radis noir intérêt chez le sportif, radis noir et sport, radis noir nutrition

Le radis noir

La saison du radis noir est arrivée !

Ce légume est un trésor de bienfaits, en particulier chez le sportif, si bien que j’en conseille la consommation régulière pendant l’hiver.

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

Il se consomme cru, pelé et coupé en lamelles ou râpé. Le jus peut être extrait par une centrifugeuse. Ne pas le consommer cuit, il aurait perdu l’essentiel de ses qualités nutritionnelles. Il peut par exemple être utilisé en fines lamelles ajoutées à une salade verte.

Sa composition nutritionnelle est intéressante car il contient de la vitamine C,  des minéraux dont du potassium, du soufre.

Il stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire, facilitant les processus de la digestion : on dit qu’il a une action « cholagogue », « cholérétique » ; le sportif pense volontiers que le radis noir « nettoie le foie » : c’est une image, une « croyance », assez encrée dans la culture du sportif sur des produits comme le radis noir mais aussi par exemple l’artichaut, l’huile de Harlem ; mais rien ne peut « nettoyer » le foie ! C’est la vésicule biliaire qui se trouve stimulée, libérant alors plus de sels biliaires qui sont contenus dans la bile (la vésicule biliaire stocke et concentre la bile produite par le foie en attendant que celle-ci soit nécessaire à la digestion)

La présence de soufre est intéressante pour protéger les muqueuses  ORL et bronchiques. Mais également pour désenflammer les articulations, les tendons.

Ses propriétés tonifiantes, revitalisantes et fortifiantes favorisent l´immunité naturelle primitive, la résistance de l´organisme aux agressions externes ; ce légume possède également une action dite « anti-oxydante » (= réduction de l´action des radicaux libres issus des oxydations organiques comme c’est le cas dans les activités physiques en endurance prolongée)

Quelques exemples de recettes :

http://www.marmiton.org/recettes/recherche.aspx?aqt=radis-noir

http://www.radis-noir.com/recettes-radis-noir.htm

Je ne peux pas terminer cet article sans quelques précisions: la culture du sport, celle du vélo en particulier, relayée par les assauts des médias, a accordé au radis noir des vertus « sulfureuses »; il est vrai que certaines personnes évoluant dans le « milieu » du sport ont institué des croyances parfois tenaces; je parle de l’intérêt du radis noir dans le cadre d’une alimentation variée, équilibrée, et certainement pas dans le cadre d’un « régime » miraculeux qui faciliterait la performance; je suis nutritionniste du sport, médecin, et cette fonction m’amène d’abord à prendre soin de la santé des sportifs qui me consultent.

Jean-Jacques Menuet,

–site de conseils en médecine et en nutrition du sport:  http://www.medecinedusportconseils.com/

     –site sur lequel sont mises en ligne des séances de sophrologie : http://www.seance-sophrologie.com/

———————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *