Articles Taggés ‘diét boxe’

Conseils nutrition boxe avant un combat, la nutrition du boxeur

8 décembre 2016

Je suis le médecin régional de la Ligue de Bretagne; je possède également une expérience comme médecin de l’équipe de France de boxe pendant 4 années (années 2010) ; lors de ma présence (depuis 25 ans …) sur des surveillances de soirée de boxe en qualité de médecin de ring, je pose toujours la question aux boxeurs lors de la visite médicale d’avant combat: « tu as mangé quoi hier soir, ce matin, ce midi, et tu vas manger quoi avant ton combat » ; je constate de très(trop …)  nombreuses erreurs, si bien que je souhaite vous apporter quelques conseils ; comment le boxeur doit s’alimenter avant un combat, quels conseils pour préparer un combat, quels sont les bons aliments, quelles erreurs éviter ? Ces conseils sont adaptés pour la performance, mais aussi pour votre santé.

Ces conseils concernent bien sûr les boxeurs qui sont au poids, et qui n’ont pas besoin de sauter un ou des repas qui précèdent la pesée. Pour les coureurs qui suivent un « régime » avant un combat, je les encourage à consulter leur médecin, ou un spécialiste en nutrition, car la seule solution pour disposer de tout son potentiel sur un combat c’est d’être au poids quelques jours avant le combat (maximum + 3kg un mois avant, + 1,5kg 15 jours avant, + 500g 4-5 jours avant) ; se pose aussi pour les boxeurs qui font trop de « régime » la question de savoir s’ils sont dans la bonne catégorie de poids, c’est une discussion qu’ils doivent mener avec leur coach. Mais la priorité reste la santé du boxeur, et faire du régime c’est mauvais pour la santé, c’est mauvais pour le mental (stress pendant les jours avant le combat, sensation de faim), c’est mauvais pour la performance (manque de puissance, déshydratation, hypoglycémie, réflexes altérés).

Les repas de la veille : apporter le bon carburant = des féculents (riz, pâtes, semoule de blé ou de maïs, pommes de terre) ; peu de graisses (peu de beurre peu de fromage ; pas de crème ni mayo ; pas de frites ; pas de charcuterie sauf jambon blanc) ; pas trop de fibres car ça ralentit la digestion (peu de crudités, peu de légumes verts cuits, éviter les fruits crus : plutôt compote ou fruits cuits) ; viande blanche ou poisson ou œufs. Boire régulièrement tout au long de la journée.

Le petit déjeuner : plutôt du pain complet ou aux céréales + un peu de beurre et confiture ; ou des céréales Musli ou des flocons d’avoine ; thé ou café ; éviter le lait ; un yaourt nature ; un peu de compote sucré.

Le repas de midi : une assiette de féculents ; viande blanche ; un peu de pain ; pas ou très peu de graisses ; si possible une compote ; éviter vraiment le sandwich, ou alors le préparer perso : un sandwich salé = 2 tranches de pain de mie complet, tartiner avec du St-Moret, un peu de thon ou de viande blanche ou de jambon ; un sandwich sucré = 2 tranches de pain complet + confiture ; puis un sachet de compote.

2 heures avant le début de l’échauffement : manger tranquillement 2 barres de céréales ; plusieurs marques, choisir celles avec le moins de graisses (lire la composition sur l’étiquette : moins de 10% de lipides)

Boire régulièrement entre la fin de la pesée et la montée sur le ring, une gorgée par une gorgée : préparer 500ml de cette boisson : eau plate, un peu de sirop de fruit pour le goût, 2 pincées de sel, une c-à soupe de fructose (= sucre en poudre qu’on trouve dans les rayons bios ou au rayon sucre des supermarchés)

J’aurai l’occasion de rédiger et vous communiquer d’autres documents (une nutrition équilibrée c’est quoi, l’hygiène du sport, le sommeil, la prévention du dopage, etc.)

Site de séances de sophrologie du sport à télécharger:

séances de sophrologie pour le travail du mental chez le sportif

 

Bien cordialement à vous tous et merci pour votre fidélité sur ce site de conseils en médecine du sport et en nutrition du sport, avec déjà plus de 9 millions de visiteurs  en 6 années …

 

Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutrition du sport