Que contient la sueur ? d’où des conseils de terrain

Lorsque l’on transpire on ne perd pas que de l’eau ………..

La sueur contient de l’eau, mais aussi du sodium (sel), cf l’article « comment se débarrasser de sa belle mère »! du Potassium; du Zinc et du Cuivre, et aussi du Fer (lire l’article sur le Fer), un peu de vitamine C, et parfois ….. du THC c’est à dire le dérivé métabolique du cannabis !!!! que l’on retrouve donc dans la sueur (comme également dans la salive, c’est pourquoi existe maintenant un test de dépistage de consommation de cannabis, c’est le test du buvard !); également un peu de vitamine C, et de l’acide lactique (qui attire les moustiques!)

Il en découle des conséquences pratiques pendant l’effort: boire bien sûr une boisson sucrée ET un peu salée (cf. article « belle mère »), ce qui n’est valable que sur un effort de plus d’une heure, si le sportif transpire beaucoup; s’il transpire peu il faut saler moins voire pas du tout; cela dépend aussi des conditions météos: plus il fait chaud plus il faut saler (plus il fait froid plus il faut sucrer car pour lutter contre le froid l’organisme dépense des calories). Le Potassium: il ne faut JAMAIS en apporter pendant l’effort, car comme on est un peu déshydraté on va faire augmenter la concentration de Potassium dans le sang et cette « hyperkaliémie » peut déclencher l’apparition de crampes; par contre pendant les 2 heures qui suivent la fin de l’effort, le sang se redilue, et c’est alors qu’on demande d’apporter du Potassium (si le sportif a bien transpiré pendant son effort), sous forme de raisins secs par exemple, voire de sirop de Potassium si un bilan sanguin objective un taux bas de Potassium;  Zinc-Cuivre: dans les protocoles que je propose pour des épreuves prolongées et répétées pendant l’été je conseille la consommation quotidienne de Zinc-Cuivre Oligosol une ampoule par jour quasiment pendant 3 mois. Enfin, pour le Fer, cf. l’article spécifique que j’ai rédigé.

Une précision: lors d’une épreuve prolongée (course cycliste, marathon, triathlon) il est parfois difficile de n’apporter que des boissons pour assurer les apports caloriques; il faut donc également des apports solides: sucrés pour l’apport énergétique (je détaillerai cela lors de prochains articles) mais aussi salés: apéricubes, biscuits apéritif salés, petites tranches de saucisson ou de viande séchée, mini sandwiches avec du St Moret, et toute autre idée; je conseille souvent d’alterner 2 apports sucrés pour un apport salé. Et puis le repas d’après compétition ou entraînement sera un peu plus salé.

2 Comments Que contient la sueur ? d’où des conseils de terrain

  1. raymond

    bjr,
    pour les crampes vous préconisez entre autres veinobiase dans le bidon ,, mais il y a du potassium cequi est génant pendant l’effort dites-vous?que faire ?

  2. Jean Jacques Menuet

    Au moins un internaute qui lit tout et qui comprend !!! bravo !! plus sérieusement il y a très très peu de Potassium dans le Veinobiase ce qui ne pose donc pas de problème; cordialment, JJM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *