La chronique du dok de l’équipe Bretagne-Séché-Environnement sur le Tour de France 2015 ; aujourd’hui 10 juillet l’étape Livarot-Fougères 190,5 km

La chronique du dok de l’équipe Bretagne-Séché-Environnement sur le Tour de France 2015 ; aujourd’hui 10 juillet l’étape Livarot-Fougères ; 190,5 km ; arrivée promise pour un sprinter ; et donc arrivée à Fougères la ville d’enfance de notre Manager Emmanuel Hubert !!

Nous allons parcourir les terres bretonnes, les coureurs vont humer l’air du large, des algues et des galettes-saucisses !!!

… et d’ailleurs voici la recette de la galette saucisse, juste pour vous mettre dans l’ambiance en suivant l’étape à la télé.

Les gars vont bien ; Armindo Fonseca a montré hier qu’il a les bonnes pattes; gêné par la chute du maillot jaune qui a désorganisé l’emballage du sprint il n’a pu faire qu’une 14ème place. Pour notre coureur concerné par la chute d’avant hier les plaies sont en cours de cicatrisation. Je discute régulièrement avec mes confrères et amis médecins des autres équipes : beaucoup de coureurs présentent des contractures cervicales ; liées à la tension psychologique de la peur de la chute : les bras sont crispés, les épaules, et le cou. Un bon décontracturant : le Cuprum métallicum 5CH, produit homéopathique que l’on peut prendre avant le départ, à la dose de 5 granules à laisser fondre sous la langue. Les kinés proposent bien sûr des massages adaptés ; notre kiné-ostéo pose des bandes de Tape pour diminuer les tensions musculaires.

Ce soir, dès l’arrivée à l’hôtel, les coureurs vont bénéficier d’une séance de cryothérapie « total body » ; cette séance est proposée par la structure médicale de récupération du sportif au Centre Hospitalier Privé de St-Grégoire à côté de Rennes ; le kinésithérapeute qui pilote cette structure est précurseur dans l’approche des outils de la récupération ; quel est l’intérêt de la cryothérapie chez le sportif ? : une meilleure récupération musculaire, également au niveau des tendons, des articulations ; mais aussi un renforcement de la qualité du sommeil ; des études ont prouvé des effets physiologiques et hormonaux bénéfiques de la cryothérapie, dont une libération de neurotransmetteurs qui activent les processus de récupération, une stimulation du retour veineux des membres inférieurs, une stimulation des défenses immunitaires, une action antiinflammatoire, une activation de la résorption des épanchements liquidiens. Vous trouverez plus d’infos sur ce site  Le principe est d’exposer le sportif à une température de -175° pendant 3 minutes (ça jette un froid mais ça fait du bien !!), avec une surveillance médicale avant, pendant puis après la séance. Cette technique de récupération ne peut se concevoir que dans un climat de sécurité sanitaire.

On se dit à demain, pour l’étape Rennes-Mûr de Bretagne ; tiens tiens, je verrais bien un de nos coureurs faire un numéro sur cette étape ; si possible avec le soutien de la foule immense qui sera massée au bord des routes pour encourager son équipe bretonne et ses valeureux guerriers.

Bonne journée et on souhaite une belle étape à notre équipe

Egalement vous trouverez sur ce site des séances de sophrologie à télécharger, pour le travail du mental du sportif, en particulier du cycliste.

Jean-Jacques

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *