Qui suis-je et pourquoi ce site ?

Saint-Malo en Bretagne…

Médecin du sport depuis 1981, je m’inscris avant tout dans une démarche de terrain, avec une distance par rapport à l’aspect purement scientifique de la médecine du sport.

Après un long parcours en Picardie, je suis en Bretagne depuis 2012, à Saint-Malo où j’ai ouvert un cabinet de médecine du sport et de nutrition du sport en janvier 2014; la volonté de proposer des consultations à destination du sportif de tout niveau, pour communiquer l’expérience que j’ai pu acquérir au fur et à mesure de toutes ces années, dans tous les sports: le cyclisme (14 années d’expérience comme médecin dans des équipes professionnelles, 12 Tours de France; expérience qui se prolonge en 2014), la boxe (médecin des équipes de France pendant plusieurs années; référent en nutrition du boxeur à la FFB), la natation, le tennis, l’athlétisme, le foot (médecin du centre de formation du club de foot d’Amiens pendant 3 ans), hand, basket, volley, hockey sur glace, la gymnastique, la danse.

J’ai eu et j’ai la chance de partager des « tranches de vie » avec des sportifs, de tous niveaux, du débutant jusqu’au plus haut niveau ; d’être aux côtés du sportif sur le terrain, lors des entraînements et des compétitions; ces sportifs m’ont beaucoup appris et en retour je pense leur avoir apporté des éléments pour progresser, dans leur vie sportive et parfois dans leur vie personnelle, tout comme certains ont pu également m’aider.

Le médecin du sport possède un savoir et une expérience, mais son domaine de connaissances  est d’abord  le résultat d’échanges interactifs avec le sportif. Si bien que si je m’estime compétent pour proposer la rédaction d’articles sur ce site, j’ai besoin du retour du sportif : son savoir, ses expériences, son sens critique pour ne pas rester figé dans la notion de « pensée unique », de « dogmes inébranlables »

A mon sens la médecine du sport a pour vocation première le bien-être du sportif : sa santé, son mental, l’adaptation de conseils spécifiques, l’élaboration de protocoles de terrain dans le respect bien sûr de l’éthique médicale et sportive, la prise en charge de certaines pathologies. Une médecine du sport axée avant tout sur la prévention.

Mon objectif est de sélectionner des problématiques en proposant des conseils simples ; je ne suis ni chercheur ni expert ; je suis médecin du sport, je possède une qualification en nutrition du sport, et j’attache une importance toute particulière au mental du sportif avec l’utilisation de plusieurs outils de terrain ; je souhaite rester simple, concret, dans une relation pédagogique adaptée au terrain ; d’autres médecins, d’autres sites proposent des approches et des études scientifiques spécialisées, des travaux et recherches de grande qualité, je souhaite inscrire ma démarche en complément de ce savoir scientifique. Sur de nombreux autres sites tenus par de prestigieux et éminents spécialistes vous trouverez des informations bien plus scientifiques que le miennes.

Un objectif est également de ne pas méconnaître les aspects du sport « qui fâchent » : sport et politique, sport et lobbyings, sport et dopage ; mon regard par rapport à cela relève d’une expérience, mais ce qui m’intéresse c’est de comprendre, de décrypter, d’expliquer, ce n’est certainement pas de fustiger le sport et le sportif même si un sportif n’a pas choisi la bonne voie ; le médecin n’est pas là pour juger; en particulier ma mission sur le terrain s’est toujours inscrite dans le respect et l’écoute du sportif et de son staff; avant tout dans le respect de la relation entre l’entraîneur et son sportif.

Il est évident que sans les sportifs et sans les entraîneurs …. la médecine du sport n’existerait pas ! Mes conseils ne peuvent être adaptés à chaque situation particulière et la médecine à distance ne peut exister, chaque sportif est différent, chaque dossier est différent; en aucun cas mes conseils ne peuvent remplacer l’avis de votre médecin traitant ou de votre médecin du sport; ainsi mes réponses aux commentaires postés ne peuvent constituer un avis précis sur une problématique. Ce n’est qu’au cours d’une consultation individuelle que le médecin peut regrouper les éléments pour un diagnostic et une prise en charge: un interrogatoire circonstancié et attentif, un examen clinique complet, la prescription éventuelle de bilans complémentaires, le recours si besoin à d’autres experts (podologue, spécialiste, kiné, etc.)

Pour résumer : un site simple, tranquille, que je souhaite convivial et interactif, à l’écoute exclusive du terrain du sport et de ses acteurs.

 

—–> Mon webmaster gère également un site sur lequel j’enregistre des

séances de sophrologie à télécharger 

Site sur lequel je propose des exercices de relaxation, des séances de sophrologie pour le sportif  qui souhaite travailler le mental, des séances de sophrologie pour toute personne pour résoudre des difficultés: améliorer la qualité du sommeil, des séances pour lutter contre le stress, pour préparer un concours ou un examen, des séances pour aider à perdre du poids, pour lutter contre la migraine, etc etc. Le téléchargement des séances représente un coût modique destiné aux fraius de fonctionnement du site. Ces séances peuvent intéresser des sportif ou des non sportifs qui veulent découvrir cette technique facile qu’est la sophrologie, avant de se rapprocher d’un sophrologue à proximité pour un travail personnalisé. Là aussi ces séances ne peuvent pas se substituer à la prise en charge que peut assurer un professionnel de la santé ou un Psychologue.

141 commentaires

  1. Sébastien M dit :

    Bonjour, ancien cycliste haut niveau amateur, j’ai stoppé le sport à 21 ans ( 1995 ) suite à un accident de la route en compétition. J’ai essayé de m’entretenir mais difficilement avec le travail et grossi jusqu’à plus de 104 kilos.J’ai refait du sport pour mon plaisir à partir de 2004 ( footing, natation et un peu de vélo) et retrouvé un poids un peu plus en ligne avec ma taille ( 1m76 / 86 kilos ). Mais depuis 1 ans je souffre d’angoisse : peur de la crise cardiaque. Je viens d’avoir 40 ans. Le cardiologue est OK – ECG + écho ). Mon médecin et ami aussi : compagnon de route.Mais rien ni fait : depuis juin 2013, je n’ose plus remonter sur le vélo et me contente simplement de marche 3 fois par semaine de 30′ à 1 heure de peur de la mort subite du sportif. J’ai entamé une psychanalyse pour éradiquer ces angoisses. J’aimerai refaire du cyclisme en loisir mais je n’ose plus…

  2. Jean Jacques Menuet dit :

    bsr; oui je comprends bien votre souffrance et votre combat pour arriver à remonter sur un vélo; avec cet anachronisme illogique (mais notre inconscient n’est pas logique …) puisqu’au contraire la pratique du vélo fait partie des meilleurs outils de prévention des accidents cardiaques … Peut-être l’hypnose serait-elle une solution adaptée mais à distance, sans connaitre votre dossier je ne peux vraiment pas donner d’avis; bon courage à vous; jjM

  3. Jacques L dit :

    Bonjour, je viens de découvrir votre site que je trouve intéressant et sympa.J’ai des douleurs dans ma jambe droite à partir du genou jusque vers le pieds. Je cours 6 fois par semaine avec des séance de plus de 30km le dimanche. J’ai fait l’écotrail (80k) de paris il y a 10 jours et depuis j’ai une douleur qui part du grand fessier. D’habitude ce genre de douleurs ne dure pas plus d’1 jour. Mais là depuis je n’arrive pas à courir plus de 200m et apres je boite u peu en marchant. Dois-je consulter plutôt un médecin du sport ou un ostéopathe ? Cordialement J.

  4. Jean Jacques Menuet dit :

    ok; les deux avis peuvent être complémentaires mais logiquement je pense qu’il faut d’abord voir le doc; à condition bien sûr que le médecin du sport prenne le tps d’interroger, d’examiner, de regarder les chaussures,etc. Bcp de médecins du sport se « plaignent » que le sportif consulte d’abord l’ostéo, ces médecins sont qqf responsables s’ils ne prennent pas le tps d’écouter et d’examiner leurs patients, ce que font svt tb les ostéos … cdlt, jjM

  5. coadic dit :

    bonjour et merci pour votre site (je suis originaire d’un face de chez vous cap frehel) mais vit maintenant dans les landes!
    Je vais participer le 18 mai à ma première course a piéd par un semi marathon! je cours 3 fois par semaine sans ètre vraiment très structuré ma foi! j’ai 55 ans toujours fait du sport, moto et full contact que j’ai arrété en 2007 et 2012! donc je cours, je fais actuellement ma seconde cure de spiruline ginseng, et l’on ma conseillé (un coureur) de prendre de l’ACM-20! je n’ai pas de recul sur ce produit! Donc je voudrais étre éclairé!
    Merci bien
    Cordialement

  6. Jean Jacques Menuet dit :

    ok cher voisin; l’ACM20 c’est de la Valine, de la Leucine et de l’Isoleucine qui sont 3 acides aminés qui effectiveemnt peuvent apporter aux muscles un peu de réserve avt votre semi: un sachet le soir au coucher les 5 jours qui précèdent, et un sachet le matin de votre épreuve; aucun souci; cdlt, jjM

  7. Sylvain dit :

    Bonjour docteur,
    Je fais de la course depuis 4 ans et depuis un an, j’effectue des sorties de plus de 2h, en vue de la préparation d’un marathon. Il se trouve que dépassé 2:30, je me retrouve « balloné » avec l’impression que cela « flotte dans l’estomac », de plus, je suis victime de vomissements après la course (30 à 60 min après).
    Quels conseils pourriez vous me donner pour me soulager pendant et après la course?
    Merci par avance.
    Sylvain.l

  8. Tourmente dit :

    Bonjour,

    je suis médecin journaliste pour le site Allodocteurs.fr et aimerais rédiger un article sur le vélo et la sexualité. Serait-il possible de vous interviewer à ce propos ?
    Je vous ai laissé mon email. A bientôt j’espère,

    Charlotte

  9. jean dit :

    bonjour, je voudrai savoir si je peu prendre de la protéine en poudre apres mon footing le matin a jeun, accompagner de flocons d’avoine avec un fruit.

  10. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; cette prise de protéines le matin après un effort qui n’a pas sollicité les muscles n’a pas pour objet de reconstruire le muscle; mais d’optimiser la fonte des graisses; donc si l’objectif n’est pas de « taper » dans le gras cette stratégie n’est pas utile; enfin il faut s’assurer de innocuité de la prise de protéine dans votre cas, là je ne sais pas; cdlt

  11. Sébastien dit :

    Bonjour monsieur Menuet, tout d’abord je tenais à vous dire que je trouve votre site très bien 😉
    Ensuite, j’ai un problème et j’espère que vous pourrez m’aider. J’ai 16 ans, et je fais des pompes depuis environ 2 mois, à raison de 4 séries de 15 par jour (plus ou moins, des fois je monte jusqu’à 25). Et depuis environ 2 semaines, j’ai une douleur au niveau de l’omoplate droite dans le dos. J’ai consulté un ostéopathe, qui m’a massé et étiré, ce qui a calmé la douleur mais ne l’a pas fait disparaître, et elle s’amplifie à nouveau au fil des jours. Je me demandais donc est-ce qu’il est possible de mal faire des pompes ? Et si oui, est-ce que cette douleur pourrait venir du fait que je fais mal les pompes ? Merci.

  12. Jean Jacques Menuet dit :

    ok Sébastien; notre corps est intelligent, il a inventé la douleur; ça veut dire qu’on est train de faire qqc qu’on ne doit pas faire et si on continue on aggrave; je ne sais pas comment tu fais t pompes; soit tu les fais mal (essaye éventuellement de les faire debout contre un mur et non pas allongé) soit tes épaules n’acceptent pas cet exercice; ok pour un ostéo mais consulte plutôt ton médecin du sport ou un kiné du sport; il faut mettre un diagnostic sur ton histoire; pour l’instant tu arrêtes ces exercices, tu t’étire et donc tu vois un doc; à distance c un peu compliqué pour examiner ton épaule ou alors tu viens en consultation! cdlt, jjM

  13. sebastien dit :

    Bonjour docteur !!
    C’est agréable de pouvoir consulter un site comme le votre et j’en profite pour vous poser une petite question :
    Je pratique la course à pied depuis longtemps et je ressens actuellement une douleur qui se propage le long de ma jambe droite entre la face externe du genou le long de la paroi tibiale et finissant dans la cheville , je ne peux plus courir sans que cette douleur s accentue au bout de 3 min, j ai comme une sensation d inflammation constante, j ai passer radio + echo mais rien du tout … je ne sais plus trop quoi faire après de nombreuses consultations medicales … en esperant que ma demande attire votre attention … Cordialement !

  14. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; ok mais bien sûr qu’à distance je ne peux vraiment pas vous aider; soit vous venez me voir à St-Malo (!) soit vous consultez un médecin du sport qui très probablement vous fera réaliser un examen podologique statique et dynamique très attentif; et peut-être sollicitera l’avis d’un (vrai et bon) ostéo pour voir s’il n’existe pas un dysfonctionnement de la tête du péroné; cdlt, jjM

  15. Palatchi dit :

    Bonjour,
    Je vous remercie pour ce site et toutes ces infos !
    Je souffre depuis au moins quatre ans d’une tendinite d’Achille…
    Je pratique le tennis. Je voudrais voir si en changeant aussi mon alimentation (je suis suivie par médecin, kiné, etc.) j’arrive à améliorer mon état.
    Je voudrais savoir si vous pouviez m’indiquer un ouvrage et/ou un site qui listeraient de façon « sérieuse » les aliments en fonction de leur PH. J’ai été voir un peu sur Internet, mais les infos sont contradictoires…
    En vous remerciant par avance.
    Valérie P.

  16. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; non; il faut admettre qu’en elle m^me une modification de l’alimentation ne peut pas érsoudre un pb de tendinopathie; le plus svt il faut régler les nbx pbs mécaniques et associer plein de solutions: qualité du chaussage quotidien, moins d’appuis en intégrant ds la préparation de sports portés, modifs du chaussage en sport, kiné, protocole de Stanish, éventuellement ondes de choc voire injections de PRP, podologue-posturo etc etc etc … Bon courage; jjM

  17. Damien dit :

    Bonjour Dr Menuet,
    félicitations pour votre site qui regorge d’informations pratiques et très pointus, notamment dans les domaines qui m’intéressent : la natation & le triathlon.
    Malheureusement vous exercez sur Saint-Malo & j’habite sur la région Parisienne ouest.

    Pourriez vous me recommander un confrère compétent car je souhaite être suivi plus régulièrement (en vue augmentation de l’entrainement et objectifs importants en 2015 et 2016).

    Merci pour votre réponse.

    Bien sportivement

  18. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr et merci pour la sympathie de ce commentaire; il faudrait vous rapprocher d’un gros club de tri et demander quel est le médecin qui suit la plupart de leurs adhérents; cdlt, jjM

  19. xavier dit :

    bjr;
    j’ai trouvé votre site tres interressant.
    je fais des raid depuis 10ans, j’ai 44 ans lors du derniers il faisait chaud j’ai bu régulierement avec de l’overstim + sporteninne + gel antioxydant mais au bout de 7h quand je suis sortis j’ai vomis + tête qui tourne etc..coup de soleil , malaise vagal , hypo ??? je suis rerentré dans l’équipe 3h plus tard pour faire une co de nuit d’environ 5h sans probleme.ce n’est pas la premiere fois que j’ai des problemes quand il fait chaud.j’ai l’impression que je ne n’arrive pas a fixer le sel. y a til des examens a faire, que me conseiller vous
    merci

  20. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr et merci pour votre commentaire; priorité santé, je ne peux que vous conseiller de rencontrer un médecin du sport et de lui exposer vos symptômes; à distance il est difficile de proposer des solutions; cdlt, jjM

  21. BAERT dit :

    Bonjour Dr Menuet,

    Je trouve votre site très intéressant. Merci pour toutes ces informations. Je suis particulièrement sensibles à celles-ci car je vois beaucoup de complémentarité avec mes activités. En effet, j’ai travaillé sur l’accompagnement psychologique des sportifs blessés dans le cadre de mes recherches doctorales. Pensez-vous qu’il serait possible de diffuser via un article quelques infos à ce sujet prochainement ? Je peux également vous envoyer gratuitement ma thèse si vous le désirez. Enfin, serait-il possible de diffuser svp :

    1- Mon blog sur la préparation mentale des sportifs, gestion du stress etc :
    http://moncoachderelaxation.com

    2 – Le centre de ressources en psychologie du sport crée avec des collègues : http://www.preparationmentale.fr

    Il y a des articles gratuits, vidéos, conseils etc sur ces 2 sites. Un grand merci d’avance, bonne continuation et je vous souhaite une agréable fin de journée. Au plaisir de vous lire. Bien Cordialement. Sylvain

  22. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; je mets volontiers en ligne votre commentaire avec les liens vers vos sites; cdlt, jjM

  23. Julie dit :

    Bonsoir. Voilà il y a environ un mois et demi j’ai ressenti une vive douleur dans le bas du dos et à la hanche droite pendant mon footing. J’ai continué 15 min malgré la douleur mais juste apres impossible de poser le pied! Je suis allée consulter, d’abord ostéo puis kiné et medecin qui a diagnostiqué une tendinite du moyen fessier. La douleur diminuait vraiment peu avec le temps mais je continuais quand meme mes entraînements de musculation. J’ai fait une IRM et là, fracture de fatigue du sacrum! Deux semaines apres je reprenais la course et le fitness. J’ai refait une IRM ce matin pour voir l’évolution, la fracture est tjs là (aucun signe de cal osseux) mais je n’ai presque plus mal donc j’ai repris le sport presque quotidiennement… Pensez vous que c’est risqué? Est ce normal que la douleur ne soit pas trop prononcée? Apparemment bcp ont dû s’arrêter des mois… Je suis très inquiète! Je vous remercie!

  24. Jean Jacques Menuet dit :

    ok je comprends votre questionnement; mais à distance je me refuse à commenter des dossiers; consultez un médecin du sport; surtout ne vous faites pas manipuler le sacrum par un ostéo; et vraiment je pense que qd un sportif est blessé il doit d’abord consulter son médecin; cdlt, jjM

  25. olivier dit :

    mon fils de 15 ans et 10 mois joue au rugby à très haut niveau. Il lui a été recommandé de prendre avant de se coucher ou avant sa musculation ou une séance de sprint 1.2gr d’arginine+1.2 gr de lysine pour prendre du muscle et mieux grandir . cela doit augmenter son taux d’hormone de croissance,son igf1 et l’insuline . il lui reste encore à prendre 6 à 8 cm d’après sa courbe de début de puberté .toutefois en 6 mois il n’a pris que 1 cm. les analyses sont normales . d’après la personne qui n’est pas médecin. il n’ y a pas de risque pour sa santé car ce qui est important pour lui ce n’est pas la quantité mais le moment de prendre ces acides. je voudras avoir votre avis s il n’y a effectivement pas de risque pour sa santé et si cela l’aidera vraiment à mieux grandir et se muscler . Son médecin et nutrissioniste ne savent pas répondre car il n’ont pas votre expérience. merci d’avance

  26. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; je comprends votre questionnement mais à distance je ne donne jamais d’avis et encore moins de conseils; vous devriez consulter un médecin du sport qui connait bien la nutrition; cdlt, jjM

  27. Roch dit :

    Bonjour Monsieur,
    Mon fils, 41 ans, est un ultra-marathonien de haut niveau et habite Montréal où il est ingénieur. Il est très entraîné et en grande forme. Cependant je suis inquiet car il veut s’inscrire à un ultra-trail dans la vallée de la mort à l’été 2015. J’ai lu vos écrits sur la course en pleine chaleur, mais j’ai peur que là il « tape » dans le niveau au-dessus avec des températures extrêmes dans cette région désertique.Je vous serais très obligé si vous pouviez me donner des arguments sinon pour lui demander de renoncer, mais au moins pour le mettre en garde. Bien cordialement. Denis Roch

  28. Jean Jacques Menuet dit :

    ok bjr; je ne peux pas me permettre de donner un avis par rapport à un dossier que je ne connais pas; j’imagine qu’un avis médical de proximité sera pris (certificat de non contrindication); chacun est libre de faire ce qu’il veut, même si je comprends l’inquiétude du père; moi-même qui suis médecin je ressens svt qqs inquiétudes à constater une escalade permanente vers des défis de plus en plus fous; mais bon …

  29. Anne-Lise dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 27 ans et je suis sous anti-coagulant depuis 5 ans suite à deux thromboses veineuses profondes (segment 7 de la veine porte et veine mésentérique supérieure).
    J’ai un déficit en protéine C qui explique ces deux TVP.
    donc pour le moment mon traitement par Coumadine est prévu à vie.

    Je n’ai jamais arrêté le sport mais je me pose bcp de questions. je pratique le trail (course en montagne) avec une ceinture mesurant mon cardio. je trouve que ma fréquence cardiaque est étonnamment haute tout au long de la course qqsoit le profil du terrain et la difficulté.
    pensez-vous que les AVK ont une influence sur la fréquence cardiaque ?

    Avez-vous des conseils nutrition à me donner en sachant que je suis végétarienne.

    Merci de votre réponse.
    Cordialement

  30. Jean Jacques Menuet dit :

    Bonjour ; je vous remercie pour votre message ; mais je me refuse à donner un avis sur un dossier dès lors que je ne dispose pas de tous les éléments ; en particulier les données de l’interrogatoire (antécédents, historique du dossier, etc.) et de l’examen clinique sont essentielles et ne peuvent être recueillies que lors d’une consultation ; c’est pourquoi je ne peux donner suite à votre demande et je vous remercie de le comprendre ; bien cordialement, Jean-Jacques Menuet

  31. Marie dit :

    Bonjour,
    J’ai 30 ans, je n’etais pas spécialement sportive avant… depuis 1 an je fais de l’equitation, j’ai des douleurs tres importante au genou a chaque fois que je monte. Je suis un peu embétée car cette douleur n’apparait que quand je fais du sport, et disparait totalement des que j’arrete. Javais eu cette douleur il y a quelques année lors de rando. Vaut-il mieux consulter mon medecin généraliste, un medecin du sport ou un chirugien ortho? je me sens pas tres a l’aise a aller consulter car au final l’examen est difficile et le meilleur traitement serait l’arret du sport ce que je ne souhaite absolument pas…
    Merci!

  32. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr et merci pour votre commentaire; je pense qu’effectivement vous devriez consulter, car il faut mettre une étiquette sur cette dlr; il serait dommage d’arrêter votre sport qui est certainement une passion; bonne chance; jjM

  33. rolin dit :

    Bonjour,
    Mon fils est âgé de 15 ans . il pratiquait la natation en club compétition depuis 4 ans. il a arrêté en juin et a remplacé par des séances de musculation dans un petit club; il a été coaché au début et maintenant il pratique seul.Il utilise les conseils via internet pour organiser ses séances. parallèlement à ses entraînements, il a ajouté un apport protéiné qu’il se procure par internet et qu’il prépare sous forme de shaker, plus une alimentation très allégée en graisse. J’avoue que j’ai bien écouté tous ses arguments mais je m’inquiète sur les effets secondaires à moyen ou long terme sur sa santé. Je lui ai proposé de rencontrer un médecin du sport pour faire le point. Mon objectif est bien de l’accompagner dans sa démarche.
    Pouvez vous me dire s’il a plus besoin de conseils d’un médecin ou d’un nutritionniste? Merci

  34. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; je comprends votre questionnement; je comprends également votre souci de vouloir surveiller que la stratégie que met en place votre fils est cohérente avec des aspects de santé du corps mais aussi de l’équilibre psychologique; c’est le rôle des parents; à 15 ans les filles veulent maigrir, les garçons veulent prendre du muscle; passage obligé; à surveiller bien sûr en gardant le contact et en ne claquant pas la porte; expliquer, et expliquer encore; oui un médecin du sport qui maîtrise les notions de nutrition doit être consulté; pour ma part, à l’âge de 15 ans je reste extrêmement vigilant sur le contenu des séances, et sur l’accompagnement nutritionnel qui à mon sens doit exclure tte complémentation; cdlt, jjM

  35. Justin dit :

    Bonjour,

    je prépare actuellement un mémoire en kinésithérapie et je cherche l’avis de médecin du sport.
    Mon patient est un sapeur pompier âgé de 38 ans très sportif ayant bénéficié d’une ligamentoplastie du LCA. La rééducation s’est très bien passée (c’était un cas de récidive de rupture), au bout de 2 mois le patient marche normalement sans boiterie et a pu rejoindre son domicile. Il a repris le service en décembre dernier.

    J’essaie de traiter dans mon mémoire les facteurs qui ont pu permettre chez ce patient sportif une récupération optimale après l’opération par rapport à une personne normale.
    Parmis ces facteurs, j’ai retenu:
    -la motivation du patient
    -la condition physique pré-opératoire
    -l’état musculaire pré-opératoire (en particulier au niveau du quadriceps)
    -les taux de sécrétion d’hormones chez les sportifs
    -le seuil de la douleur chez les sportifs

    Mon interrogation porte au niveau des taux de sécrétions d’hormones chez les sportifs. J’ai trouvé dans des écrits que l’hormone de croissance (GH) stimule le développement et la maturation de tous les tissus et que la testostérone stimule la croissance musculaire.
    Ainsi, est-ce que le taux de sécrétion de ces hormones est augmenté NATURELLEMENT chez les sportifs? (j’ai du mal à trouver des articles qui comparent le taux de ces sécrétions naturellement chez des personnes normales et des sportifs, sans avoir affaire au dopage…).

    De ce fait, je pourrai en déduire que si ces sécrétions sont naturellement plus importante chez le sportif, elles ont permis une cicatrisation plus rapide et un gain musculaire (en force et volume) plus rapide qu’une personne lamba, d’où une récupération plus rapide.

    Cordialement,

    Justin

  36. Alexandre dit :

    Bonjour,
    Je suis tombé sur votre site qui est d’ailleurs très intéressant. J’aurai deux petites questions pour vous.
    Voila j’ai 18 ans et joue au foot, cependant j’ai noter que les fortes chaleurs me rendaient très mou. Je m’explique, je suis attaquant/aillier et utilise beaucoup ma vitesse, cependant parfois quand il fait chaud j’ai beaucoup de mal au niveau de l’explosivité. Je ne suis pas assez réactif au départ du sprint et perd 1 ou 2 mètres.. La même chose se produit lors de matchs joués entre 12h et 13h30. Serait-ce l’hygiène alimentaire ou simple question de mental?
    Ensuite, je suis assez fin (1m70 pour 54 Kg) et j’aimerais donc gagner en force/puissance dans le jeu. J’aimerais savoir à quels muscles ou types d’exercice il faut faire attention pour ne sourtout pas perdre ma vitesse qui fait partie de mes deux trois gros points forts. Merci d’avance pour votre réponse

  37. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; je comprends bien ta demande mais tes questions ne peuvent être débattues que ds le cadre d’une consultation structurée car de nbx paramètres entrent en jeu et chaque dossier est différent; il faut que tu rencontres un médecin du sport qui maîtrise les données de la nutrition chez le sportif; bonne chance, jjM

  38. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; difficile d’argumenter à distance; ce qui est sûr c’est qu’en aucun cas un sportif ne produit plus d’hormones de l’effort qu’un autre sportif; au contraire ds la mesure où ces hormones sont sollicitées pd l’effort, leur taux peut baisser, ce qui est svt le cas de la testostérone qd on fait les dosages sguins; oui pd l’effort le taux augmente, mais au repos les taux de base ne sont pas supérieurs; cdlt, jjM

  39. albert Dulac dit :

    Docteur ,
    J’ai 70 ans , je suis né le 25/02/1945 ,1,70 m pour 74 kg .
    Mes analyses sanguines sont parfaite pour mon âge ,rythme cardiaque au lever 50 pulsations .
    J’ai une VMA de 16 km/h ,essai à l’effort en salle sur tapis roulant médecine de sport Lyon Gerland .
    Je pratique la course à pied depuis l’âge de 45 ans . En 2014 ,j’ai fait un 100km ,deux marathons,et trois trails dont la Saintélyon en décembre 72 km de nuit .
    Dimanche 8 mars 2015 j’ai fait un trail de 30 km en 3h 26′ D+600m .
    Je cours 5 fois par semaine le matin à jeun ,et dimanche une heure de piscine je nage un km .Peu d’étirements et du gainage une fois semaine environ .
    Je voudrais perdre quelques Kilos ,mais je refuse de faire des régimes , compte tenu de mon âge.
    J’ai eue une vie professionnelle très très dense ;et je me suis toujours maintenu au alentour de 72 kg …..
    Avez vous un conseil nutritionnel à me donner.
    Petit déjeuner : porridge :flocons d’avoine avec lait de soja + un fruit +un café .
    Repas légumes salade sans sauce , rarement de dessert .Très peu de viandes une fois par semaine maximum .
    Pas d’oeufs .
    Smoothies 4 à 5 fois par semaine avec fruits et légumes de toute sorte .
    Je mange beaucoup de fruits 3 par jour pommes, bananes,oranges ; un peu de fruits secs: dattes,pruneaux,figues,raisins cranberries .
    Je me suis inscrit pour le 100 km en Vendée FFA de Chavagnes en Paillers le 16 mai 2015 ….
    Quelques kg en moins me permettrai d’être moins fatigué et de faire un meilleur temps .
    Merci de vos bon conseils .
    Très respectueusement .

  40. albert Dulac dit :

    Docteur ,
    Suite et précision :
    Je ne bois pas d’alcool ,un peu de vin rouge 2 verres par semaine maximum .
    je ne bois que de l’eau plate du robinet.
    aucune boisson énergisante ,ni gel , ni produits euphorisants .
    Aucun médicament ni aspirine ,sauf des gélules de » Chondrosulf » pour l’arthrose cervicale .
    2 tablettes de chocolat noir 90 % cacao par mois ….
    150 Gr de pain complet par semaine.
    remplacé par le boulgour, et quinoa qui accompagne les légumes aux repas .
    Il me semble que mon bol alimentaire journalier est trop copieux ?
    Très respectueusement .

  41. Jean Jacques Menuet dit :

    bjr; difficile de donner des conseils à distance; juste essayez 3 fois par semaine de faire une marche le matin à jeun pd 35-40 mns à un bon pas, puis vous déjeunez; essayez d’augmenter les rations de légumes verts cuits; cdlt, jjm

Laisser un commentaire