Gianni MEERSMAN, cycliste Belge, déclaré inapte pour raison de santé, met un terme à sa carrière

30 décembre 2016: Gianni Meersman, coureur belge de très grand talent, vient d’annoncer qu’il met fin à sa carrière de cycliste professionnel à l’âge de 31 ans; après s’être vu notifier une contrindication médicale à la pratique du cyclisme en compétition ; vainqueur de 2 étapes sur le dernier Tour d’Espagne sous les couleurs de l’équipe « Etixx Quick Step », ce coureur allait intégrer dans deux jours  notre équipe « Fortunéo – Vital Concept », un très beau projet pour le coureur et pour l’équipe bretonne dirigée par Emmanuel Hubert.

Une réflexion collégiale des plus grands experts de la cardiologie du sport, sous l’impulsion du Pr François Carré qui dirige le service de médecine du sport du CHU de Rennes, a pris le soin d’examiner longuement, avec la plus grande attention, les nombreux examens réalisés très récemment, en concertation avec le staff médical de notre équipe dont je suis le médecin référent. Le secret médical m’interdit de communiquer plus sur ce dossier dont le contenu appartient au coureur.

Il n’était pas question de signifier à un sportif de haut niveau qu’il devait interrompre son métier et sa passion sans prendre le temps de lui expliquer longuement les raisons de cette contrindication médicale; il a été clairement informé des données de son dossier et a compris le sens de la décision des médecins.

Pendant ce parcours de quelques semaines où se sont déroulés les nombreux examens, j’ai eu l’occasion d’apprécier l’esprit de ce jeune coureur, un gars bien, équilibré, posé, gentil. Ce sentiment de sympathie est partagé par notre staff et tous les coureurs de l’équipe qui au cours d’un stage récent en Espagne ont partagé  une relation enthousiaste  avec ce coureur expérimenté et talentueux.

Même si cet arrêt de carrière revêt une note de profonde tristesse, la priorité reste et restera toujours la santé du coureur, et la prévention. La médecine du sport progresse, avec des outils diagnostics performants, au repos et à l’effort.

Les décisions d’aptitude et d’inaptitude sont prises par les plateaux techniques situés le plus souvent dans les services de médecine du sport des principaux CHU français, ils sont pilotés par des experts de la physiologie et de la cardiologie du sport, sous l’impulsion de la médecine fédérale dirigée par le médecin national le Dr Armand Megret.

Ma mission de médecin d’équipe n’est pas de juger de l’aptitude d’un sportif, mon rôle est celui d’une médecine de soins. Sur ce dossier je n’ai été qu’observateur.

Ce triste dossier permet toutefois de souligner l’importance de la prévention et des bilans médicaux chez le sportif de haut niveau: tests d’effort, échographies cardiaques, bilans complémentaires au moindre doute: la santé avant la performance.

Nous partageons et accompagnons tous sa peine, car l’arrêt brutal du sport lorsque le sportif ne l’a pas décidé et programmé, c’est un drame psychologique, les lumières et les spots s’éteignent.

Bonne chance à ce coureur dans sa vie future, comme père de famille, bonne chance à lui pour sa reconversion professionnelle. Il a appris à se battre sur le vélo, ce sera un guerrier dans sa nouvelle vie.

Pensées émues et respect.

Jean-Jacques Menuet, médecin de l’équipe.

————————

Site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport : http://www.medecinedusportconseils.com/

Site de séances de sophrologie du sport à télécharger, pour un travail du mental, des exercices simples de sophrologie et relaxation : https://www.seance-sophrologie.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *