REGIMES dangers arnaques étude AFFSAPS

Dr. Jean-Jacques Menuet Nutritionniste du Sport

http://www.medecinedusportconseils.com/

Les résultats de l’étude publiée aujourd’hui (25 nov. 2010) par les spécialistes de l’AFFSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de santé)  bénéficient d’un gros relai médiatique et c’est tant mieux. VOICI CE QUE J’EN PENSE en toute objectivité, avec un regard quelque peu critique :

La priorité du médecin ce doit être la santé du patient qui le consulte.

Oui un français sur 4 se trouve en surpoids, oui les gens ont le droit de soigner leur silhouette, et oui ils ont droit de se mettre en danger, on se rapproche de la problématique du tabac (qui tue), de la drogue (qui tue), des excès de vitesse sur la route (qui tuent)Je ne parle pas des patients pour qui le surpoids présente un retentissement sur la santé : retentissement rhumatologique, retentissement cardiaque et vasculaire, diabète, dépôts de graisses sur les parois des artères (artères du cœur, des jambes, des carotides, hypercholestérolémie, syndrome métabolique (trop de graisses viscérales)

Les prescripteurs de Médiator commencent à regretter d’avoir fourni une solution facile aux patients qui les ont consultés pour « maigrir » ; c’est vrai que prescrire un médicament c’est plus facile que de dépenser de la salive pour expliquer au patient la logistique pour qu’il perdre du poids de façon « intelligente »

Certains de mes patients en surpoids n’ont pas eu le courage et surtout n’ont pas eu la motivation de suivre mes conseils pour perdre du poids sans danger ; certains sont revenus m’annoncer avec une satisfaction à peine cachée  : « vous savez, vos conseils nutritionnels n’ont rien donné et de toute façon je n’ai pas pu suivre vos conseils sur les activités physiques, mais j’ai trouvé un médecin vachement sympa qui prescrit de la soupe aux choux, ça a super bien marché, j’ai perdu 10 kg en un mois », ou encore : « j’ai trouvé un médecin qui m’a vendu des sachets de compléments protidiques, il veut me voir tous les 15 jours, bon c’est un peu cher, mais ça a super bien marché » ces patients (ou plutôt ces proies) savent-ils que ces médecins passent auprès de laboratoires « spécialisés » des commandes, puis revendent en direct les sachets, moyennant une marge de 30% ; désolé, mais pour moi c’est de l’ARNAQUE, point.

Je suis nutritionniste du sport, convaincu qu’on ne peut perdre du poids QUE SI on associe des conseils nutritionnels et des activités physiques qui se doivent d’être adaptées à chaque patient.

Je ne vais pas me permettre de parler du « régime menuet » d’abord parce que je ne veux pas utiliser le mot régime, synonyme de galère, frustration, punition. Mais quand je vois tous ces régimes qui fleurissent, régime de « machin » ou de « truc » ou de « trucmuche » je me dis que ces médecins exploitent la misère psychologique des gens qui veulent du résultat immédiat, faire comme la copine de travail, avoir à 50 ans la silhouette de son fils. Je pense toutefois que ces médecins ne sont pas si responsables que ça, ils surfent sur la vague de la culture de l’apparence, la peur de vieillir, le souci de ne communiquer avec l’autre qu’à travers le physique et la séduction, la peur de vieillir, l’angoisse de voir son corps se modifier. C’est notre société qui est responsable, mais à mon sens le médecin, qui est là pour la santé de son patient, ne doit pas exploiter tous ces aspects sociologiques.

Je suis installé depuis près de 25 ans (médecine du sport et nutrition du sport), je baigne dans le milieu du sport, de la performance, j’ai reçu de nombreuses centaines de patients qui souhaitaient et souhaitent perdre du poids ; j’ai vu trop de patients ou sportifs détruits physiquement ou psychologiquement dans les suites d’observances de régimes tous plus crétins les uns que les autres ; certains ont installé des troubles psychologiques, instruisant toute leur vie autour d’un YOYO infernal au niveau du poids, transmettant leurs convictions et leurs fantasmes à leurs enfants, installant parfois des troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie) ; sans parler de l’inefficacité totale, sur le temps, de ces régimes débiles ; car pour la plupart de ces patients je dispose d’un suivi de longue date, j’ai le recul pour affirmer qu’en suivant un régime débile on reprend du poids, et plus qu’avant la mise en place du régime.

Mes critiques d’un point de vue nutritionnel :

  • Alimentation pauvre en fibres, d’où de fréquents symptômes digestifs, des troubles du transit, des glucides trop vite absorbés car non « ralentis » par les fibres pour l’assimilation.
  • Un excès de protéines pendant une durée prolongée, d’où des risques sur les reins et sur le foie.
  • Déficit d’apports en glucides complexes : d’où à long terme des risques de diabète par perturbation de la sécrétion insulinique, des troubles du sommeil par hypoglycémie, des signes délétères psychologiques par hypoglycémies cérébrales.
  • Surtout ces « régimes » ne sont pas équilibrés en apport Glucides-Protides-Lipides, sont carencés en minéraux, fer, vitamines, oligo-éléments.

Ce que je propose : L’ASSOCIATION CONSIGNES NUTRITIONNELLES-ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES. Je vous propose de prendre connaissance de cet article que je ne publie pas suite à cette étude récente de l’AFFSAPS puisque je l’ai mis en ligne en déc.2009 :

http://www.medecinedusportconseils.com/2009/12/03/comment-perdre-3-kg-par-mois-sans-prendre-de-risque-pour-sa-sante/  COMMENT PERDRE 3 kg PAR MOIS SANS DANGER POUR SA SANTE

Dr. Jean-Jacques Menuet Nutritionniste du Sport

http://www.medecinedusportconseils.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *