Tour de France les organismes commencent à souffrir; Dr Jean-Jacques Menuet, médecin d’équipe

Tour de France 2016; samedi 9 juillet les organismes souffrent déjà ….

La chaleur s’est abattue sur le Tour depuis 3 jours ; ce soir samedi le constat est que les organismes commencent à souffrir ; les coureurs de notre équipe sont concernés, comme dans toutes les équipes, j’échange tous les jours avec mes confrères des autres teams.

-Même si le coureur boit suffisamment, il ne peut pas compenser totalement la totalité des pertes liées à la sudation ; rappel : la sudation est le principal moyen qu’a trouver notre organisme pour nous rafraîchir : c’est l’évaporation de la sueur qui rafraîchit la peau et donc abaisse la température corporelle. Les boissons de course sont minéralisées : la sueur contient de l’eau mais aussi des minéraux. Hier samedi les coureurs ont bu une moyenne de 10 bidons, et aussi ils se sont aspergés.

-Hier dès la fin de l’étape, les coureurs ont bénéficié de soins de cryothérapie: gilets rafraîchissants, bottes pour refroidir les jambes.

-Les pieds chauffent, quelques coureurs présentent des problèmes au niveau de la voûte plantaire ; avec l’aide d’un mécano j’ai dû modifier les semelles d’un coureur, en perçant les zones en regard d’appuis enflammés.

-Le cuissard : avec la transpiration certains coureurs présentent des échauffements du périnée, nécessitant des soins particuliers : glaçage, application de pommades adaptées.

-Les muscles et les tendons, moins hydratés, souffrent plus ; justifiant des soins dispensés par nos kinés, dont l’usage de la T-Care thérapie (procédé de physiothérapie)

-C’est lorsque l’organisme puise dans le maximum de son potentiel, que les efforts intenses répétés se succèdent, que la « carrosserie » souffre, que le moindre souci mécanique sur le vélo entraîne des répercussions : les mécanos sont en alerte : les vélos sont vérifiés, position de la selle, etc. etc.

-Certains coureurs alternent des périodes de bien-être psychologique et des accès de « moins bien » : « j’ai failli abandonner, j’ai tout donné, je ne sais pas si je vais finir ce Tour » ; c’est alors qu’il faut les écouter, leur faire prendre conscience de la chance qu’ils ont d’être sur ce Tour, qu’en kms de course la moitié du Tour est passée, et qu’aux Champs Elysées ce sera la fête … Respect pour ces coureurs. Ces mêmes coureurs espèrent que l’éthique sportive est respectée par tous les coureurs … Pour ma part je n’évoque pas mes craintes, je leur explique qu’il est admirable de faire avec ses propres moyens, que les autres on s’en fiche. Et que certains coureurs ont quand même un réel talent et la classe. Je m’étonne toutefois que les tweets avec les photos de mon chien sont bcp plus lus et retweetés qu’un de mes tweets dans lequel j’évoque mes craintes sur l’usage des microdoses de corticoïdes; sans parler de mes craintes sur la réalité du dopage génétique; mais chut …. pas de sujets qui fâchent, c’est la fête …

La journée de repos de demain est attendue, on en parlera demain !!!

Belle journée

Jean-Jacques

Sur ce site vous pouvez trouver des séances de sophrologie à télécharger, à destination des sportifs, dont des séances de sophrologie pour le cycliste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *