LE NEZ DU BOXEUR, LE SAIGNEMENT DE NEZ: 3 « experts »: l’Arbitre, le soigneur, le médecin

Le nez du boxeur, le saignement de nez : 3 experts : l’ARBITRE, le SOIGNEUR, le MEDECIN

Mon expérience de médecin de l’équipe de France de boxe, et de médecin de ring depuis de très nombreuses années m’amène à exposer dans cet article des conseils sur cet accident fréquent qu’est le saignement de nez.

article mis à jour le 3 janvier 2014.

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

Le saignement de nez est aussi appelé « épistaxis »

++++++++++ Les muqueuses du nez sont très fragiles, et riches en vaisseaux sanguins, donc ces muqueuses saignent facilement au moindre contact. Certains boxeurs ne saigneront jamais du nez, d’autres saigneront facilement au moindre contact.

Il faut savoir que le boxeur ne doit JAMAIS prendre d’ASPIRINE pendant les trois jours qui précèdent un combat car l’ASPIRINE « fluidifie » le sang et peut faciliter le saignement. S’il doit se soigner pour un mal de tête ou une fièvre, il devra plutôt prendre du PARACETAMOL; mais le boxeur verra ça avec son médecin.

Le nez est le « pare-choc » du visage ; avec le port du casque le nez constitue une véritable cible ; donc les coups portés au nez sont nombreux, surtout chez les boxeurs qui ne montent pas les mains ou qui s’exposent en agitant fièrement les poignets en bas, pensant  ainsi narguer leur adversaire…..

Lors de la visite médicale qui précède le combat je pose toujours la question : « tu saignes du nez facilement ? », et j’examine le nez avec attention à la recherche d’un signe de fracture récente ; j’observe de façon constante que rares sont les boxeurs victimes d’épistaxis fréquents  qui ont consulté un spécialiste du nez (ORL)

++++++++++ Au bord du ring si un boxeur présente un épistaxis, l’Arbitre le fera d’abord essuyer et laver le nez par son soigneur ; si l’épistaxis persiste l’Arbitre demande au médecin de ring de monter, à l’extérieur des cordes ; le médecin peut faire moucher un peu le boxeur, nettoyer avec une compresse, regarder avec une lampe, mais il n’a pas le droit de soigner. Il faut regarder trois choses : si le saignement est peu abondant, non en jet : très souvent le médecin annonce à l’Arbitre que le combat peut continuer ; si ça saigne « en jet » cela signifie qu’une petite artère (dénommée artériole) est lésée : il annonce à l’Arbitre l’arrêt du combat ; enfin il faut examiner avec soin le nez : au moindre doute de fracture le combat doit être arrêté, le médecin le notifie à l’Arbitre. Le médecin va également tenir compte de l’équilibre du combat et fera arrêter plus facilement un boxeur largement mené au score, alors que si le combat est équilibré la décision pourra être lourde de conséquence, surtout si la fin du match est proche; mais on doit garder à l’esprit que le plus important est la santé du boxeur, surtout dans les jeunes catégories d’âge. Bien sûr chez les pros un saignement de nez sera considéré certes avec vigilance et la décision du médecin sera prudente, mais la configuration n’est pas la même que sur un combat amateur de niveau moyen. De même que sur un combat amateur de niveau national ou international l’arbitre et le médecin tiennent compte de l’enjeu. Bref, pour le médecin c’est une décision souvent difficile à prendre … et qui souvent sera critiquée…

++++++++++ Le rôle du soigneur : « la minute de repos appartient au soigneur » qui va faire moucher tranquillement son boxeur qui a rejoint le coin ; essuyer le nez, laver avec une éponge ; de même qu’il faut bien nettoyer les gants, placer le boxeur assis ou debout mais tête penchée en avant ; appliquer une pommade « hémostatique » (c’est à dire qui stoppe le saignement) comme de « l’ HEC » ; pincer entre le pouce et l’index les narines de sorte de stopper ou limiter le saignement (même si en théorie cette compression devrait être réalisée pendant 10 minutes sans interruption !) Je recommande au soigneur de porter des gants pour ces soins au contact avec du sang. De même le soigneur de l’adversaire du boxeur qui saigne doit veiller à bien nettoyer les gants de son gars.

++++++++++ Le rôle du médecin : si arrêt du combat (« stop médical » et arrêt de l’arbitre) : examiner avec beaucoup d’attention le nez dès la descente du ring (lampe, compresse, gants) ; j’ai pour habitude de faire appliquer avant  puis après la douche un mélange de 3 pommades : pommade HEC – pommade HOMEOPLASMINE – et un peu de VASELINE. Egalement il faut glacer (appliquer un simple glaçon sur la narine qui a saigné ou qui saigne, ça freine le saignement (mais toujours faire attention car on peut aussi brûler la peau en appliquant trop longtemps de la glace). Si l’épistaxis est sévère et/ou s’il y a la moindre suspicion de fracture des « OPN » (= fracture des « os propres du nez ») j’adresse le boxeur dans un service d’urgences. NE PAS HESITER A PRESCRIRE UNE RADIO AU MOINDRE DOUTE DE FRACTURE ; lors de cette compétition récente j’ai rejoint le boxeur en question (fracture du nez) à l’Hôpital où je l’avais adressé pour lire tout de suite les clichés. Systématiquement je demande à tout boxeur ayant présenté un saignement de nez pendant le combat de voir dès le lendemain un médecin du sport ou son médecin traitant qui l’adressera si nécessaire à un spécialiste du nez (ORL)

Dès les heures qui suivent un coup sur le nez, un hématome peut apparaître, même si le nez n’est pas fracturé; pour résorber cet hématome j’ai pour habitude de prescrire de l’ARNICA en homéopathie: « ARNICA 5CH » 5 granules matin midi soir pendant 3 jours, à prendre à distance des repas; il faut laisser fondre les granules sous la langue, et les prendre loin des repas. Egalement sur la peau du nez en regard de l’hématome le boxeur peut appliquer de l’ « HEMOCLAR » en pommade ou un gel d’ARNICA.

En fait tout boxeur devrait avoir dans son sac un tube de granules d’ARNICA-5CH, et prendre 5 granules dès la fin d’un entraînement ou un combat s’il a été touché, au visage, ou sur le thorax ou ailleurs; de plus cette prise d’ARNICA apaise les courbatures après l’entraînement. De même qu’une glacière avec quelques glaçons devrait être présente dans toute salle de boxe. De nombreux boxeurs suivent cette recommandation.

Pour un boxeur  qui saigne assez souvent pendant ses combats je recommande l’application de « mon »mélange des 3 pommades au niveau de la muqueuse de la narine (pas sur la peau du nez!) 3 fois par jour les 3 jours qui précèdent un combat (en massant tranquillement avec le doigt pendant une minute), et le jour du combat je lui conseille d’appliquer cette pommade dès le lever puis une heure avant  le combat.

Mon expérience me fait aussi penser qu’un boxeur qui saigne du nez présente parfois une carence en fer, encore faut-il que les sportifs soient suivis correctement et qu’ils considèrent que le suivi médico-sportif fait partie prenante de leur sport et de leur santé (lire à ce propos: http://www.medecinedusportconseils.com/2014/01/13/sportifs-votre-attention-sil-vous-plait-la-prevention-devrait-etre-une-priorite/ )

Il est évident qu’un boxeur qui sait qu’il risque de saigner pendant son combat présente un  état de stress permanant  dès le début de son combat : sans cesse il vérifie son nez en frottant avec un gant, sans cesse il cherche le regard de son coach pour qu’il lui fasse un signe pour savoir s’il saigne ; cet état de stress handicape très certainement la performance car le boxeur n’est pas à 100% dans son combat.

En conclusion je conseille vraiment à tout boxeur qui présente souvent des saignements de nez de consulter un ORL et si possible un ++++++++++ ORL qui connaît bien la boxe. Cet ORL jugera s’il doit réaliser une « cautérisation » Il faudrait peut-être qu’une liste de spécialistes ORL qui connaissent bien la boxe soit mise en ligne, peut-être sur l’excellent site de la Fédération ? Je délivre une info : quelques ORL assurent régulièrement une consultation à l’INSEP, il faut se renseigner au secrétariat du département médical de l’INSEP. Car de nombreuses solutions peuvent être proposées au boxeur. Il m’arrive d’adresser certains de mes boxeurs à cette consultation de l’INSEP.

Excellent commentaire d’un Internaute :

« Bonjour doc’.
Vous ne dites pas grand chose de la cautérisation. Je l’ai fait deux fois pour ma narine droite qui saignait sans arrêt (entraînement de boxe, assauts, et même le matin au réveil) et pour l’instant ça va beaucoup mieux.

Merci pour tous ses conseils et ce super site »

Ma réponse : « ton commentaire est tout à fait juste, merci; mais en fait lorsque je conseille de consulter un spécialiste ORL je sous-entends que c’est cet ORL qui va juger de la conduite à tenir, et comme tu le dis fort justement le plus souvent  il réalise une cautérisation. J’ajoute ton commentaire et ma réponse dans l’article.  Cordialement, bons combats; Jean-Jacques Menuet »

Donc n’hésitez-pas à commenter et critiquer mes infos conseils et argumentations, ce site est un espace d’échanges et ne détient en aucun cas la « vérité »

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

21 Comments LE NEZ DU BOXEUR, LE SAIGNEMENT DE NEZ: 3 « experts »: l’Arbitre, le soigneur, le médecin

  1. Jean Jacques Menuet

    Merci Eddy pour ce commentaire; mon expérience m’amène à coseiller le mélange suivant: la moitié avec HEC, le quart de Vaseline, le quart d’Homéoplasmine; si d’autres cochs,soigneurs et boxeurs utisent d’autres préparations ils peuvent les indiquer en publiant un commentaire; l’objectif de ce site est d’échanger et comparer nos expériences; bien cordialement, jjac

  2. Jean bernard

    Bonjour
    nous avons aussi un problème de saignement de nez important avec un de nos boxeurs. C’est assez stressant au point que certains de nos soigneurs préfèrent ne pas aller dans son coin.
    J’utilise dans son cas de l’épinéphrine ( une solution d’adrénaline à un pour mille) Je prépare avant son combat deux mèches ( une pour chaque round) que j’imbibe de cette solution.
    Durant la minute de repos, j’introduis la mèche dans le nez et j’appuie durant 20 secondes. Cela n’arrête pas complètement le saignement mais cela le diminue assez fortement. Il s’est déjà fait cautériser par un ORL mais le résultat est limité.

    Pour le reste, je vois qu’il y a dans vos pommades une préparation homéopathique. Personnellement je considère que l’homéopathie est basée sur pas grand chose au niveau scientifique. Je reconnais cependant que des résultats valables ont été obtenus chez certaines personnes avec l’homéopathie, mais cela correspond à un effet placebo me semble-t-il.
    De ce fait je suis incapable de donner un médicament homéopathique à quelqu’un car je n’y crois absolument pas. J’espère que ma franchise ne vous heurte pas.

    Nous utilisons aussi l’épinéphrine en mélange avec de la vaseline lors de coupure aux arcades ( pour les combats pros).
    J’apprécie hautement ce site pour les échanges qu’il apporte et c’est avec plaisir et intérêt que j’aimerais aussi connaître les préparations utilisées par d’autres coaches.
    Cordialement
    jean bernard.

  3. Jean Jacques Menuet

    Un grand merci pour votre commentaire; effectivment ce serait excellent que d’autres coachs soigneurs ou boxeurs indiquentleurs « astuces »; le problème de l’Adrénaline c’est ce produit fait partie de la liste des produits interdits, il est donc interdit; un médecin peut en disposer pour des soins après un combat; l’épinéphrine porte un autre nom mais c’est de l’Adrélaine; je ne fais qu’exposer la règlementation même si je me doute bien que ces produits sont largement utilisés. Très cordialement; jjacMenuet

  4. Rabah

    Bonjour Docteur et avant tout merci pour de vous interesser à la boxe et surtout aux boxeurs, j’ai souvent des saignements de nez, j’ai certes fait cautériser mes narines mais j’ai vraiment eu l’impression que l’ORL en question faisait ça à « l’arrache » avec un coton-tige et un solution rougeâtre. Bilan, j’ai saigné abondamment pendant 10 jours et au final toujours le même saignement lors de mise de gant ou de combats. J’ai su adapter ma boxe à mon problème ( en boxant la tête légèrement de profil pour ne pas prendre les directs en plein nez) mais c’est vraiment handicapant; existe t-il une autre intervention pour arrêter définitivement ces saignements ? Merci doc

  5. Jean Jacques Menuet

    Bonjour; là je suis en Azerbaïjan avec les juniors de l’équipe de France pour les CDM, mais par chance l’hôtel met à disposition une connexion WIFI donc je peux gérer le site; ta question revient souvent; moi je pense qu’il faut voir un ORL qui connaît la boxe; il m’est difficile de donner un nom et je veux que ce site ne soit pas un outil de pub pour tel ou tel médecin; mais bon, je peux conseiller le Dr Stéphane LIWAREK qui est installé à Paris; ce médecin a une consultation à l’INSEP pour le haut niveau mais il travaille surtout à son cabinet; par contre je ne sais pas où tu habites; et bien sûr il m’est difficile de te donner mon avis alors que je connais pas ton dossier et que je ne peux pas faire un examen médical par internet. Tu peux essayer ceci: les 3 jours qui précèdent un combat applique 3 fois par jour de la pommade HEC, et le jour du combat tu peux prendre le matin le midi et en fin d’après-midi un comprimé d’Exacyl qui diminue le risque que ça saigne; mais franchement essaye de voir un ORL qui connait bien la boxe; porte toi mieux et fais toi plaisir dans ce sport qui pour moi est une véritable passion, mon grand père faisait de la boxe, et je suis dans le « milieu » depuis un peu plus de 20 ans; JJM

  6. nabo mpinda

    Merçi beacoup docteur pour tes conseils, toutefois je me demande s’il y a pas de modules de formation pour les medecins de ring car je suis responsable de la commission médicale d’une féderation africaine et je tiens à ce que mes personnels de Ring soient formés!
    Merçi deja

  7. Jean Jacques Menuet

    Un grand merci pour ton mail mon cher confrère et ami; je reviens d’Azerbaïdjan où j’ai accompagné l’équipe de France juniors aux chapionnats du monde; j’ai vu de bons boxeur, stt un Niériens et un gars de Ghana, avec une belle ambiance car leurs copains d’équipe chataient et dansaient, ils ont mis une très bonne ambiance dans le stadium, super! ils ont été bcp filmés et photographiés; et à mon retour en France j’ai aidé 2 boxeurs du Bénin qui faisaient étape à Charles de Gaulle car le Douanier français était un peu agressif et les 2 boxeurs était un peu perdus; j’ai expliqué au Douanier qui ils étaient, d’où ils venaient et qu’ils étaient en transit, ilsles a laissé passer sans problème.
    Ta question est intéressante mais tu sais même en France il n’y a pas de formation des médecins de ring; moi j’ai une expérience de plus de 20 ans; mais si tu veux tu peux sur mon adr email (jjmdok@wanadoo.fr) m’adresser un mail et je t’enverrai un document de notre Fédé sur le rôle du médecin de ring, mais ce document n’est pas très détaillé; Porte toi bien, et je suis ravi que tu te sois connecté sur mon site, un grand merci à toi; amicalement, doc JJ

  8. Nina

    Bonjour doc’.
    Vous ne dites pas grand chose de la cautérisation. Je l’ai fait deux fois pour ma narine droite qui saignait sans arrêt (entraînement de boxe, assauts, et même le matin au réveil) et pour l’instant ça va beaucoup mieux.

    Merci pour tous ses conseils et ce super site.

  9. Jean Jacques Menuet

    Ton commentaire est tout à fait juste, merci; mais en fait lorsque je conseille de consulter un spécialiste ORL je sous-entends que c’est cet ORL qui va juger de la conduite à tenir, et comme tu le dis fort justement le plus souvent il réalise une cautérisation. J’ajoute ton commentaire et ma réponse dans l’article. Cordialement, bons combats; JJM

  10. TIto

    Dans un ouvrage sur les points de vie il est décrit 3 techniques pour stopper le saignement de nez :
    – penchez légèrement la tête vers l’arrière et frapper sur la nuque avec la tranche de la main(main légèrement creusée), une fois suffit.C’est la technique traditionnelle (du japon ancestral sur le champ de bataille).
    – appliquer du froid sur la nuque(clef, cuillère, ou accumulateur de froid…)
    – mettre un mouchoir sous la langue

  11. Jean Jacques Menuet

    pourquoi pas; j’ai toujours respecté la pensée de « l’autre » même si je ne connais pas, ça c’est mon principe; après je me méfierai peut-être quant à la « générosité » du coup donné sur la nuque !!! de froid sur la nuque oui ce n’est pas illogique; un mouchoir sous la langue pourquoi pas; cdlt, jjM

  12. Dr hamlaoui

    Bonjour;

    je suis médecin d’une équipe nationale de boxe; je me suis retrouvé médecin de ring; responsable de le démarche du combat de boxe;de la santé des boxeurs sans être formé; j’ai pris de bonne décisions j’ai arrêté des combats et les jury n’ont pas protesté; mais rien n’est sur; pouvais vous m’orienter vers une formation de médecin de ring
    merci .

  13. Jean Jacques Menuet

    bjr et merci pour ton commentaire; il n’y a pas de formation « officielle »; je peux conseiller 3choses: 1. de discuter longuement avec le délégué de la soirée: ils ont les documents qui concernent les aspects médicaux et peuvent bien expliquer les conditions dans lesquelles le médecin intervient, entre autre la durée des inaptitudes en fonction des nombreuses situations que se présentent sur les combats (ex arrêt de l’arbitre); 2. ensuite te mettre à côté d’un médecin de ring expérimenté sur des soirées pros ou amateurs de haut niveau; 3. enfin sur l’excellent site de la FD tu trouveras un résumé sur la mission du médecin de ring. Bien cordialement; jjM

  14. joseph

    Bonjours docteur tout d abord je vous félicite pour votre site qui est tout simplement sublime ma question est simple je souhaiterai faire une formation de cutman je n arrive pas a avoir la moindre information a ce sujet merci d avance

  15. Jean Jacques Menuet

    ok; je pense qu’il n’y a pas de formation « officielle » de cutman; mais tu devrais te renseigner auprès de ta ligue et prendre contact avec le médecin régional qui te donnera des infos; je pense que selon la région les possibilités sont différentes; cdlt jjM

  16. RobFloyd

    Bonjour docteur! Après avoir reçu un coup bien placé au nez, je saigne du nez à chaques mises de gants, je me suis fais cauteriser 2 fois mais rien à faire ça continue! :/ Avez vous quelques conseils ou bien qu’elle autres intervention puis je faire que cela cesse?
    Merci d’avance!

  17. Jean Jacques Menuet

    ok bsr; essaye d’appliquer 3 fois par jour pd les 3 jours qui précèdent la mise de gant ou un combat de la pommade HEC; après, éventuellement ton doc peut te prescrire un médicament contre le saignement à prendre la veille du combat puis le matin et le midi le jour du combat (Exacyl 500 par exemple); cdlt, jjM

  18. Oumar Diallo

    Cher confrère merci pour vos conseils éclairés que j’ai lus avec beaucoup d’attention et d’intérêt. Je suis toutefois quelque peu réservé en ce qui concerne l’utilisation d’Exacyl*, qui, chez certains individus, peut majorer le risque accident thromboembolique (c’est-à-dire phlébite voire embolie pulmonaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *