Mycoses du pied et sport

Pathologie fréquemment rencontrée chez le sportif, un traitement rapide s’impose, avec surtout la notion de prévention

3 types de mycoses : le « pied d’athlète », la mycose de la plante des pieds, l’onychomycose

Le « pied d’athlète »

qui est un champignon souvent situé entre le 4ème et le 5ème orteil ; ça fait un petit « sillon » blanc entre ces 2 orteils, ça cuit, ça démange, ça peut suinter un peu.

La mycose de la plante des pieds : ça fait des petites plaques rouges, parfois quelques bulles, ça gratte +++,

La mycose des ongles ; appelée « onychomycose » elle est très fréquente et de très nombreux sportifs en sont porteurs ; sur un ou plusieurs orteils l’ongle est un peu épaissi, de couleur jaune ou brunâtre ; ça ne démange pas.

Comment les éviter et comment les détecter tôt

 Se laver régulièrement les pieds, bien les SURVEILLER et les OBSERVER +++, bien les sécher, surtout entre les orteils.

Ne pas s’échanger de chaussures de foot ou de basket ou de claquettes ou de chaussettes.

Les chaussettes doivent être lavées à une température supérieure à 60°, sinon pendant la lessive les champignons prennent gentiment leur bain et ne sont pas détruits.

 Retirer les semelles orthopédiques le soir pour ceux qui en portent ; elles vont ainsi prendre l’air pendant la nuit.

Vestiaires, douches, salle de bain : porter ses claquettes et les laver régulièrement (une fois par semaine) avec de l’eau et un peu d’eau de Javel.

Bien aérer les chaussures le soir pour la nuit, ne jamais rester trop longtemps avec des chaussures humides.

Au moindre doute consultez votre médecin car s’il est facile de soigner une mycose débutante, c’est très souvent très compliqué de venir à bout d’une mycose évoluée, surtout s’il s’agit d’une onychomycose (le traitement peut durer des mois…)

Donc retenez : inspecter, laver, sécher, aérer.

Consultez rapidement votre médecin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *