
  • Résistance accrue à la fatigue physique et intellectuelle.
  • Stimulation de l’appétit.
  • Facilitation de la digestion.
  • Augmentation de la résistance au froid.
  • Augmentation des défenses immunitaires.
  • Action antibiotique sur certains germes.
  • Stimulation de la production de jeunes globules rouges (réticulocytes) par la moelle osseuse, et aide à la synthèse de l’hémoglobine.

Ainsi il semble  acquis que la gelée royale, qui est un produit naturel n’occasionnant pas d’effets secondaires, possède de véritables qualités pharmacologiques qui fort logiquement intéressent le sportif … et le médecin du sport également nutritionniste que je suis. C’est donc fort logiquement que je conseille une cure de dix jours à l’approche des périodes d’augmentation des charges de travail.

Composition de la gelée royale : je parle ici de la gelée royale fraîche conservée au réfrigérateur ; mélangée à du miel elle perd nombre de ses propriétés ; les études montrent que sa lyophilisation n’altère pas ses propriétés.

  • Eau 66%
  • Glucides 15%
  • Protides 15%, avec une composition riche en acides aminés dont les 8 acides aminés dits « essentiels » (que nous devons apporter par l’alimentation car notre organisme ne les fabrique pas)
  • Lipides 4%
  • Toutes les vitamines du groupe B, également les vitamines A, C, D, E.
  • Des minéraux et des oligo-éléments.

 

Quelle gelée royale choisir ? Comment prendre la gelée royale ?

Ma préférence va à la gelée royale naturelle pure ; son coût est élevé car une ruche active ne produit pas plus de quelques centaines de gramme par an ; elle doit être conservée au réfrigérateur entre 0 et 5° c’est à dire près du bac à glaçons. Il faut consommer 500mg le matin à jeun, en laissant fondre le produit sous la langue.

Sous forme lyophilisée (gélules, ampoules) : ses propriétés sont conservées ; j’ai pour ma part une vigilance pour la « traçabilité » : Alors que ce mot est sur toutes les lèvres, le Groupement des Producteurs de Gelée Royale a mené des analyses sur l’origine des gelées royales vendues sur Internet et par correspondance. Le résultat est accablant: 98 % de la gelée royale vendue en France est importée d’Asie et surtout de Chine : lire cet article : http://rennotte.free.fr/nectar/fraudegr.pdf Issue de l’agriculture biologique la gelée royale « ARKOPHARMA » est une source de qualité (vente en pharmacie) Une ampoule le matin, à jeun, suffit.

L’avis médical reste toujours indispensable (ce site ne peut gérer une situation médicale particulière), mais pour ma part je conseille très volontiers ce produit naturel à « mes » sportifs.

Un grand merci pour votre fidélité sur ce site.

Jean-Jacques.

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

2 Comments gelée royale et sport, comment et quand prendre de la gelée royale chez le sportif

  1. toi

    Bonjour Docteur,

    Je consomme de la gelée royale depuis un petit moment, c’est un ami kiné qui m’avait conseillé suite à la manipulation des viscères. Il trouvait que j’avais le foie fatigué
    Il est vrai que je ressens une nette amélioration de ma conditions, je ne traîne plus dans le lit, j’ai plus de motivations, toujours le besoin de faire quelque chose, bref, ma vie à changer sans exagéré.
    Le problème, dès que j’arrête c’est tout le contraire. Du coup j’en prend souvent, trop souvent, c’est pas normal selon moi malgré le bien être ressenti au quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *