Chronique quotidienne du médecin de l’équipe Fortunéo Vital Concept: quel petit déjeuner sur le Tour de France ?

Bonjour !

Veille du départ de ce Tour de France 2016 ; les 9 coureurs viennent de partir pour une sortie d’entraînement de 10h à midi ; ils se sont levés vers 8h, 8h30.

Quel petit déjeuner ? les objectifs : apports glucidiques, apport de protéines, aliments digestes, et plaisir !

Nous avons la chance d’être accompagnés par nos 2 cuisiniers, Tom et Dirk, qui ont une grosse expérience pour concevoir les repas pour des sportifs; nous élaborons ensemble la stratégie nutritionnelle, qui est adaptée chaque jour au profil de l’étape; ils disposent d’un camion-cuisine.

La veille au soir ils préparent des flocons d’avoine, avec du lait de riz ou d’avoine, et quelques fruits secs. Les flocons d’avoine sont alors beaucoup plus digestes que s’ils viennent tout juste d’être préparés.

Des galettes de riz soufflé, mais pas du riz blanc (sucre trop « rapide ») : du riz complet (galettes brunes)

Nos 2 cuistots réalisent plusieurs types de pain, complets ou aux céréales, avec ou sans gluten ; le conseil est de faire griller ce pain, qui est alors plus digeste.

Je ne suis pas fan de la consommation d’œufs le matin, mais quelques coureurs sont accros à l’omelette ; je conseille alors de les composer avec un œuf entier et un blanc d’œuf (moins de graisses)

Aujourd’hui ni pâtes ni riz; mais le matin des étapes les coureurs en consommeront, non verrons ça.

Un extracteur de jus permet de concevoir des jus de fruits et légumes, avec des recettes différentes chaque jour ; apport de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments; le choix se porte sur des fruits et légumes de saison, bien mûrs; cette technique est préférable à la centrifugeuse qui produit de la chaleur et détruit alors les minéraux et les vitamines.

Du jambon blanc permet un apport de protéines peu grasses ; de même que la consommation d’un yaourt ou de fromage blanc pour les coureurs qui consomment des laitages.

Du café ou du thé; pas de lait de vache, dont la digestibilité est médiocre, et certains de ses acides aminés ne sont pas assimilables.

Les racines de l’équipe sont bretonnes donc, obligé, des crêpes sont proposées !! avec de la farine de blé ou de la farine de châtaigne pour le sans-gluten. Je reviendrai un prochain jour sur l’intérêt du sans-gluten, avec une réflexion qui n’est pas sous-entendue par un phénomène de mode: chez certains sportifs le sans-gluten présente un intérêt.

Des confitures « maison », du miel de qualité sont proposés.

Une corbeille de fruits frais, de saison est présente sur la table.

Voilà donc pour un bon petit déjeuner, chaque coursier a ses habitudes, l’objectif est d’apporter 600 à 800 calories pour stocker des glucides dans les jambes et dans le foie.

Terminons par un conseil essentiel : ce qu’on mange est important, la façon dont on mange l’est encore plus : calme, convivialité, le repas des coureurs est un moment de partage ; et si on mange tranquillement, en prenant le temps de mastiquer, alors on digère mieux.

Bonne journée à vous tous, merci pour votre fidélité sur mon blog qui réunit chaque jour plus de 8000 internautes, avec un nombre de visiteurs qui a dépassé les 7 millions.

Site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport

Site de séances de sophrologie à télécharger, pour un travail du mental cyclisme, foot, tennis, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *