mercredi 8 juillet, chronique du dok de l’équipe Bretagne-Séché-Environnement, en direct de cette étape Arras Amiens

Bonjour !

Aujourd’hui mercredi 8 juillet, étape plate Arras-Amiens, cette étape de 189,5 km sera probablement rapide, avec beaucoup de rythme, et une arrivée promise aux sprinters ; attention aux nombreux changements de direction, au vent annoncé, l’échappée sera probablement attentivement contrôlée par les équipes de sprinters pour ne pas lui laisser trop de champ. Je connais bien l’arrivée de l’étape, la chasse derrière l’échappée sera peut-être compliquée, surtout si la pluie s’en mêle, ce qui semble prévu.

Bonne nouvelle pour les organismes, il ne va pas faire trop chaud, du coup moins de contraintes physiologiques.

Hier pour nous les gars ont bien géré ; tous signalent la tension psychologique du peloton après les nombreuses et graves chutes de l’étape de lundi. Du coup une tension psychologique, des contractures des poignets, des bras des épaules et du cou, ceci ajouté aux contraintes mécaniques sur les secteurs pavés, et donc un peu de travail hier soir pour Boris notre ostéo.

L’ostéopathie, qu’en penser ? J’ai longtemps été assez réservé sur cet outil, surtout pour avoir côtoyé des ostéos en quête de recherche de « pouvoir » auprès des sportifs ; le sportif fonctionne volontiers dans le registre de la « croyance » et peut suivre les roues de n’importe quel praticien qui lui propose une stratégie lui promettant un coaching carrosserie + mental + nutrition + je m’occupe de tout + je te nettoie le foie et le cerveau. L’ostéopathie présente un intérêt évident dans la prise en charge du sportif, mais associée aux soins de kinésithérapie, aux mesures de prévention médicale et aux soins médicaux assurés par le médecin, aux conseils nutritionnels apportés par des spécialistes, etc. Il existe d’excellents ostéos, parfaitement formés, et qui restent dans le champ de leurs compétences, c’est vers eux que je conseille aux sportifs de s’adresser. Chacun son expérience et son savoir, et on travaille ensemble. Pas de hiérarchie dans la mission de chaque intervenant, juste un partage de compétences, dans l’intérêt du sportif.

Donc arrivée à Amiens, ville où j’ai été installé pendant près de 25 années ; du coup un très très gros pincement au cœur ; rejoindre par la pensée des milliers de patients qui m’ont fait confiance ; si certains lisent cette chronique, juste une grosse pensée vers eux et qu’ils soient assurés que j’ai partagé avec eux une belle histoire de vie. Qu’ils comprennent bien que mon rythme de vie (plus de 14 heures de travail par jour) n’était plus possible et que j’ai décidé il y a 3 ans de quitter cet « enfer » pour rejoindre un peu de quiétude.

Des coureurs présentaient hier soir des problèmes de périnée liés aux contraintes de l’étape : la poussière la transpiration et les pavés, et donc hier soir j’ai mis en place des soins adaptés : application de pommades, et changement de cuissard pour certains coursiers ce matin (la gamme Noret propose plusieurs conformations de peaux de chamois selon l’anatomie du coureur); également quelques ampoules (au niveau des doigts) à soigner hier soir (les pavés) et une protection des zones d’appui proposée aujourd’hui (je découpe ça dans des bandes de Tape, car il va peut-être pleuvoir, et des bandes d’élasto peuvent se décoller ; alors que le Tape tient bien) Sur un grand Tour le moindre problème de périnée est à prendre en charge très vite, sinon ça peut être la catastrophe ; idem pour les ampoules, les ongles incarnés, et toute zone de frottement des pieds et orteils.

Notre coureur qui avait présenté une forte gastro-entérite fébrile en début du Tour s’est refait une santé; il a été fort dans sa tête pour les deux premières étapes; surveillez-le, il va bientôt faire un « truc » sur ce Tour !

Je ne peux pas terminer cette chronique du jour sans vous conseiller la lecture quotidienne de l’article qui paraît chaque jour, sur un site animé par notre chargé de communication.

Bonne journée à vous tous, merci de votre fidélité (8000 à 13000 connexions par jour sur ma chronique) ; je reviens vers vous dans la journée selon l’actualité de l’étape.

Jean-Jacques Menuet

Egalement vous trouverez sur ce site des séances de sophrologie à télécharger, pour le travail du mental du sportif, en particulier du cycliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *