LA CREATINE, véritable « star »: qu’en penser

C’est la grande star des produits de l’effort, le nombre de sites qui en propose est effarent, on en parle dans tous les milieux du sport, des « vedettes » quasi « vitrines», « icones » du sport en ont pris ; elle expliquerait les … effrayantes modifications de la morphologie de certains sportifs (hummm… ) ; on en trouve partout : même en pharmacie, donc « Docteur, si on en trouve en pharmacie c’est que c’est bon pour la santé » !!!

J’EVOQUE également UNE PRATIQUE DANGEREUSE pour la SANTE DU SPORTIF (PRISE DE CREATINE SOUS FORME INJECTABLE) QUE PEU DE PERSONNES ACCEPTENT D’ « ENTENDRE » …. Cela ne me dérange pas de déranger …

 Donc …., jetons un œil critique !!

Essentiellement synthétisée  par le foie l’organisme en « fabrique » environ 2 g par jour. Une alimentation équilibrée apporte 1 g de Créatine par jour, par exemple 250 g de viande ou de poisson apportent 1g de Créatine.

Nos muscles possèdent des réserves en Phosphocréatine qui est une molécule riche en énergie. Cette molécule se dégrade en ATP (Adénosine Triphosphate) lors d’un effort très violent et de courte durée (moins de 5-7 secondes). Cette réaction énergétique a lieu sans présence d’oxygène (anaérobie), sans « avoir le temps » d’aller chercher du Glucose dans le sang et encore moins dans les muscles) et s’épuise rapidement. L’affaire est « compliqué e », je ne détaille pas plus.   

Certaines études montrent qu’un sportif soumis à de grosses charges de travail, notamment des efforts sollicitant les masses musculaires (également donc des séances de musculation), perdrait 1 à 2 g de Créatine par jour. On pourrait donc conseiller d’en apporter ??? Aucun intérêt à mon sens, le corps ne capte pas ou très peu, surtout la cellule musculaire car la Créatine qu’on pourrait apporter est sous une forme qui ne peut pas passer la barrière de la membrane de la fibre musculaire ; résultat : « je prends de la Créatine, et bien elle part directement dans les urines ! »

La consommation de Créatine fatigue les reins et peut entraîner une « rétention » d’eau.

En aucun cas la prise de Créatine ne peut expliquer la transformation physique de certains sportifs surtout dans certains sports ; il est clair que la prise d’anabolisants, d’hormone de croissance, etc. est de mise dans certains sports, j’espère ne parler que du très haut niveau.

La commercialisation de la Créatine est autorisée en France, mais pas sa consommation ; je ne me prononce pas sur cette hypocrisie de plus dans le milieu du sport ….

 La Créatine ne fait pas partie de la liste des produits dopants.

De très nombreux sportifs en consomment à travers le monde ; il est annoncé qu’on n’observe quasi pas de problèmes de santé. JE NE SUIS PAS D’ACCORD : mon vécu et mon  expérience dans le sport m’ont  permis de savoir que certains sportifs utilisent cette Créatine sous forme injectable, en injections intraveineuses voire même en perfusions (petits « baxters « )ET BIEN NON !!!!! Des accidents cardio-vasculaires (troubles du rythme) sont fréquents. Et je suis désolé d’avancer une hypothèse régulièrement « réfutée » car il y a des sports dans lesquels il ne faut pas évoquer « certaines » choses qui dérangent ; je précise bien que je n’émets qu’une hypothèse, mais si des scientifiques sont amenés à lire cet article merci à eux de me donner votre avis. Dans un pays étranger et dans un sport, on a constaté le décès de plusieurs dizaines de sportifs, âgés de 35 à 45 ans, c’est à dire après leur carrière sportive ; il pourrait s’agir de l’installation progressive, sur plusieurs années, d’une fonte musculaire en relation avec une absence de production de Créatine par l’organisme: les apports exogènes de Créatine, sous des formes injectables (« Néoton »), pouvant « mettre au repos » définitivement la fabrication de Créatine par l’organisme. L’évolution se faisant vers une cachexie musculaire respiratoire, puis le décès ; dans ce pays une association de veuves de ces sportifs a été créée…  taper sur un moteur de recherche : « veuves créatine », de nombreux sites dont des sites officiels argumentent ; que l’on ne se méprenne pas : je suis un passionné de sport, je respecte le sportif, je l’écoute, je ne suis pas juge; mais d’un point de vue pédagogique, pour la santé du sportif, il me semble essentiel d’exposer parfois des arguments « massue » …

Ma réponse à un sportif qui me pose la question s’il peut prendre de la Créatine : je ne suis pas là pour juger » mais je te donne quelques arguments : pour moi c’est non car :  

  • C’est bien cher pour ce que c’est.

 

  • Ton organisme en fabrique.

 

  • Si tu en apportes ton organisme ne va plus en fabriquer.

 

  • Ça fatigue les reins et ça retient l’eau.

 

  • La consommation est interdite en France.
  • ATTENTION AUSSI: car sur certains sites internet  ou dans certaines revues ou « salles » tu penses aceter de la Créatine mais on ne peut pas exclure le risque que d’autres produits plus « performants » aient été ajoutés (sans bien sûr que cela soit précisé sur l’étiquetage!) : Nandrolone, Insuline, IGF1, facteurs de croissance, etc ……… Je répète INLASSABLEMENT qu’il en va de la SEULE responsabilité du sportif s’il est contrôlé positif après avoir consommé un produit ou un « complément » dont il n’est pas assuré à 100% qu’il ne contient pas de produits interdits.

 

  • Aucune étude n’a vraiment démontré assurément une optimisation de la performance.

 

  • Il doit exister des effets secondaires même si on manque d’études pour lister les incidents.

 

  • Donc, laisse tomber !! Et veille plutôt à privilégier une nutrition adaptée et des protocoles nutritionnels avant-pendant-après l’effort. Il n’existe pas de produits « miracles »

30 Comments LA CREATINE, véritable « star »: qu’en penser

  1. Antoine

    Félicitations d’avoir le courage de se mouiller pour un produit tellement médiatique et donc soumis à certaines lois de marchandising …
    Continue le sport et les sportifs ont besoin d’aide de spécialistes pour être éclairés plus facilement.
    Et puis d’entendre d’autres sons de cloches fait toujours du bien.
    Oui je viens bien de te comparaît à une choche 😉 très cher dok!
    Amicalement.

  2. Pingback: Pertes de temps > blogs. «

  3. Rufin BAKOUETANA

    par la même occasion je voudrais poser mon problème. je suis sportif de haut niveau et chaampion de mon pays (Congo Brazzaville. aprèsnun contrôle médical, mon Docteur s’étonne de mon taux élevé de créatinine (entre 21,26 – 20,5) . il semble suspecter une insiffisance renale. Quel en est l’explication ?

  4. Pau

    Bonjour,
    merci pour votre super site.

    Que penser des complements en poudre de proteines? « whey protein », type Impact Whey protein?

    Est-ce mauvais aussi pour la sante si on prend une dose de 30g de poudre tous les jours?
    Est-ce que ca contient d’autres choses que des proteines et qui sont mauvaises pour la sante?

    Bonne continuation pour votre site,
    Merci d’avance pour votre reponse

  5. Jean Jacques Menuet

    ok; pour les apports en protéines: les jours de grosses charges d’entraînement ok si 2g/kg/jour au max; si journées entrainement « moyen »: 1,5-1,6 max; si journée repos 1-1,2 max; veiller à boire bcp plus les jours où les prot sont augmentées; après qq soit la marque il faut voir la qualité de l’aminogramme et ne pas acheter non plus trop cher … et aussi avoir le maximum de garanties que le produit ne contient pas « autre chose » que des prot (dopage); alors autant aller chez Décat et acheter des protéines simples comme les « protéines 90 » d’Aptonia; ou « Régéprot » chez Overstim. Donc 30g/jour: à vous de calculer mais ça doit représenter environ 0,5g/kg/jour; y ajouter votre calcul des apports alimentaires; cdlt, jjM

  6. Pau

    Fantastique merci pour votre reponse si rapide et complete!
    Je pratique la course a pied et le cyclisme, et j’utilise ces proteines dans un but de recuperation et regeneration musculaire, car malgre une alimentation equilibree variee, je ne parvenais pas a atteindre 1,2g de prot/kg/j (je pese 75kg).

    J’ai hate de lire vos nouveaux articles, et vais lire tous les autres des que j’ai du temps!
    Merci!

  7. boileau

    salut

    je me posait ds questions sur la creatine maintenant g la reponse c’est de la daube
    mieux vaut manger correctement et le plus varie possible

  8. Ben

    Ah enfin un avis à but non lucratif!
    Je suis d’accord sur certaines choses et j’avais ma petite idée sur les effets néfastes pour la santé.
    Je pratique la culture physique et je prend de la créatine (3g) par jour pendant les périodes de prises de mass seulement.
    Pourquoi mes performances sont elles accrues???
    Un effet placebo? ou peut être le sucre dans le gainer.

  9. Rodolphe

    Bonjour a tous, comment un médecin peut publier un article avec autant d’éléments complètement faux !!!!! Déjà de nombreuse études prouve les bénéfices réelle de la créatine monohydratée (40 ans d’études au USA), désolé de vous contredire mais la créatine est en vente libre en France depuis plus de 10 ans !!!!!! Il existe plus de 4 études sur les 20 dernières années portant sur des milliers d’utilisateurs sur plusieurs années sans aucune démonstration d’effets secondaires même a dose trés importante par rapport a la posologie recommandée. Et enfin une étude de 2013 montre que lors de l’arrêt de la prise de creatine, et qu’elle qu’en soit les quantités prisent et le durée, le corps humains recommence a en fabriquer sans aucun problème…..donc en conclusion, vous êtes médecin, donc scientifiques et je vous remercie de publier des articles basé sur la connaissance scientifique et non sur vos impressions et vos croyances qui sont en total contradiction avec les instances sanitaires de votre pays.

  10. gaetan

    Bonjour,

    J’ai lu votre article et il est intéressant je suis adepte de la musculation, et consommateur des compléments alimentaires que nous trouvons en commerce.
    J’ai testé la créatine et d’autre compléments de base, et mon constat est qu’elle agit réellement, on gagne en force si on à une alimentation correcte derrière, merci de donné votre point de vue et de ne pas juger.

    Sportivement

  11. Jean Jacques Menuet

    ok pas de problème; si vous avez l’impression que je juge c’est que j’ai été maladroit; je donne un avis, point; et je vous laisse très volontiers émettre votre avis; cdlt, jjM

  12. Luc

    Compte tenu de la tournure que prend ce débat (n’est-ce pas Rodolphe ?), je tenterai de le conclure en posant une seule certitude : la créatine n’est pas du tout dangereuse pour le cerveau. En effet, pour avoir des problèmes de côté là, il faut auparavant être équipé, ce qui n’est pas le cas des amateurs de musculation, tri-athlètes périlleux, coureurs à pied camés aux endomorphines et autres Prix Nobel… Donc Messieurs les faux sportifs et vrais drogués fans de paradis artificiels, mangez la créatine, sniffez la, injectez-vous la, et surtout mourez rapidement, de façon à ce que votre traitement lourd de greffe de reins à l’hôpital public ne vienne pas en plus augmenter nos contributions d’actifs responsables.
    PS : merci Docteur Menuet de n’être pas lobbyisé !

  13. Jean Jacques Menuet

    ouaffffffff ça c’est du commentaire énergique !!! au point que je vien de le twitter sans bien sûr en préciser l’origine ; cdlt, jjM

  14. MAX

    Légal mais pas sans danger. J’en avais acheté une grosse boite en 1998 environ quand je m’entrainai bcp en dévelopé couché (jusqu’à 3x/j ; matin, aprés-midi et soir !) avec des maxis réguliers de 3-4 rep à 120 kg, 130 kg deux ou trois fois et je n’en reprendrai jamais. La créatine augmente la contraction musculaire. Moi j’en prenai de « bonnes doses » plrs fois par jour avt, aprés l’entrainement, dans un verre avec de l’eau. Mes maxis en dévelopé couché augmentaient de quelques % mais aussi le niveau de contraction au niveau de la poitrine. A un moment, aprés quelques semaines j’ai comencé à me sentir trop opréssé, contracté au niveau de la poitrine ; là je me suis dit, arête car si tu continus tu vas faire un malaise cardiaque. J’ai donc jeté le reste de la boite et n’en n’ai plus jamais repris. Heureusement dès qu’on arête d’en prendre, le produit s’élimine rapidement et le niveau de contraction èxéssif, opréssant qui arrive progréssivement aussi. Autre éffet indésirable de ce produit artificiel, c’est que quand vous dormez la nuit vous avez des visions (rêves) un peu fous, complètement inabituel par raport à une non prise de ce produit. Par contre à mon avis les protéïnes totales de lait sont sans danger et même très bénéfiques si on en a besoin de se renforcer de tps en tps ; à condition évidement de ne pas en prendre trop, ni trop souvent mais uniquement quand on sent qu’on a vraiment besoin de se reconstituer aprés par exemple une pèriode d’éforts trop intenses, trop longs qui a fait perdre trop de densitée, de compréssion, résistance, charge.

  15. Labesse

    petit problème de syntaxe !! 🙂

    Bonjour,

    Alors suis je victime de l’effet placebo ??

    L’effet placebo se définit par l’espoir d’obtenir une guérison ou un bénéfice à partir d’un apport exogène ( médicaments, compléments alimentaires dont la créatine etc…).

    Or depuis que je prends de la créatine mono hydrate, j’ai quand même remarqué une nette progression et ascension sportive.
    Et ce tant sur le plan musculaire ( accroissement / hypertrophie ) que sur la force et l’endurance.

    seulement, une fois habitué au traitement ou à la supplémentation l’effet placebo tendrait je pense à s’atténuer voire à disparaitre, non ?!

    Au passage, la Rhodiola Rosea est un atout majeur pour les performances sportives.

    Sinon, c’est très bien d’avoir des points de vue différents, il convient d’étudier tous les paramètres pour être critique et objectif.

    L’esprit scientifique et cartésien tend vers l’incrédulité, pas de preuve pas de résultats et / ou d’effets démontrés.

    Il faut donc distinguer effets prouvés d’effets reconnus. Si prouvé forcément reconnu mais l’inverse n’est pas forcément vrai.

    Le bémol, dans cette article je ne vois que très peu de références mis à part votre bonne foi et votre expérience personnelle.

    Les gens ayant eu des problèmes avec la créatine ont peut être d’autres problèmes de santé sous jacents qui couplés à la créatine potentialisent la dégradation de la santé…

  16. Jean Jacques Menuet

    bjr; bravo pour l’acidité de votre plume; j’ai eu envie de chatouiller la créatine car je trouve que c’est vraiment vendu cher pour ce que c’est, et clairement je doute bcp des « résultats » affichés par les sportifs qui ont monstrueusement pris de la masse et qui nous annoncent qu’ils n’ont pris « que » de la créatine; après, nbx des sportifs qui me consultent consomment ce complément (même si je ne les y encourage pas); à doses tranquilles je ne soulève pas de polémique en terme de danger; juste je dispose d’élts sans conteste de la toxicité cardiaque (troubles du rythme) de la créatine qui a une certaine époque et dans certains sports était utilisée en intraveineux avt une compétition; j’ai recueilli des témoignages fiables; il s’agit de créatine phosphate qui, pk qu’elle était administrée par voie IV pouvait pénétrer ds la cellule musculaire; ce qui n’est pas le cas des formes orales; en théorie la créatine phosphate sert -si tout du moins elle est capable d’entrer ds la cellule musculaire- à augmenter les réserves d’énergies immédiatement utilisables par le muscle et permettrait de diminuer la fatigue musculaire (qui correspond simplement à l’épuisement des réserves), il n’y a donc pas d’effet direct sur la masse musculaire pouvant expliquer une prise de masse hormis un effet de rétention d’eau. Après, oui vous avez raison, je ne suis pas scientifique, d’excellents confrères pourraient débattre sur ce sujet; à condition toutefois qu’ils ne soient pas liés au lobbying de la muscu; car de nombreuses études sont totalement pipées; pour ma part j’ai refusé les nombreuses et très tentantes propositions de sociétés qui vendent de la complémentation, du lait de vache, ou du soja ou tte autre mode dont sont friands les sportifs; cdlt, jjM

  17. letourneur bernard

    Monsieur ; la créatines monohydrate augmente les estrogènes hormonaux chez les humains et chez les animaux voir brevet d invention 2478900 ou 2970650 fr Google epixel créatine monohydrate bernard Letourneur
    comment croire que la créatines monohydrate est antidopage mondial sans expertise médical d évaluation clinique des estrogènes hormonaux chez les sportifs business au détriment de la santé publique sans contrôle du CPK
    Bernard Letourneur

  18. Jean Jacques Menuet

    ce site est un espace d’échanges; je publie donc votre commentaire même si je ne dispose pas d’élts pour confirmer ou infirmer votre argumentation; aux internautes de débattre

  19. Guillaume Labesse

    Bonjour,

    Jean Jacques Menuet.

    Je n’avais aucunement l’intention d’être acide avec ma plume mais plutôt basique !! ( lol ).

    Mais il est vrai que j’ai le verbe franc et sincère. Langue de bois très peu pour moi…

    Je plantais juste le décor, les constats pour mon humble personne sont ceux que j’ai décrits. Je suis loin d’être un sportif de haut niveau, disons un bon amateur, oui…

    Je vous rejoins totalement sur le point fort intéressant que vous avez souligné. A savoir le fait que la plupart des labos ( comme les médias d’ailleurs …) ne sont pas indépendants. Et donc que leurs travaux sont influencés. Ce qui amènent à des conclusions bien sur erronées.

    Nous nous rejoignons et comme je le dis effets reconnus ne signifie pas forcément effets prouvés.
    Pour une plante par exemple, on peut dire qu’elle agit sur l’humeur mais les mécanismes sont encore mal connus.
    Et prouvé signifie fatalement reconnu. j’entends par prouvé, réellement et honnêtement prouvé ==> Esprit cartésien.

    Existe t il un moyen de vérifier la présence de créatine inchangée dans les urines ??

    Je le souligne de nouveau article intéressant qui met en avant les propagandes quant aux vertus de ce complément.

  20. Jean Jacques Menuet

    ok bjr; pas de problème, vraiment sans rancune ! il faut échanger; je ne sais pas si la créatine inchangée peut être retrouvée ds les urines; cdlt, jjM

  21. Labesse Guillaume

    Merci.

    Je tenais simplement à souligner le fait que c’était très plaisant d’échanger avec des gens objectifs et qui n’ont pas peur de se remettre en question. et donc de remettre en question ce qu’ils disent…

    Cdlt Guillaume

  22. Labesse Guillaume

    Rien à voir mais je voulais savoir quel était votre avis sur l’équilibre acido basique et sur ce que recommandent les nutrithérapeutes / naturopathes à ce sujet.

    Merci de déplacer dans la section appropriée le cas échéant.

  23. Jean Jacques Menuet

    voici le contenu d’un de mes articles de vulgarisation, publié sur un autre site: Le rééquilibrage acido-basique
    Pendant un effort physique soutenu une production d’acide lactique se produit, responsable d’une augmentation de l’acidité de l’organisme : c’est « l’acidose », définie par une baisse du PH ; cette production d’acide lactique participe à la mise en place de certains mécanismes énergétiques, une partie de l’acide lactique se transformant en glycogène. Après l’effort il faut rétablir l’équilibre acido-basique c’est à dire réduire l’acidité de l’organisme. Un excès d’acidité est nuisible pour la santé de l’organisme : blessures musculaires, tendinites.
    L’activité physique post effort permet de mobiliser cet acide lactique; ainsi poursuivre dès la fin de l’effort, pendant 10 à 15 minutes, une activité à 60% de la VO2max aide à diminuer l’acidose.
    Les exercices respiratoires représentent également un moyen souvent méconnu d’abaisser le taux acide.
    Bien boire pendant les heures qui suivent un effort prolongé et intense participe aussi au rééquilibrage acido-basique car en éliminant le gaz carbonique produit par l’organisme, les poumons éliminent également les acides produits.
    La nutrition, en proposant des boissons et des aliments alcalinisants (c’est à dire qui tamponnent l’acidité) joue un rôle essentiel dans ce processus de récupération : on peut proposer dès la fin de l’effort une boisson bicarbonatée ; puis une boisson de récupération « tout en un » qui contient du bicarbonate et également des minéraux, des glucides et des acides aminés pour optimiser le processus de récupération ; le repas qui suit l’entraînement ou la compétition doit être riche en aliments « alcalins », tels qu’un bon bol de potage de légumes ou un jus de légumes (en évitant la tomate), de la purée de carottes et ou de pommes de terre, de la compote de fruits ou un fruit cuit, également un laitage si le sportif les dérivés du lait de vache ; les protéines d’origine animale devront être consommées de façon modérée lors du repas post-effort car elles génèrent la formation d’acide.
    La mesure du PH des urines ou de la salive, à l’aide d’une simple bandelette, représente un bon moyen pour s’assurer de la baisse de l’acidité de l’organisme.

  24. letourneur bernard

    Bonjour.
    Monsieur, Labesse Guillaume , la créatine monohydrate vendu en gélule comporte des allégations , améliore les performances sportives et Efforts explosifs et intenses, ces thermes sont des allégations Médicale .ou non Médicale, que dit la loi de la santé publique voir L ANSM car la créatine monohydrate est un complément alimentaire et je vois pas d agrément sur l étiquette pour les allégations .me répondre si possible. cordialement bernard letourneur

  25. Gaust

    Juste dire à Mr labesse que ce n’est pas parce qu’il a ressenti un effet que c’est dû à la créatine et que « son » résultat prouve quoique ce soit pour la majorité des gens. Et puis effet est effet, effictivement, mais ici le but est aussi de déterminer aussi si l’effet est un effet « sain ».
    De plus l’effet placébo est bien réel dans bcp de cas. Qu’est ce qui prouve que vos progrès sont dûs aussi uniquement à la créatine? Rien. Comme vous le dites pour ceux qui ont eu des problèmes avec la créatine; ceux qui ont eu des bienfaits n’ont-ils pas été biaisés par d’autres éléments? Pas simple de déterminer.
    De plus je ne vois aucun intérêt à prendre un supplément dont on est dépendant corps et fric et que dès l’arrêt l’état initial, l’équilibre et l’homéostase reprennent le dessus? C’est une sorte de masturbation musculaire!

  26. Gaust

    ah oui! Dernière chose mais not least . Manger mieux plutôt que de vous bourrer de poudres sèches artificielles qui finalement proviennent d’aliments frais (logiquement, p-ê) mais sans tout le reste de l’aliment! Un supplément oui, une alimentation chimique non!
    Par exemple, une orange. On va vous la sècher, la lyophiliser et puis on va vous vendre ses composants équivalents pour 100 à 1000 fois le prix de l’orange et finalement avec un effet moindre que l’orange elle même sur la santé. Fantastique non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *