JO : révélation la recette qui fait gagner les kényans …. quel est le produit qui les fait marcher ??

Article mis à jour le 29-9-2013

Comment gagner un marathon, comment progresser en marathon et exploser votre chrono , quel est le secret qui fait gagner les kényans ?

Un produit autorisé et non détectable pour gagner un marathon ?

Voici quasiment une « bombe » que je révèle et j’en prends le risque …… j’assume :

Les kenyans, véritables stars de l’athlétisme mondial, multiplient les victoires et les places d’honneur dans les disciplines d’endurance ; Wilson Kipsang bat aujourd’hui à Berlin le record du monde du marathon; ont-ils un secret ?  OUI ; quel est ce secret ? Voyons voir … le nom de ce produit : l’ UGALI, top secret et surtout autorisé et non détectable !!!

 

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

Et bien tout simplement la farine de maïs … il s’agit d’une recette culturelle très ancienne sous la forme d’une préparation culinaire simple, très économe, et qui d’un point de vue nutritionnel possède des vertus réelles chez le sportif : sa richesse en hydrate de carbone et en protéines de haute qualité biologique en fait un aliment qui a vraiment marqué l’histoire de la nutrition dans le monde, culturellement dans les pays du tiers monde et plus récemment dans les pays modernes.

Les sportifs en particulier se sont mis à en consommer en plus de ses qualités nutritionnelles et énergétiques le maïs s’intègre parfaitement dans une alimentation sans gluten, assez prisée par le milieu du sport puisqu’il semble que le gluten peut être à l’origine de troubles digestifs (essentiellement du colon), qu’il diminue les moyens de défense immunitaire, et qu’il aggrave un terrain allergique préexistant, de nombreux sportifs témoignent dans ce sens.

La préparation est simple : on fait bouillir la farine de maïs dans de l’eau salée voire même aromatisée avec un jus de légumes et quelques épices tranquilles, on veille à bien mélanger très régulièrement pendant la cuisson, et on obtient une pâte. Probablement que quelques essais préalables devront précéder l’obtention d’une pâte homogène, onctueuse et « qui se tient » Certains de mes sportifs grillent ensuite rapidement cette pâte dans une poêle à revêtement antiadhésif, d’autres y mélangent un peu de fromage (parmesan par exemple) ; mais bon, la recette de base me semble séduisante.

A l’apéro on peut la consommer en petites boulettes si on y mélange quelques cacahuètes brisées ; en entrée avec une salade bien assaisonnée ; ou en plat principal avec de la viande, du poisson ou encore une omelette.

La composition nutritionnelle de la farine de maïs : il faut retenir qu’elle est très variable selon la variété, l’environnement, et surtout si on s’adresse à du maïs germé c’est à dire complet ou à du maïs dégermé. Car dans le germe sont contenus des ingrédients de grand intérêt comme les graisses polyinsaturées, la vitamine E, et certains acides aminés. En moyenne : pour 100g de farine (sèche avant préparation culinaire) : 70% de glucides (amidon et autres glucides), protéines 10%, lipides 5% (graisses) mais surtout des graisses « polyinsaturées c’est à dire bénéfiques pour l’organisme ; également des fibres (surtout hémi-cellulose) et enfin des vitamines (essentiellement Bêtacarotène précurseur de la vitamine A et vitamine E) et des minéraux (Phophore, Magnésium, Potassium, Sodium) ; 100g de farine de maïs (sec, avant préparation) représente un apport énergétique moyen de 370 Kcalories.

Il faut noter qu’existe un autre mode de préparation non plus avec la farine mais avec le semoule de maïs : il s’agit de la « polenta » nutritionnellement également très bonne chez le sportif. Avec l’intérêt de ne pas détenir de gluten (http://www.medecinedusportconseils.com/2013/09/05/interet-d%E2%80%99une-alimentation-sans-gluten-chez-le-sportif/ )Mais bon cet apport de sport et de culture qui nous vient des pays d’Afrique m’apparaissait plus sympathique pour évoquer l’intérêt du maïs, céréale à essayer …. pour courir plus vite ? Si des amis kényans sportifs comme non sportifs sont amenés à lire cet article, leurs commentaires, leurs ajouts et même leurs critiques seront très appréciés.

merci à tous pour votre fidélité,

Jean-Jacques

autres articles marathon:

PREPARATION NUTRITIONNELLE ET MENTALE D’UN MARATHON: http://www.seance-sophrologie.com/nouveautes/preparation-mentale-nutrition-marathon-course-pied/

PREPARATION NUTRITIONNELLE D’UN MARATHON: http://www.medecinedusportconseils.com/2009/11/21/preparation-nutritionnelle-dun-marathon/ 

 

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

9 Comments JO : révélation la recette qui fait gagner les kényans …. quel est le produit qui les fait marcher ??

  1. Vidal Sébastien

    Salut Doc.,

    Vos articles sont vraiment bien. Merci pour nous.
    Vous nous manquez en Picardie.
    Je vous suis avec assiduité.

    À bientôt et portez vous bien.
    Sébastien.

  2. Pascal

    Bonjour,

    j’ai lu votre article « main-boxeur-menuet.pdf ».
    Je l’ai trouvé très intéressant.

    J’ai juste noté un petit détail : À partir de la page 2, le mot « métatarsien » revient à plusieurs reprises…
    Il faut bien lire « métacarpien » ?

    Cordialement.

  3. Cédric

    Bonjour M. menuet

    je m’appelle Cédric Mané

    je reviens d’un voyage en Inde et accessoirement je suis journaliste; je constate que ce pays a des résultats très faibles dans les compétitions internationales. C’est quand même surprenant. Entre autres questions,je me demande si le fait qu’une grande partie de la population est végétarienne a une influence: est-ce qu’on manque d' »agressivité » si on ne mange pas de viande? Attention, je ne parle pas à une échelle individuelle, car je sais que des sportifs végétariens ont réussi de grandes carrières. Ma question est posée à une échelle collective: est-ce que les sportifs indiens seraient plus performants si ils vivaient dans une société où on mange plus de viande? Plus globalement, la question est: consommer de la viande rend-il plus « agressif »?

  4. Jean Jacques Menuet

    un grand merci pour ce commentaire; en plus le folon est riche en minéraux et en fer; bien cordialement, jjac

  5. Jean Jacques Menuet

    ok; je ne suis pas expert au point d’assurer que ma réponse est fiable, mais pour connaître de nbx sportifs végétariens je ne pense pas que la consommation de viande apporte vraiment plus de « force »; cdlt, jjac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *