FROID, VELO, SE PROTEGER

Article mis à jour le 14-12-2014. Voici quelques conseils que je peux développer avec mon expérience du cyclisme amateur et professionnel en tant que médecin d’une équipe pro; et surtout grâce à ce que tous ces cyclistes m’ont appris. Voici donc des conseils de terrain pour mieux se protéger du vélo quand il fait froid. Une notion est connue de tous: le « froid ressenti » c’est à dire que le chiffre de la seule température extérieure ne suffit pas à estimer le retentissement du froid: avec la vitesse, le vent, la température ressentie sera beaucoup plus basse (il faut retirer 5 à 10° selon les conditions); il faut bien sûr en tenir compte. Chauffer un peu sur home trainer ou rouleau environ 15-20mns avant de sortir, de sorte que le corps, le cœur, les poumons soient déjà « échauffés » lorsqu’ils vont rencontrer le froid ; bien sécher les pieds et les chauffer (sèche-cheveux) juste avant de se chausser. Un petit coup de sèche-cheveux dans les chaussures. Les pieds : masser les orteils avec  du baume St Bernard ; qui peut être remplacé par d’autres pommades: « Aptonia gel chauffant » « Akiléine chauffante », « Overstim », « baume Aroma », « crème chauffante muscles chez Leclerc », enfin la préparation par le pharmacien d’une pommade à base de camphre peut marcher; de toute façon chaque coursier a ses habitudes;  chaussettes, chaussures ; une « chaufferette » (chez Décathlon) sur le dessus de la chaussure au niveau de l’avant pied ; recouvrir avec 2-3 couches de cellophane alimentaire ; couvre chaussures adapté en néoprène, surtout pas trop serré. Dos : se faire masser sur les côtés des vertèbres du bas en haut avec un peu de  baume St Bernard (ou autres gels ou pommades, cf ce que j’ai détaillé plus haut); si région lombaire fragile : appliquer une bande horizontale dans une feuille d’ « emplâtre américain St Bernard » Quelques « couches » de maillots longs-courts adaptés type « SIX2 », et bien sûr des sous-vêtements thermiques, de nombreuses marques sont disponibles sur la marché. Une « cagoule » SIX2 déclinable en plusieurs positions; ATTENTION: les capteurs du froid sont essentiellement au niveau du front et du cou; ne pas hésiter à mettre un bandeau qui recouvre front et oreilles. Un bon bonnet; également des lunettes adaptées. Bien protéger les lèvres (baume) et le visage, vous trouverez en pharmacie tout ce qui est adapté au froid. Les mains : pommade St Bernard (ou autres); sur les doigts un gant fin type « gant de soie », appliquer une chaufferette (Décathlon) sur le dessus de la main,  puis un gant (il m’arrive de conseiller les gants de plongée « Tribord » de chez décathlon), car les gants de plongée (surtout si pluie) sont souples et bien isolants, et ….. pas chers du tout. Quand il fait froid la dépense calorique est augmentée (pour lutter contre le froid); il faut donc sucrer plus (miel, sirop de fruit) et manger plus comme une barre de céréales toutes les 40 minutes en plus d’un bidon par heure, c’est le minimum. Si le ou les bidons sont placés dans le dos leur contenu sera moins froid, logique; il est possible d’utiliser des bidons thermiques (conservation du chaud plus de 6 heures, choisir un modèle type « thermos » mais avec une tétine, on trouve ça) ou encore le système camelbak isotherme (utilisé dans l’équipe pro Garmin); Pour une sortie d’entraînement l’échauffement doit être progressif ; si c’est possible éviter de rouler le matin, bien sûr ; attention les coureurs asthmatiques devront éviter les intensités s’il fait moins de 5-6° et bien veiller à s’échauffer avant la sortie sinon les bronches vont se spasmer d’emblée … ; sur une course qui risque de partir au km zéro il faut vraiment réfléchir aux possibilités d’échauffement (dont le streching +++) avant le départ;  au repos on ventile 8 à 10 litres d’air qu’on a le temps de réchauffer tranquillement ; dans les bosses le coureur peut aller jusqu’à ventiler 200 litres par minute, d’un air qui n’a pas le temps de se réchauffer ; et bien sûr la vitesse (encore plus dans les descentes c’est logique !!) accentue la sensation du « froid ressenti » ; à allure moyenne une T° de 0° est ressentie entre -5 et -10 selon qu’il y a du vent ou pas; donc dans les descentes je conseille d’enfiler un K-Way ou coupe-vent en l’enfilant par devant manches en avant afin d’éviter d’emmêler le parachute !! Bien sûr dès que le corps est bien échauffé le coursier va chercher à se soulager de certaines couches isolantes pour ne pas se sentir façon « bibendum Michelin » Ne pas traîner après la sortie ou l’arrivée: foncer sous la douche, bien se sécher et enfiler des vêtements chauds; et un bon thé sucré avec du miel sera toujours apprécié. Par temps froid ne pas hésiter avant la sortie à prendre un gramme de vitamine C, 2 sachets de Fluimucil ou Exomuc ou N-Acétyl-Cystéine si les muqueuses ORL et/ou bronchiques sont enflammées, et sucer une pastille de Lysopaïne ou autre « pastille pour la gorge » avant le départ. Si l’allure de la sortie est modérée, recouvrir le nez ce qui permet d’interfacer de l’air (entre le nez et le tissu protecteur) qui va se réchauffer. Vous avez tous vos habitudes, mais peut-être aurez-vous trouvé dans cet article des conseils utiles.

J’anime ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport, mais également je propose des séances de sophrologie à télécharger pour prendre en charge des maladies psychosomatiques avec par exemple une séance de sophrologie pour calmer la colopathie fonctionnelle, des séances de sophrologie contre la migraine, des techniques pour apaiser le stress, des séances de sophrologie pendant la grossesse, des séances de sophrologie pour mieux dormir ; vous pouvez également télécharger des séances de sophrologie pour préparer un concours ou un examen, trouver des conseils pour augmenter la mémoire. Je propose également des séances de sophrologie pour l’arrêt du tabac, et de nombreux autres thèmes.
Le coût pour télécharger ces nombreuses est modique ; le webmaster qui gère le site doit gérer fort logiquement des frais ; mais pour tester gratuitement cet outil qu’est le travail du mental je propose une séance gratuite de sophrologie, dont l’objectif est d’apprendre à calmer le stress, à maîtriser les tensions.
J’ai conçu des séances de sophrologie à télécharger pour travailler le mental chez le sportif, par exemple de la  sophrologie pour le cycliste, des séances pour le travail du mental du joueur de tennis, des séances de sophrologie à télécharger pour le joueur de foot, etc. etc. Lorsque les charges d’entraînements  sont importantes, une technique me semble utile pour le sportif pour mieux récupérer : il s’agit de la microsieste.

ENCORE MERCI à tous pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport qui va bientôt arriver à … 5 millions de visites. Dr Jean-Jacques Menuet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *