Sport et apéro !!!

26 octobre 2009 par Jean Jacques Menuet Laisser une réponse »

Tiens, tu viens boire un « petit » apéro, tu vas me donner des nouvelles de ce « petit » rosé que j’ai découvert en vacances; tu vas me goûter ce « petit » punch, une pure merveille qu’un copain Guadeloupéen m’a appris à faire, tu vas voir…. on retrouve bien le goût du fruit, …  allez, encore un « petit » verre, et goûte moi cette petite rosette de Lyon, incroyable     ……………………    petit, petit,petit, …. Pas question bien sûr de se couper d’une vie sociale, familiale, sportive; certains éprouvent le besoin de nourir un peu le cerveau avec des vapeurs d’alcool, d’autres se satisfont d’un jus de fruit; chacun est libre bien sûr; un apéro n’est pas toxique, mais ça dépend de la quantité et en termes d’apports caloriques ça dépend de la composition de l’apéro.

Je rappelle d’abord qu’alcool et sport ne font pas bon ménage: les calories de l’alcool se transforment en chaleur, n’apportent aucune calorie aux muscles, nuisent à la qualité de la récupération; et bien sûr le risque de dépendance existe.

Je vais apporter des éléments d’information, à prendre comme tels; ensuite chacun voit.

L’apéro : calculez les apports en calories !!  il ne s’agit pas de prendre la … calculette avant un apéro mais le tableau ci-dessous vous permet de vous adapter (en fonction de votre surpoids par exemple)

voici donc un « petit » tableau:

catégorie

détails

volume, quantité

calories

alcool Whisky 1verre = 8 cl 190
alcool Whisky / Coca normal Whisky = 8 cl + 100ml Coca 235
alcool Pastis 1dose = 4 cl 106
alcool Pernod 1dose = 4 cl 100
alcool Porto rouge 1verre = 7 cl (70g) 80
alcool Porto blanc 1verre = 7 cl (70g) 142
alcool Martini 1 verre = 8cl 128
alcool Champagne brut 1flûte 77
alcool Champagne doux 1flûte 120
alcool Mousseux 1coupe = 10 cl 70
alcool Bière brune 330ml 149
alcool Bière ordinaire 330ml 125
alcool Cidre traditionnel 150ml 50
alcool Cidre brut 1verre = 15 cl 47
alcool Cidre doux 1verre = 15 cl 53
sans alcool-sucré Jus de raisin Jocker pur jus 150ml 99
sans alcool-sucré Coca-Cola ou Pepsi-Cola 1canette = 33 cl 147
sans alcool-sucré moyen Jus de Pamplemousse Jocker pur jus 150ml 68
sans alcool-sucré moyen Jus d’oranges pressé 150ml 66
sans alcool-sucré moyen Jus de pomme du commerce 150ml 70
sans alcool sans sucre Coca-Cola Light ou Pepsi-Max 1canette = 33 cl 2
sans alcool sans sucre Jus de tomate 1verre = 15 cl 24
sans alcool sans sucre Perrier 330ml 0
« ça craint » Cacahuètes grillées salées 1poignée = 35 g 209
« ça craint » Noix de cajou salées 1poignée = 35g 210
« ça craint » Chips 2belles poignées = 35g 182
« ca craint » Biscuit apéritif au fromage 2poignées 175
« ça craint » Saucisson sec 4-5 tranches = 35g 148
« ça craint » 7 apéricubes 7 = 37g 114
« ça craint » Cubes de Gruyère ou de Gouda 35g 121
« ça craint » Tomates séchées 35g 81
« ça craint » Pizza « 4 Fromages » Une petite part = 50g 134
« ça craint » Pizza « 4 Saisons » Une petite part = 50g 99
Correct mais … 5-6 tomates « cerises » 35g 7
Correct mais … 5 olives vertes 10g 12
Correct mais … 5 olives noires 10g 29
Correct mais … 3 petits morceaux de chou-fleur cru 35g 7
Correct mais … 3 petits morceaux de carotte crue 35g 11
Correct mais … 3-4 petites tiges de céleri branche cru 35g 4
  Une fine tranche de jambon cru 20g 60
  Quelques cubes de jambon blanc 20g 30

Il n’est bien sûr absolument pas question de s’isoler dans un coin et de boire un verre d’eau en croquant une carotte !!  mais je formule quelques rappels :

 

  • L’alcool apporte des calories qui se transforment en chaleur mais pas en énergie; donc pas d’intérêt pour un sportif de consommer de l’alcool avant ni pendant l’effort…
  • Ces calories (alcool et les sympathiques choses qui l’accompagnent) ne sont pas à négliger d’un point de vue calorique si le sportif est en surpoids (un apéro « musclé » a vite fait d’apporter 1000 calories comme je le détaille ci-dessous)
  • L’alcool diminue considérablement les capacités de récupération après un effort sportif.
  • L’alcool est un des facteurs qui peut aggraver un état de déshydratation pendant l’effort.
  • Des excès la veille ou la nuit qui précède une compétition: le taux d’alcoolémie reste encore à un chiffre élevé, l’alcool met plus d’une journée à s’éliminer.

EXEMPLE D’UN APERO « NORMAL » sauf que …. 

Total calories =

1005 !!!

Protéines :

9.2%

Lipides :

50.1% !!!

Glucides :

21.5%

Alcool :

19.2%

 

détails

 

 

 

volume, quantité

 

 

 

 

 

calories

 

 

 

Whisky-Coca 1verre = 8 cl et 100ml de Coca normal 235
Cacahuètes grillées salées 1poignée = 35 g 209
Chips 2 poignées 50g 260
Biscuits apéritif au fromage 35g 175
7 apéricubes 37g 114
5 olives vertes 10g 12

ces 1000 calories représentent 30 à 40% des apports caloriques d’une journée

chez un sportif, autant dire qu’un apéro « musclé »

est un piège à calories et à lipides (graisses) 

 

EXEMPLE D’UN APERO « allégé » 

 

 

Total calories =

201 

Protéines :

17,3%

Lipides :

33% 

Glucides :

49.7%

Alcool :

0

 

détails

 

 

volume, quantité

 

 

 

calories

 

 

 

Jus de tomate 1verre = 150ml 24
Céleri branche 2-3 tiges = 35 g 4
Tomates « cerises » 3-4 tomates = 35g 7
Chou fleur 2-3 morceaux = 35g 7
Sauce allégée citronnée pour « tremper » les crudités 34
5 olives vertes 10g 12
4 petits toasts au pain de seigle

avec du fromage St Moret

30g de pain de seigle (70 cal),

20g de St Moret (43 cal)

113

 

ces 200 calories représentent 30 à 40% du repas qui va suivre cet apéro, c’est donc correct; et ce type d’apéro dvient de plus en plus « tendance »

 

Pour conclure : en aucun cas je ne veux « casser » l’aspect festif d’un apéro sympa, mais il me semblait intéressant de rédiger cet article.

A la votre !!                    

Merci pour votre fidélité sur ce site qui a déjà regroupé plus de 9 millions de lecteurs depuis sa création;    mon webmaster gère également un autre site  sur lequel sont mises en ligne des

séances de sophrologie à télécharger

, que j’enregistre autour de nombreux thèmes sur le mental du sportif, la préparation mentale, mais aussi de nombreuses séances pour lutter contre le surpoids, faciliter l’arrêt du tabac, lutter contre le mauvais stress, aider à préparer un examen ou un concours, etc. etc.

 

Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutrition du sport.                                               

 

 

Publicité

7 commentaires

  1. Antoine dit :

    Très bien le site et merci pour tous les conseils que vous donnez à l’ensemble de nos licenciés!

    Je m’empresse de partager cet article avec mes collègues…

  2. C’est tellement « bon « un petit apéro mais comme tu le dis il ne faut pas en abuser. Démo très explicite commetous les article d’ailleurs.
    Bonne continuation
    Christophe

  3. SAMUEL dit :

    bonsoir,
    Trop bien, l’exemple d’apéro!!!
    nous, on met aussi des carottes, et pour la sauce, on prend un fromage blanc 0%, du sel du poivre,de la ciboulette et pis on trempe et on croque!!!
    On ajoute du surimi de temps en temps,mais je ne sais pas si c’est bien, le surimi?
    voilà.

  4. Alex dit :

    bonsoir,

    article très intéressant et maintenant je vais réduire les biscuits apéro pour m’orienter vers les légumes. question sur la bière après l’effort bon ou pas pour le corps ?

  5. Jean Jacques Menuet dit :

    excelelnts commentaires; et Excellente question d’Alex et je m’aperçois que j’ai oublié d’aborder cette notion « bière et sport »
    Un coureur de fond mythique, Emil Zátopek, buvait, parait-il, de la bière pendant ses courses, une rumeur de plus, à confirmer ! La bière est riche en vitamine B6 et B12 et contient quelques minéraux surtout le magnésium. Le gros problème c’est que l’alcool en général ça déshydrate alors qu’il faut tout au contraire se réhydrater après l’effort ; les bulles ça va plutôt « mettre en vrac » l’estomac et le colon qui ont déjà été bien sollicités pendant l’effort ; sans parler du foie qui a besoin de « faire la pause » après l’effort ; enfin l’alcool fournit des calories sous forme de chaleur alors qu’après l’effort il faut diminuer la température corporelle (n’en déduisez pas qu’il faut mettre 5 glaçons dans la bière !!); donc si un sportif est persuadé qu’une bière lui fait du bien, qu’il éprouve psychologiquement le besoin d’en consommer une, il doit avant cela veiller à bien se réhydrater, s’étirer, et donc pourquoi pas une bière mais peu alcoolisée, en se limitant si possible à 250ml ; de toutes façons je considère que tout ce qui fait plaisir ne nuit pas dès lors qu’il n’y a pas d’effet délétère sur la santé (c’est une belle lapalissade mais ça ne dérange pas, je me comprends !!); ce qui ne veut pas dire que pour récupérer il faut boire une bière, qu’on se comprenne bien !

  6. julientriathlonamiens dit :

    c’est sur qu’en pratiquant les sports d’endurance aprés des entrainements et des compétitions assez longues en durée cela donne envie parfois de se jeter sur les cacahuètes mais depuis quelques temps j’ai changé un peu ce genre d’apéro et il est vrai que la balance s’en fait ressentir !
    Pour le mettre en pratique il va falloir un certain temps car des personnes ne comprendraient pas ce qu’ils se passent…tant d’habitude alimentaire à changer et pourtant ça éviterai pas mal de problème sanitaire

  7. Jean-Jacques dit :

    Tout à fait d’accord avec Julien, en sachant aussi que dans les heures qui suivent un effort physique un apport de graisses diminue fortement la qualité des processus de récupération. JJM

Laisser un commentaire